[Reportage] Gamescom 2017

Le Jeudi 23 Août dernier, je me suis rendu à la Gamescom 2017 à Cologne en Allemagne avec 2 compères à moi. Logé au sein du Parc des Expositions de la ville (appelé Koelnmesse dans la langue locale), c’est le plus gros salon Européen du Jeu Vidéo, et également un des plus gros du domaine juste derrière l’E3, le Tokyo Game Show et plus proche de chez nous la Paris Games Week

Ce fut à la fois ma toute première GC, et également ma première convention faite à l’étranger. Chose assez exotique vu que je ne parle pas un mot d’allemand. Bref, voici mon compte rendu de cette journée d’ouverture.

Immense

Et je vais commencer par ce qui frappe d’emblée, l’immensité du complexe. C’est de très loin, la plus grosse convention que j’ai jamais visité en termes de taille.

La partie GC de ce Koelnmesse s’étendait des Halls 5 à 10 pour une surface totale de 201.000 m². Les Halls restants étaient réservés à la partie business (non visitable par le public). À titre de comparaison, la dernière PGW avait 80.000m² et la Japan Expo fait 125 000 m². Autant vous dire qu’on est encore loin du compte chez nous.

Je vais vous résumer globalement ce qu’on pouvait trouver dans les Halls.

Halls 5.1 / 5.2

Le premier étage constituait la partie média avec Webedia Gaming notamment. Et le 5.2 à l’étage au dessus faisait figure de boutique géante avec les produits dérivés typiques (T-Shirts, goodies, cosplay, figurines, etc).

Hall 6

C’était le coin des gros éditeurs tels que EA (FIFA 18, Star Wars Battlefront II, Need For Speed Payback), Ubisoft (Assassin’s Creed Origins, Far Cry 5, South Park) ainsi que Bandai Namco (Ace Combat 7, Dragon Ball FighterZ) et Konami (PES 2018, Metal Gear Survive). Certainement une des zones les plus densément peuplées de la convention.

Hall 7

Ce hall lui, était scindé en 2 avec Blizzard d’un coté (Overwatch, StrarCraft, Hearthstone, WoW, HotS, Diablo III), et Sony de l’autre (Call of Duty: WWII, Destiny II, Detroit: Become Human, Gran Turismo Sport, Monster Hunter World).

Hall 8

Microsoft (Forza, Crackdown 3, Sea of Thieves, Cuphead), Activision, NVIDIA et d’autres occupaient ce secteur. La Xbox One X était même testable avec des démos de jeux en résolution 4K.

Hall 9

Le coin de Nintendo (Super Mario Odyssey, Mario + Rabbids, Fire Emblem Warriors), Square Enix (Dissidia, FFXV), SEGA (Sonic Forces), Deep Silver (ARK Survival Evolved) et la zone ESport avec ESL – Turtle Entertainment.

Halls 10.1 / 10.2

Au premier étage, il y avait Samsung, AMD, YouTube et les jeux indépendants. Et dans l’étage au dessus le Hall 10.2 la partie Retro-Gaming et la zone Cosplay.

C’est grand mais…

Cette répartition avait ses avantages. Dont la plus notable étant un gain d’espace pour à peu près tout le monde. Pour les visiteurs, il était relativement aisé de circuler même si on n’échappait pas aux marées humaines dans certains boulevards. Mais ça change quand même des conventions en Métropole où on passe le plus clair de son temps à se bousculer quand on ne marche pas au ralenti. Et pour les éditeurs / développeurs aussi, qui ont eu largement la place pour exposer leurs jeux phares.

Mais personnellement, cette taille m’a posé problème pour m’orienter dans le salon. Plusieurs fois on s’est planté de sortie alors qu’on pensait pouvoir accéder à un autre hall. Et ce n’était pas les accès bloqués par les vigiles afin de laisser passer les visiteurs dans un sens unique qui facilitait la tâche. Autant dire que sans plan, c’était mission impossible. Heureusement que le taf était fait grâce au magazine officiel fourni à l’entrée avec toutes les infos sur les Halls et exposants, et l’application mobile qui affichait un plan en 3D des locaux.

Autre constat, l’hygiène du salon. C’était pas parfait, mais ça restait bien plus propre que chez nous. Mais en Allemagne, il faut savoir qu’ils sont bien plus stricts avec la propreté et vont même jusqu’à coller des amendes pour un détritus par terre.

