[Reportage] Gamescom 2019 (2/2)

Partie 1

Seconde et dernière partie de ma visite à la Gamescom 2019. Avec mes photos des Halls avec Nintendo, Square Enix, Netflix, beaucoup de jeux indés, et la zone Business.

Hall 9

À quelques détails près, le joli « Battle Stage » de Nintendo à la Gamescom avait la même apparence qu’en 2018. Avec en bonus un sympathique petit décor dans le thème de la firme au plombier.

J’ai pu voir de près la Switch Lite qui sort la semaine prochaine. Non testable sur place mais exposée en vitrine à la vue de tous.

Les gros titres Switch dont la sortie est de plus en plus proche que sont Mario & Sonic aux JO de Tokyo 2020 (8/11/19), The Legend of Zelda: Link’s Awakening (20/09/19) et Luigi’s Mansion 3 (31/10/19) étaient tous les 3 jouables aux prix d’une attente pouvant durer plusieurs heures.

Ainsi que Super Smash Bros Ultmate, Marvel Ultimate Alliance 3 : The Black Order, et Daemon X Machina (13/09/19). Quelques jeux indépendants comme Trine 4 (8/10/19), Mosaic (2019) et Hollow Knight: Silksong (2020). Les versions Switch de Trials of Mana (24/04/20), Panzer Dragoon pour la fin d’année, Final Fantasy VIII Remastered et Dragon Quest XI tous deux sortis la semaine passée.

En plus d’être testable chez PlayStation, le Remake de Final Fantasy VII était également jouable chez Square Enix sur pas moins de 72 stations de jeu.

On reste sur du FF avec le MMO Final Fantasy XIV, et Kingdom Hearts 3.

Et Marvel’s Avengers (15/05/20) dont j’ai déjà écrit une Preview.

[Aperçu] Gamescom 2019 : Marvel’s Avengers

S’il y en a bien un que je ne m’attendais pas à voir là-bas, c’est Netflix. Et pourtant, ils ont érigé un espace conséquent en hommage à leurs séries phares.

Comme La Casa del Papel, Stranger Things, qui avait même droit à sa propre borne d’arcade, The Dark Crystal, et Love, Death and Robots pour ceux que j’ai repéré.

Le Google Stadia était testable, avec un toboggan sur son stand. Pourquoi pas… ¯_(ツ)_/¯

Le stand de SEGA, sa Megadrive Mini, et sa manette géante visible au fond de la photo.

Le décor de Wasteland 3 (2020) et ses cosplayers.

Contra Rogue Corps (24/09/19), Humankind (2020), Hunt Showdown, et eFootball PES2020 qui vient de sortir.

Et le booth de Samsung avec  MiuMoonlight Cosplay en guest.

Hall 10.2

Quand le passé (Bomberman à gauche) côtoie le présent (Smash Ultimate à droite) avec les jeux de la zone rétro de l’étage supérieur de l’éclectique Hall 10.

De très nombreuses vitrines présentes dont une sur Dragon Quest. Des bornes d’arcade de chez Arcade 1up. Le stand USK (pour Unterhaltungssoftware Selbstkontroll) qui est l’équivalent allemand de notre PEGI. Et la cosplayeuse Luka Costume Artist en guest chez Trust Gaming.

L’indie village, ou l’Eldorado des jeux indépendants à la Gamescom. Et qu’il faudrait au moins une demi-journée pour tout tester vu leur nombre.

Des jeux allemands, ou d’autres comme Lamplight City sorti en 2018, le jeu de plateforme rogue-lite bien nerveux Scourge Bringer, Growbot et Space Scavenger.

D’autres jeux déjà sortis comme le JRPG Francais qu’est Edge of Eternity, Piffle et Necrobarista. Ceux de 2020 comme Ring of Pain, Heavenly Bodies et Recompile.

Fromto, un jeu de courses « bac à sable » où on peut créer ses propres circuits. Cathedral qui sort cet automne. Et Between Realms.

