[Avis] Nintendo Switch Online – Quitte ou Double ?

C’est fait. Depuis le 19 Septembre 2018, il faudra dorénavant payer pour jouer en ligne sur Nintendo Switch. Un changement sans précédent pour la firme au plombier qui jusqu’ici, était le seul constructeur sur consoles de salon à proposer un mode en ligne gratuit. Et ce depuis qu’ils se sont lancé dans le Online en 2005 avec le Nintendo Wifi Connection sur Nintendo DS et Wii (et qui a pris fin en 2014). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la pilule a énormément de mal à passer.

Bien que je l’aie brièvement évoqué lors de mon résumé du dernier Nintendo Direct en date, je souhaitais revenir points par points sur ce service tout juste effectif, pour vous donner mon point de vue sur ce qui va, et ce qui ne vas pas.

Le jeu en ligne tarifé 🌐

Ce que je vais dire va sûrement paraitre égoïste, mais pour moi personne ne devrait faire payer le jeu en ligne. Pas quand des plateformes de distribution comme Steam, GoG, Battle.net, Uplay, Origin et j’en passe, ne demandent pas de débourser un seul centime pour le faire. Mais hélas depuis que Microsoft a instauré le système avec sa Xbox 360, c’est devenu la norme sur consoles de salon. La preuve en est que même Sony les a suivis avec sa PlayStation 4. Il ne manquait plus que Nintendo, dont on aurait préféré s’en passer.

J’ignore les raisons qui les ont poussés à franchir le pas. Mais je ne serais pas surpris que les actionnaires soient derrière tout ça. Eux qui privilégient l’argent et la rentabilité au détriment du reste.

Et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle avec le nombre de services déjà existants (et ça va augmenter) nécessitant un abonnement en dehors du jeu vidéo. Que ce soit pour les films et séries (Netflix, OCS), le sport (beIN, RMC Sport) et tant d’autres. Vous imaginez un Steam payant vous ?

Autant je comprends tout à fait les gens qui ne veulent pas s’encombrer avec un service payant en plus de ceux qu’ils possèdent déjà. Autant y a un élément sur lequel on ne peut pas cracher. Le tarif.

Sérieusement 19,99€ pour un an, c’est que-dalle. D’une, c’est largement moins cher que le Playstation Plus et le Xbox Live Gold, respectivement à 49,99€ et 59,99€ par an. Et de deux, il faut se rendre compte que beaucoup de services (dont ceux cités plus haut) proposent un abonnement proche de ce tarif, mais pour un mois. Donc bien plus couteux à l’année.

Bien sûr qu’on peut râler sur le principe de rendre payant un service autrefois gratuit. Et c’est une stratégie casse-gueule car il y a un très grand risque de se mettre à dos énormément d’utilisateurs qui n’auront pas envie raquer, ou tout simplement qu’ils n’auront pas les moyens. En particulier les plus jeunes joueurs.

En revanche, j’ai beaucoup de mal avec ceux qui pensent sérieusement que « c’est trop cher point barre ». Je ne les comprends pas, qu’est ce qu’il leur faut ? Après si on reformule en disant que « c’est trop cher pour ce que ça propose », là y a matière à argumenter. Et je vais en parler de suite.

NEStflix

La liste actuelle des jeux NES disponibles depuis l’écran de sélection

Un des « privilèges » accordés aux abonnés au Online payant est la possibilité de jouer sans limite de durée (du moment que l’abonnement est actif) au catalogue de jeux NES. Jeux qui sont désormais jouables en coop local et en ligne pour certains.

Et pour être franc avec vous, je n’en peux plus de cette NES. La console a beau être une des plus importantes de l’histoire Jeu Vidéo et un nid à classiques, ça n’enlève rien au fait  qu’on en a bouffé à toutes les râteliers ces 10 dernières années. Sur la Wii, 3DS, Wii U, NES Mini et maintenant ici. Puis quitte à faire du déterrage, autant aller jusqu’au bout et proposer en plus, des jeux SNES, GameBoy, N64, DS, 3DS… Bref une vraie console virtuelle comme ce qui se faisait avant non ? D’ailleurs je croise les doigts pour voir arriver des jeux Gamecube dans ce service. 🤞

59,99€ pour les 2 manettes les moins ergonomiques de l’histoire de la firme…

Mais en l’état pour ma part c’est non. Dire qu’il est présenté comme « l’argument majeur » de çe Online Switch, mon œil. Qu’ils étoffent d’abord leur service et leur catalogue et on en reparlera peut-être. Dire que d’un coté t’as le Xbox Game Pass à 9,99€ par mois, qui te permet de jouer à une bonne centaine de jeux 360 et One. Et de l’autre le PlayStation Now, qui vient tout juste de rendre possible le téléchargement de jeux PS4 et PS2 (autrefois jouables en streaming) mais à 14,99€ par mois. Et malgré leur prix, je trouve l’offre de ces 2 services bien plus intéressante.