10 ans d’Assassin’s Creed

Parmi les nombreuses choses que proposait le salon, j’ai eu un coup de cœur pour l’une d’entre elles. Dans la zone Ubisoft, une grande vitrine exposait les costumes portés par la totalité des Assassins de la saga des Creed. Et j’ai été bouche-bée quand j’ai appris plus tard que ces costumes étaient l’oeuvre d’un seul Cosplayer. Celui-là même qui à la fin de la galerie, arbore fièrement la tenue de l’assassin Bayek du prochain opus Origins en Egypte à paraître pour la fin d’année.

Jeux testés

Concernant les jeux, j’en ai testé que 2. Et çe pour plusieurs raisons.

Japan Expo 2017

Déjà, les jeux qui m’intéressaient (parmi la très grosse liste du salon) se comptaient pour ma part, dans les doigts d’une seule main. Et 1 mois et demi avant, j’étais à la JE 2017 où j’ai pu tester pas mal de jeux également présents à la GC. Dont les Mario qui cumulaient jusqu’à 3h d’attente.. Et je n’avais clairement pas plus la patience d’attendre autant pour jouer. Je l’ai déjà suffisamment fait par le passé.

Puis j’ai aussi passé pas mal de temps à me balader et voir ce que le salon proposait sachant que je n’avait qu’une journée devant moi. Si je reviens, je m’arrangerai pour y aller au moins 2 jours. Assez bavardé, voici mon avis sur les jeux testés.

Metroid Samus Returns

Premier jeu testé chez Nintendo, et le seul auquel j’aurais joué dans ce secteur. Après plus d’une heure de queue, je pose mes miches sur cette refonte totale de l’opus Metroid Returns of Samus sorti sur Game Boy il y a un quart de siècle. Qui lui même avait bénéficié d’un excellent remake officieux l’année dernière par un fan sous le nom de AM2R (A Metroid 2 Remake).

Autant dire que ce “Retour de Samus” était attendu au tournant. Sachant que depuis l’opus Metroid Other M sur Wii, aucun épisode canonique n’a vu le jour durant ces 7 dernières années si on fait exception du très mal accueilli Federation Force sorti sur 3DS en 2016. L’année des 30 ans de la licence..

Et le moins que je puisse en dire, c’est que ce nouvel opus en plus d’être rassurant, est assez différent de l’opus originel, et du remake. Déjà rien que dans le gameplay c’est assez fourni et dynamique. On retrouve ce qui caractérise la série aux niveau des armes, avec les différents rayons, bombes, grappins et autres. Et pour la première fois dans un Metroid 2D, on peut orienter le tir non plus dans 8 directions comme avant, mais dans toutes les directions grâce au joystick.

Niveau nouveautés, Samus a la possibilité de contrer un ennemi en pleine charge, ou d’user des capacités AEION (tirs en rafale, ralentir le temps) qui seront indispensables selon la situation. Coté univers, on ressent bien l’ambiance solitaire qui faisait le charme des anciens opus. Et j’apprécie le souci du détail apporté aux décors d’arrière plan. Le jeu sort cette semaine le 15 Septembre, et il est déjà préco en collector pour ma part 👍

The Crew 2

2ème et dernier jeu testé dans le salon. Et qui fait suite au premier opus auquel je n’ai pas joué. J’ai beaucoup aimé le fait qu’on puisse conduire plusieurs types de véhicules différents presque sans transition. On commence par une voiture de course pour enchaîner avec un bateau et finir en avion. Ca m’a un peu rappelé le jeu de glisse Steep, un autre jeu de chez Ubisoft sorti l’année passée où on peut changer de discipline à l’envie (skis, snowboard,parapente).

Par contre, j’ai eu beaucoup de mal avec la maniabilité. J’ignore si c’était du à un pré-réglage de la sensibilité dans la version de test, mais je bougeais à peine le stick que le bolide effectuait un virage brusque. Visuellement c’est pas trop mal, mais de loin. De plus près ça pique un peu au niveau du rendu, particulièrement à New York avec les buildings qui manquent de détails. Même Watch Dogs 2 sorti en 2016 s’en sort mieux je trouve. Je pense que le jeu sera sympa à faire malgré tout, mais uniquement en multi.