The Cycle, un shooter disponible en Free to Play depuis le 19 Aout sur l’Epic Games Store, réalisé par les mêmes derrière Spec Ops: The Line. Et qui est selon leurs dires, n’est pas qu’un énième Battle Royale mais un mélange entre PvE et PvP. Un « Quest Shooter Compétitif PvEvP« . Pour les curieux, je vous invite à jeter un œil à la vidéo de gameplay du jeu qui ne manque pas d’autodérision.

Et pour finir avec cette liste non exhaustive des jeux indés que j’ai vus, le space opéra Everspace 2  dont la campagne Kickstarter débutera en Octobre. Et qu’on ne verra pas avant 2021 si la campagne de financement s’avère concluante.

Hall 11.2

Pas grand-chose à voir de mon côté à la Gamescom Event Arena. Ouverte à partir de midi pour le public et regroupant les zones de dédicaces.

Hall 5

La zone marchande était certainement la plus densément peuplée de toute la Gamescom les jours d’ouverture au public. La photo de droite ci-dessous qui est la seule du Hall que j’ai prise le 21 Août en donne un aperçu.

À l’entrée du Hall trônait la même D.Va / Mecha en LEGO que celle présente à la Japan Expo 2019.

Kojima Productions avait pour la première fois dans un salon (à ma connaissance) sa propre boutique avec des tshirts, sweats, casquettes et autres arborant le logo du studio et de Death Stranding.

Des fringues, mugs et goodies en tout genre de chez Activision, Capcom, Bethesda et ailleurs.

Et aussi énormément de figurines dont vous avez un infime aperçu ici avec Spidey, le duo Atlas & P-Body du jeu Portal 2, Joker de Persona 5 et Vash Stampede du manga Trigun.

Business Area (Halls 1,2,3,4)

Avant de conclure, voici mes photos de la Business Area réservée aux journalistes ou détenteurs d’un badge Presse, et que j’ai pu visiter pour la toute première fois. C’est un salon complètement à part dans la Gamescom tellement l’ambiance qui y règne est différente. Un havre de paix en comparaison du tumulte des autres Halls. Cette année je n’ai pris qu’un seul rendez-vous en ces lieux. Mais si je reviens en 2020 j’essaierai d’en voir davantage.

Hall 1

Tout le Hall 1 était réservé à EA. Qui n’était accessible qu’à ceux munis d’une invitation spécifique fournie par l’éditeur.

Hall 2

Dedans on pouvait y trouver la boutique Pyramid International. Les fabricants de steelbook Novobox. Et des jeux italiens et espagnols.

Hall 3.2

C’est dans ce Hall que j’ai eu un rdv avec Microids pour tester Astérix & Obélix XXL3 et dont j’ai écrit une preview. Encore merci à Doriane et Célia (qui se reconnaitront) pour leur accueil. ✌

[Aperçu] Gamescom 2019 : Astérix et Obélix XXL 3: Le Menhir de Cristal

Hall 4.1

Ici, Cyberpunk 2077 avait la côte chez les journalistes.

Des professionnels du jeux vidéo venus d’Europe, Asie, Indonésie, bref du monde entier ou presque.

Hall 4.2

Et ici, Ubisoft, Xbox et Nintendo pour ne citer qu’eux.

Conclusion

Pactole de la Gamescom 2019

Cette Gamescom fut une fois de plus de bonne facture. Et le fait d’y avoir été pendant la période réservée à la Presse avec un salon beaucoup plus praticable, me l’a fait encore plus apprécier. Pourtant, ce n’est pas l’édition dont je garderai le souvenir le plus mémorable.

Même si j’ai pu tester à peu près tous les jeux que je voulais sur place, la plupart m’ont moins fait « rêver » que d’habitude. C’est peut-être dû au fait que j’aie été à l’E3 un peu avant et qui a atténué l’effet de surprise. De plus, je n’ai pas revu autant de monde et de cosplays que l’année passée. Mais j’en place une au rares que j’ai croisé comme Otakugame, Dimitri et Vrtvingt sans qui j’aurais certainement loupé mon haut fait de cette Gamescom que fut ma rencontre avec Hideo Kojima.

En espérant être présent pour la prochaine édition qui aura lieu du 25 au 29 Août 2020, et que j’essayerais de faire sur au moins 3 jours et avec la soirée de préouverture Opening Night Live si elle est reconduite.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.