Le chat vocal de la honte 📱

L’application a beau exister depuis plus d’un an, elle est toujours aussi aberrante. Et le fait que le jeu en ligne soit désormais payant n’arrange en rien la chose.

On ne va quand même pas me faire avaler que c’était trop compliqué d’inclure à même la console, une simple option de chat vocal ? Mais il faut croire que chez Nintendo, c’était plus « logique » de passer par une application smartphone pour ça. Et le pire, c’est que même Fortnite (un Free-to-play qui est jouable en ligne sans avoir besoin de payer le service) bénéficie d’un chat vocal via la prise Jack de la console. Et voila ce que ça donne en pratique

Photo de Kotaku.com  ©

Ridicule. Et cela m’amène à penser que la Switch manque cruellement d’applications « tierces » qui pourraient lui être utile. Comme un certain Discord pour rester dans le sujet. D’ailleurs en parlant de chat, mais textuel cette fois, je ne trouve toujours pas ça normal en 2018, qu’on ne puisse pas envoyer des messages privés à nos contacts sur consoles Nintendo.

Les sauvegardes dans le Cloud

Dernier gros point que j’aborderais. Une feature franchement intéressante même si pour ma part, il n’y avait pas nécessité de faire payer pour y bénéficier. Mais avoir la possibilité de stocker nos sauvegardes en ligne pour pouvoir les récupérer en cas de changement de console, c’est toujours ça de pris et ça évitera les mauvaises surprises.

Mon rang actuel

Par contre, tous les logiciels ne seront pas compatibles. Notamment Splatoon 2. Annonce qui a fait grincer beaucoup de dents, mais qui après réflexion est logique. Compliqué de « figer » les données d’un jeu en constante évolution à travers le ranking, ses nombreuses mises à jour, ajouts de contenu, festivals Splatfests (dont un qui a lieu ce Week-End) et j’en passe. Et qui dit qu’on joueur frustré par de nombreuses défaites ne serait pas tenté de charger une ancienne sauvegarde afin de récupérer son rang d’antan ? Ce qu’il aurait fallu prévoir à la limite, c’est de pouvoir associer les données statistiques du jeu non pas à une console, mais à un compte en ligne. Exactement comme sur PC par exemple où l’on n’est pas limité par le nombre de machines contrairement aux consoles. Parce sinon on revient au problème initial en cas de pépin…

Aussi, j’en ai entendu pas mal s’indigner sur le fait que les sauvegardes copiées dans le Cloud sont supprimées dès que l’abonnement prend fin. Dit comme ça en effet ça a l’air problématique, mais est-ce qu’on sait si ces sauvegardes sont récupérables en reprenant un abo ? Va savoir.

UPDATE 25/09/2018 : D’après IGN, on pourrait récupérer nos saves jusqu’à 180 jours (6 mois) après l’interruption d’un abonnement. Une bonne nouvelle qui devrait en rassurer certains.

Conclusion

Malgré le fait que je trouve l’offre actuelle trop peu intéressante, et que le principe même de faire payer un truc autrefois accessible gratuitement me fasse hérisser les poils, j’ai l’intention de souscrire (à contrecœur) à un abonnement Nintendo Switch Online. Tout simplement car je n’ai pas d’autre choix étant donné que je joue pas mal en ligne de base sur Splatoon, Mario Kart, et que ça sera le cas sur Super Smash Bros Ultimate en Décembre.

Reste à voir sur quel type de tarification je me pencherai car l’abonnement familial vaudrait le coup pour peux que je puisse trouver suffisamment d’amis possesseurs de Switch qui seraient intéressés. Par contre, maintenant qu’on paye pour ça, le service à intérêt à être irréprochable. Plus d’excuses maintenant où ça risque de gueuler à juste titre.

Et enfin, il faudrait que Nintendo revoie sérieusement sa communication pour présenter ses services. Parce que là c’est plus possible. La vidéo de présentation du Online Switch est à mourir de rire tellement c’est kitsch. Voyez plutôt.

Merci d’être arrivés jusqu’ici. Si vous avez aussi des choses à dire à ce sujet n’hésitez pas à le faire dans les commentaires 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.