Conclusion

Pactole : T-Shirt Gamescom et Poster Sonic Mania Recto (Sonic Forces dans le verso)

Cette toute première Gamescom fut sympathique, malgré le fait que j’ai pu tester très peu de jeux au final. Et même en tant qu’habitué d’autres salons du JV comme la PGW, j’ai été assez surpris en bien au niveau de l’organisation, et surtout au niveau de la taille des locaux. Hélas, on y retrouve aussi les mêmes problèmes concernant les files d’attentes interminables.

Ce fut une aussi une bonne expérience dans la mesure où j’ai pu sortir de ma « bulle Parisienne » concernant les conventions. Et pour la GC qui est carrément dans un autre pays, c’était un sacré parcours du combattant. Faut s’y prendre longtemps à l’avance aussi bien pour le logement que pour les billets (d’ailleurs ceux du Samedi étaient en rupture dès le mois de Mai c’est dire). Ça a un coût certes, mais pour peu qu’on aime le JV ça vaut vraiment le coup.

Merci de m’avoir lu.

 

Reportage : Paris Manga – Sci-Fi Show #22

13346656_1084865884884957_2590350011528410139_nDeux semaines après la Comic Con Paris et seulement une semaine après la Paris Games Week 2016, j’ai profité de mon après-midi de libre du Vendredi 4 Novembre 2016  pour me rendre à la 22ème édition du  salon bi-annuel de la Paris Manga. Un autre dédié  à la pop-culture et dont je vous livre un rapide résumé de ma 2ème virée en solo.

Comeback

Car la dernière fois que je suis venu à la Paris Manga, c’était y a 2 ans un Samedi (précision qui aura son importance dans quelques lignes). Lors de la 17ème édition qui a eu lieu fin 2014. Si je suis revenu d’aussi loin, ce n’était non pas par manque de disponibilité mais par manque d’envie.

J’avais assez mal vécu cette première PM à cause des même raisons qui m’ont pourri la Comic Con cette année. Beaucoup trop de monde dans les allées. Sauf qu’en comparaison de cette édition 2016, c’est le jour et la nuit. Les photos ci-bas prises à mon entrée au salon dans les coups de 14h peuvent en témoigner.

Zéro file d’attente ! Je n’avais jamais vu ça auparavant en convention. À croire que c’était bien vu de la part des organisateurs d’augmenter exceptionnellement la durée de 2 à 3 jours. Le Vendredi n’était pas un jour de forte affluence semaine oblige, la fréquentation n’a rien à voir avec la période du Week-End. Ça fait du bien de pouvoir se mouvoir librement dans les allées quand on est habitué à presque se marcher les uns sur les autres

Une sensation de déjà vu

Le fait de revenir à la PM après tout ce temps m’a fait réaliser à quel point les choses changent peu au fil des ans, et au fil des lieux. J’ai repéré des stands qui vendaient ou exposaient les mêmes produits que dans d’autres conventions du même genre. Comme ceux des photos ci-dessus, avec cet artiste qui avait dessiné mon prénom en Japonais à la dernière Japan Expo, et les propriétaires d’une DeLorean plus vraie que nature croisés à la Paris Comics Expo.

Même constat du coté des produits dérivés. Ce salon ne trahit pas sa réputation de boutique géante avec ses innombrables et incontournables T-Shirts geek, figurines, posters, épées, peluches, dvd, mangas (non sans rire), sacs, jeux en occaz…Bref, à force je connais la chanson. Mais rien que pour tout énumérer, il me faudrait un article entier.

Invités

img_20161104_145934Parmi les invités de marque, certains acteurs de la série Game Of Thrones ont répondu présent. Comme Keisha Castle-Hughes (Obara Sand), Ellie Kendrick (Meera Reed) et Charles Dance (Tywin Lannister). Acteurs visiblement assez friands des conventions françaises après Carice Van Houten (Melisandre) vu à la CC, et Kristian Nairn (Hodor) à la dernière PM où je me suis rendu.

Paris Manga #18 (2014)

Paris Manga #18 (2014)

Pas mal de vidéastes étaient présents aussi. Dont un duo que j’apprécie tout particulièrement. Le @ChefOtaku et son petit frère le le PetitChefOtaku, créateurs de Menu Manga. « L’émission qui parle de mangas d’animations, et d’autres trucs… » comme ils le résument si bien. D’ailleurs si vous aimez un tant soi peu ces médias, vous savez ce qu’il vous reste à faire. 😎

Ce qui m’a amené à faire quelque chose d’inhabituel en convention, des dédicaces

Faut dire qu’avec le peu de monde présent, ça va très vite pour ce genre de choses.  En temps normal, il faut patienter jusqu’à plusieurs heures pour ça. Chose que je n’aurais jamais faite dans ces conditions et quelque soit l’invité malgré tout le respect que j’ai pour eux. Du coup, je suis reparti avec son bouquin dédicacé Dirty Cosmos. Scénarisé par le chef lui même, et illustré par le talentueux Djiguito.

Cosplays

Quand je refais l’historique de mes articles de conventions, je remarque qu’il y en a pas un seul où je ne parle pas de Cosplay. x)

Car même si je n’en pratique pas de mon coté, j’ai beaucoup d’admiration envers cette discipline de passionnés. Car il faut au moins être ça pour être prêt à sacrifier une bonne partie de son temps libre à concevoir de A à Z, des costumes dont la qualité de certains force le respect.

À l’image de Papa Cosplay ci dessus. Cosplayeur émérite et difficile à louper avec son imposante armure. Et si vous vous demandez d’où elle provient, inutile de chercher. Il a tout imaginé lui même selon ses propres dires.

Star Wars

Difficile d’échapper au phénomène Star Wars, qui avait repris de plus belle à l’épisode VII l’année dernière et le fraichement sorti Rogue One (dont j’en ferais une critique en 2017).

Mais plus que les droïdes, animations, objets clés et autres décors, c’est le groupe de cosplayers bénévoles de la  501st Legion French Garrison qui aura fait vivre l’univers de Georges Lucas à travers le salon.

Conclusion

img_20161104_200105

T-Shirt Konoha, T-Shirt Death Note et Dirty Cosmos

À la base je n’avais même pas prévu de venir à la Paris Manga, ce n’est que le jour même que je me suis décidé à y aller. Mais finalement je ne regrette pas d’être passé, même si j’ai fini très vite par arrêter de compter combien de fois j’ai fait le tour du salon…

A refaire, si les conditions s’y prêteront à nouveau 👍

Reportage : Comic Con Paris 2016

img_20161022_115201-copie

Du 21 au 23 Octobre 2016 à eu lieu la 7ème édition de la Comic Con en France, et la 2ème à Paris au Grande Halle de la Villette. Une entité majeure dédiée à la Pop Culture et déclinée dans le monde entier. Paris n’étant qu’une des nombreuses villes l’hébergeant. J’en ai profité pour m’y rendre une nouvelle (et dernière ?) fois le Samedi 22, et ainsi vous conter ma courte journée en solo dans ce salon.

C’était ma première venue à la Comic Con depuis son installation à la Villette en 2015. Mais en réalité, j’ai connu ce salon bien plus tôt en 2011. Du temps où il partageait les mêmes locaux que la Japan Expo au Parc des Expositions de Villepinte jusqu’en 2013. Ce n’est qu’en 2015 qu’il reviendra sous la forme qu’on lui connait, mais avec des avis très négatifs selon les retours de l’époque.

Du coup, j’ai voulu tenter cette année sachant que dans le même thème, j’avais déjà exploré la Paris Comics Expo au Parc Floral de Vincennes 6 mois plus tôt (et qui ne reviendra pas avant 2018). Et très sincèrement, j’ai préféré cette dernière. La raison sera justifiée par un coup de gueule en fin d’article.

Super Héros Expo

snapchat-1350197517Une fois passé la laborieuse file d’attente en 3 étapes (fouille du sac, fouille corporelle et validation du billet d’entrée), et qui m’aura coûté ma bouteille d’eau de 75cl, je me glisse enfin à nouveau au cœur de l’univers des Comics. Représenté par les 2 piliers du genre que sont DC Comics, et celui qui m’a semblé être le plus mis en avant ici, Marvel.

img_20161022_144716

Des statues à l’effigie de nos super héros, aux costumes officiels sortis tout droit de leurs séries TV respectives (The Flash, Arrow, Supergirl), il ne manque de rien. Même de nombreux acteurs ont répondu à l’appel. Comme entre-autres l’acteur Mike Colter,  qui incarne Luke Cage dans la série TV éponyme. Ou Benedict Cumberbatch qui joue le rôle principal dans le fraîchement sorti Doctor Strange. Présent lors d’une projection inédite du film, mais au-quelle je n’ai pas assisté.

img_20161022_130625Et afin de se glisser encore plus dans la peau de l’un des leurs, Playstation avait son petit stand prêt à accueillir les visiteurs les plus patients pour tester la réalité virtuelle avec Batman Arkham VR, déjà sorti sur PS4 le 13 Octobre dernier.

Le retour des sorciers

img_20161022_124819A l’occasion de la sortie le 16 Novembre 2016 au cinéma, de la pré-quelle de la saga Harry Potter intitulée Les Animaux fantastiques (« Fantastic Beasts and Where to Find Them » en VO), réalisée par David Yates (qui s’était occupé des 4 derniers films) et scénarisé par l’auteure J. K. Rowling en personne, une petite vitrine était à la disposition des visiteurs afin de contempler quelques uns des véritables objets ayant servis dans les anciens films tout comme celui à venir.

Caricature à prix d’or

À la CC, les visiteurs avaient la possibilité de se faire littéralement refaire le portrait. De nombreux artistes américains étaient présents au stand Fusion Designs afin de réinterpréter à leur manière, le faciès des intéressés. Dans un style « caricatural » très proche des comics bien évidement.

Je me suis moi même laissé tenter par l’expérience. Sachant que le tarif variait (beaucoup) selon la demande. On avait le choix de se faire dessiner soit que la tête, jusqu’au buste, ou le corps entier. Et en plus de cela d’y ajouter de la couleur (brush) ou non. Pour le mien j’ai choisi que le visage (10€), avec le logo de l’expo (5€) et enfin le cylindre en carton pour le rangement (5€). C’est pas donné, mais ça valait franchement le coût/coup au vu du résultat. 👍

img_20161028_175424

Ressemblant non ? 😁

Cosplays

Il est inenvisageable d’avoir une convention dédiée à la pop-culture, aux mangas, aux jeux vidéos et j’en passe, sans leurs éternels Cosplays. Et même si j’en ai pris très peu en photos cette année, je vais tout de même leur rendre hommage avec une galerie rien que pour eux. Dans la mesure du possible, je mettrai un lien menant à leur page Cosplay dans les photos 😉

img_20161022_130123

snapchat-235355781

Mais je ne pouvais pas finir sans mentionner le meilleur Cosplay de tout le salon

Qui n’est autre que…moi même !  😎

Bon ok, je vous ait un peu survendu le truc, mais « force » est de reconnaître que la gestuelle est là, non ? Plus sérieusement, c’est le stand de Planète Star Wars situé dans les hauteurs du salon, qui proposait aux visiteurs de se faire immortaliser en tant qu’apprenti Jedi, et avec la bonne compagnie de BB-8. Et le tout gratuitement, je tiens à le préciser.

Je me souviendrai de ce shooting comme étant ma toute première tentative dans le Cosplay. Seul l’avenir me dira si je me décide un jour de me lancer dedans ou non.

« La nuit est sombre et pleine de terreurs »

img_20161022_150957Ceux qui ont reconnu cette citation savent surement de qui je vais parler ici. On la doit au personnage de Melisandre. la fameuse sorcière rouge dans la série Game Of Thrones jouée par Carice Van Houten. Et si j’en parle ici, c’est parce que cette actrice et chanteuse d’origine néerlandaise  faisait partie des nombreux invités prestigieux que la Comic Con a accueilli cette année.

J’ai pu la voir de loin le Samedi, donnant de 15h à 16h une conférence assez drôle où elle livrait quelques anecdotes sur sa carrière en tant que comédienne, et dans la série qui l’a fait connaitre avec une séance questions/réponses avec le public. Et le tout sans spoilers 😉

Marée humaine

Et je vais finir sur le point qui m’a le plus posé de problèmes. À ce jour, j’ai fait 8 Japan Expo d’affilés, 7 Paris Games Week d’affilés, et une seule PCE et Paris Manga. Je peux donc légitimement me considérer en tant que vétéran des conventions. Mais aucune d’entre elles ne m’a autant mis sur les nerfs que cette CC 2016. Et pour une raison toute simple…

img_20161022_120919Je pense que la photo du dessus parle d’elle même.  D’expérience, je n’ai jamais, au grand jamais, vu une telle concentration d’individus au m² que pour ce genre d’événement auparavant. Le fait que j’y sois allé en Week-End, qui est par définition une période à très forte affluence, n’a clairement pas arrangé la chose.

img_20161022_113929Mais bon, dans le fond je m’y attendais. Et les multiples files d’attente vertigineuses à l’extérieur qui devaient faire à vu d’œil, 100m de long chacun, annonçaient déjà la couleur. Files qui ont en revanche, duré moins longtemps que je l’imaginais car j’ai pu pénétrer dans l’enceinte du salon au bout de 30-40min (ce qui n’est pas rien).

Sans exagérer, j’ai du passer autant de temps en étant immobile qu’en étant en mouvement. Même pour aller au WC il fallait faire une queue monstrueuse. Mais le plus dur ça devait être quand même pour les Cosplayers. Soit ils crèvent de chaud selon le costume porté, soit ils prennent le risque de se le faire endommager par des visiteurs peu attentifs. Mais la plupart du temps, ils avaient assez d’espace autour d’eux et les gens les laissaient passer.

En tout cas pour la prochaine édition faudra prévoir beaucoup plus d’espace pour que ça devienne respirable. Parce que 26.000m² ça ne suffira plus pour un événement de cet ampleur à l’avenir. Alors soit ils installent une partie des stands à l’extérieur du salon à l’image des bonnes vielles brocantes locales, soit carrément changer d’emplacement.

 Conclusion

Sincèrement, je ne regrette pas d’être venu à cette Comic Con Paris 2016. Mais si ils ne changent rien d’ici l’année prochaine concernant l’affluence monstre, je n’y reviendrai pas. C’est dommage que ça ait gâché mon expérience parce qu’à coté, ils ont quand même mis le paquet. Que ce soit au niveau de l’organisation, des activités, des invités, et des Cosplay. En tout cas je me serais bien amusé, et c’est le plus important. 

Merci de m’avoir lu

Reportage Photos : Mondial de l’Automobile 2016

mondial-automobile-2016-affiche

Le Samedi 8 Octobre 2016, je me suis rendu au Mondial de l’Automobile au Parc des expositions Porte de Versailles à Paris. Un salon bisannuel consacrée aux nouveautés en matières de bolides, et que j’ai déjà visité auparavant.

Contrairement aux autres articles Reportages que j’ai l’habitude de faire, et racontant ma journée en détail dans des conventions, ici ca sera essentiellement un regroupement de photos de ce que j’ai pu voir au Salon de l’Auto. Je ne suis pas assez calé en automobile pour en parler comme je le ferais pour la Japan Expo ou la Paris Games Week. Mais en tout cas, bon visionnage ! 😎

img_20161008_150218 img_20161008_150408 img_20161008_150615

img_20161008_151055img_20161008_151233img_20161008_151930

img_20161008_153911

img_20161008_154733 img_20161008_160036 img_20161008_160045 img_20161008_160205

img_20161008_163551 img_20161008_163905 img_20161008_164333 img_20161008_164941

Reportage : Paris Comics Expo 2016

12983248_1048747941853481_8190222261474132709_o

Du 15 au 17 Avril 2016 s’est déroulé la 4e édition de la Paris Comics Expo. Un des salons français dédié aux Comics et à la “Pop Culture” Américaine (Science Fiction, Comics, Séries, etc…). C’est en plein cœur du Parc Floral de Vincennes dans le 12e arrondissement, que j’ai pu m’y rendre pour la première fois de 15h à 18h. Un salon dont je n’attendais pas grand chose, mais qui s’est révélé au final plutôt sympathique à arpenter.

Japan Expo & Comic Con 2012

En réalité, j’ai déjà visité une convention aux allures similaires par le passé. C’était la Comic Con de Paris, du temps où elle se déroulait dans les mêmes locaux que la Japan Expo à Villepinte (93). Jusqu’au jour où ces deux là se sont séparés pour ne former qu’un seul salon chacun.

D’ailleurs, le PCE devait initialement avoir eu lieu en Novembre de l’année dernière. Mais la trop grande concurrence avec le Comic Con situé au Grande Halle de la Villette dans le 19e (que je n’ai pas fait, mais dont j’ai eu vent de très mauvais retours) s’étant déroulé un mois plus tôt, a contraint les organisateurs à repousser l’édition pour Avril 2016. N’y connaissant rien aux Comics à part les films, et ayant le strict minimum de connaissances en matière de séries et Science Fiction, je me suis laissé guider par ma curiosité.

Contexte

Snapchat-5160469584794441633

Concernant la situation géographique du salon, il était logé au fin fond du Parc Floral de Paris. Un parc urbain et jardin botanique chargé d’histoire, situé dans le Bois de Vincennes. N’y étant pas retourné depuis ma plus tendre enfance, j’ai pu (re)découvrir ce cadre magnifique, dépaysant, et surtout reposant. Idéal pour se ressourcer après une longue journée, et avec en bonus la compagnie d’oiseaux plutôt extravagants pour certains. Un contexte pareil, ça n’a pas de prix. Par contre atteindre le salon, il faudra compter au moins dix bonnes minutes de marche selon l’entrée du parc choisie.

Snapchat-4428805210792034367

Rien à voir donc avec son ancienne localisation qu’était l’Espace Champerret, en plein 17e. Néanmoins, le salon est assez praticable malgré ses 8000m² (en comparaison, c’est 7,5x moins que la superficie du Paris Games Week 2015), et le monde présent lors de ma visite du Samedi (20 000 visiteurs au total sur les 3 jours). Probablement l’un de ceux où j’ai le moins galéré à me déplacer. Mes dernières PGW, Paris Manga et Japan Expo, attirant toujours plus de monde d’année en année, ont été un calvaire de ce coté là. Par contre on en fait très vite le tour. L’après-midi que j’ai passée là bas a largement suffi.

Snapchat-2716375635559301671

Rien de particulier à signaler au niveau de l’organisation, c’était correct aussi. Et chose inédite, des visiteurs et même des Cosplayers ont pu s’essayer à une séance d’hypnose qui s’est révélée plutôt efficace pour le peu que j’en ai vu.

Produits dérivés

Par contre une fois dedans c’est Comics Shop Land, même si le ratio produits dérivés / Comics est assez équilibré. Et même les objets issus d’autres secteurs, n’ayant à priori pas trop leur place dans ce type de salon (mangas, jeux vidéos) sont en minorité. On peut dire que globalement, c’est un salon qui porte bien son nom.

Pour le coté goodies, on y retrouve tout les produits typiques présentés en convention. Les classiques t-shirts, figurines, épées, mais aussi des posters allant d’une dizaine jusqu’à quelques centaines d’euros pour les dédicacés (comme Tom Cruise posé au sommet de la Burj Khalifa durant le tournage de MI4). J’espère que les plus fans et les plus collectionneurs ont suffisamment mis de coté…

Et c’est pareil du coté des artistes avec des créations souvent impressionnantes (dioramas, papercraft, maquettes), dont la simple vision d’une toile magnifique sur fond de Star Wars m’a calmé dès que j’ai vu son prix de vente, 400€

Snapchat-3583800109621940945

Urban Comics

Et pour le coté Comics, le choix était extrêmement vaste. Beaucoup de stands en vendaient des plus ou moins rares. Mais le “cœur” de tout ça, c’était Urban Comics.

Éditeur spécialisé dans l’univers de DC depuis 2012, ils ont eu droit à leur propre stand à la PCE avec de très nombreux bouquins à disposition. Par exemple, l’intégrale en tomes de Watchmen de 1987 par Alan Moore (d’ailleurs je recommande le film de Zack Snyder de 2008), était dispo à une somme non indiquée en rayon mais que je n’avais pas vue venir en caisse, 30€

Mais un vendeur visiblement surpris qu’un néophyte comme moi s’intéresse à un monument des comics, m’en a gentiment conseillé un de Batman et un autre de Superman pour débuter (visibles dans le pactole en fin d’article), qui furent tous deux les premiers comics que j’ai jamais achetés. En plus de ça, 2 statues impressionnantes de taille et de détails, à l’effigie des 2 pointures du film Batman V Superman, faisaient régner l’ordre et la justice. En bref, un très beau stand.

Retour vers mon passé

Snapchat-4154669542175701280

Bien que je n’avais pas fait énormément d’activités, au moins une en valait la chandelle. Si vous avez déjà visionné la trilogie Retour Vers Le Futur (1985-1990) par Robert Zemeckis (et si ce n’est pas encore le cas, foncez de suite la voir nom de Zeus !), vous devriez savoir que dans l’épisode 2, le Doc et Marthy remontent le temps de 30 ans dans le futur. Dans le film, ils atterriront le 21 Octobre 2015. Une date qui demeura culte dans l’histoire de la Pop Culture.

Snapchat-5129642230418098616

À cette occasion, une DeLorean grandeur nature et entièrement aménagée, fut mise à disposition des curieux pour la modique somme de 5€ (30€ si vous voulez repartir avec la casquette de Marty) En compagnie de ce bon vieux Biff Tannen, qui m’expliqua les différentes parties et fonctionnalités du bolide, je me suis permis de choisir moi même la date de destination ci-dessus.  Et la première m’étant venue à l’esprit était ma date de naissance. 😎

Suite à ça, j’ai pu poser avec Biff, Marty (et sa casquette) et le Doc pour la plus funky des séances photos. Merci à eux pour ce moment de franche rigolade. Pour ceux qui veulent la louer, allez jeter un œil sur leur site ou leur page FB, où y a même des photos assez « improbables » issues du salon. D’ailleurs, un invité très spécial était monté dans cette DeLorean avant moi juste sous mes yeux, pendant que je faisais la queue…

Invités

Il s’agissait de Giancarlo Esposito aka Gustavo « Gus » Fring dans la série Breaking Bad (que je recommande chaudement). Un des invités prestigieux que le salon a accueilli avec Ray Park (Darth Maul dans Star Wars), Andrew Scott (Moriarty dans Sherkock, « C » dans 007 Spectre),  et d’autres.

20160416_154127_Night

Coté artistes, on retiendra entre-autres la présence des auteurs à l’origine du personnage de Harley Quinn dans Batman,  Bruce Timm et Paul Dini. Autant dire que la PCE n’a pas fait les choses à moitié en invitant pas mal de pointures dans le milieu. Mais pas eu le temps pour des dédicaces, surtout que j’ai eu vent que certaines files d’attentes pouvaient durer plusieurs heures

La Force est grande…

Cette année, la Guerre des Etoiles fut largement représentée. Bien plus que d’habitude pour ce genre de salon. L’épisode VII sorti en Décembre dernier a eu son p’tit effet. Des droïdes en surnombre, aux Galeries d’arts dédiées aux personnages clés de la saga en passant par les Cosplays, les décors et j’en passe. Tout a été aménagé pour mettre des étoiles (pas noires hein) dans le cœur des fans. Moi, je ne me considère pas en tant que tel, même si j’apprécie beaucoup la trilogie originale (1977-1983) de Georges Lucas, et la reprise du flambeau par J. J. Abrams avec Star Wars 7.

Cosplay

Ceux qui suivent régulièrement mes articles savent que j’ai une grande admiration pour le Cosplay, même si je n’en pratique pas personnellement. Tous les mois en moyenne, je leur rend hommage en postant une galerie leur étant dédié.  Je vais en faire de même sur cet article, avec une galerie de ceux que j’ai croisés durant cette PCE. Si ils ont une page, je mettrai un lien dans la description de leur photo respective.

À ce niveau la j’ai été servi. Des amateurs à ceux qui ont déjà une certaine expérience, nombreux furent les Cosplayers venus (de très loin pour certains) représenter fièrement leur sagas favorites. Mention spéciale au Show Cosplay du Samedianimé par « Captain » Han Jones, qui en plus de mettre l’ambiance, laissait défiler des Cosplayers plus talentueux les un que les autres. Même les invités du salon se prêtaient au jeu en les rejoignant sur la scène principale.

 

Conclusion

Malgré le peu de temps que j’ai passé là bas en solo, je garderais un très bon souvenir de cette première visite du Paris Comics Expo. Un cadre dépaysant, une très bonne ambiance, la liberté de mouvements, des invités de marque, une vitrine variée et cohérente avec le thème du salon, des Cosplays réussis, le stand de la DeLorean…Bref vous m’aurez compris. Allez, le seul point ou je pourrais pester est le prix du billet presque excessif (16€) compte tenu de la petite taille du salon. Sinon pour une convention dont je n’attendais rien au départ, je fus agréablement surpris. Et j’ai carrément envie d’y retourner l’année prochaine.  Vive la Pop Culture !

 

Merci de m’avoir lu 😎