[Unboxing] Metroid Samus Returns – Édition Héritage

Le 15 Septembre 2017 sortait le jeu Metroid Samus Returns sur 3DS. Et 3 jours plus tard, je recevais la version européenne du Collector sobrement baptisé Édition Héritage, et que j’ai eu beaucoup, beaucoup de mal à acquérir. À tel point que je m’attendais à tout simplement ne jamais le recevoir.

Attrape moi si tu peux

Car pour info, cette édition était limitée qu’à seulement 1500 exemplaires en France. Et je peux vous dire qu’avec si peu de stocks, ça partait extrêmement vite sur les sites marchands. Et quand je dis vite, c’est de l’ordre de la minute au grand maximum.

Sur mes 4 tentatives, 3 ont échoués avant même que je n’aie le temps d’enregistrer ma commande qui avait disparu du panier entre-temps. Seul Amazon Allemagne avait gardé la mienne pendant 2 mois et demi jusqu’à ce que je reçoive le jour de la sortie du jeu, un mail écrit dans leur langue natale indiquant que mon colis était annulé car perdu en cours de route

J’étais dépité à ce moment-là et n’ai guère eu d’autres choix que d’acheter le jeu en édition simple. Mais j’ignorais qu’au même moment, mon colis était bel et bien en route. Ma surprise ainsi que ma joie, furent à leur paroxysme le jour de sa réception.

Maintenant que j’ai fini de raconter ma vie, entrons dans le vif du sujet su vous le voulez bien.

Boite et contenu

De dimensions 20 x 14,5 x 9 cm, c’est une assez grosse boite pour un jeu 3DS. Ce qui n’a rien d’étonnant au vu de son contenu. On retrouve en face avant et en tranche, le logo du jeu, qui brille de mille feux et comportant un très léger relief. Mais ce qui va nous intéresser sont les 7 objets figurant sur la face arrière :

  • Le jeu Metroid Samus Returns – 3DS
  • Boite métallique «Steelbook»
  • CD Audio «Samus Archives »
  • Badge avec logo «S» doré
  • Porte-clé Boule Morphing
  • Code de téléchargement à gratter pour Metroid 2 : Return of Samus Game Boy
  • Artbook – Metroid Samus Returns / Metroid 2

Le jeu

Ici, pas de surprises. C’est la boite du jeu telle qu’elle apparaît en magasin. À la seule différence près que davantage de langues y sont représentées. Avec en plus du Français, de Anglais, Allemand, Espagnol, Italien et Néerlandais. Et contrairement a l’édition américaine, la couverture de cette jaquette n’est pas réversible aux couleurs de l’opus originel.

Steelbook

Un de mes objets préférés du pack. Cette boite métallique reprend de manière assez fidèle, l’apparence des cartouches Game Boy d’antan. Impression renforcée avec la vignette du jeu originel apposée sur cette même boite.

Je me suis permis d’insérer moi-même la cartouche x)

CD Audio

Ce « Samus Archives » s’adresse directement aux nostalgiques. Une pochette CD joliment illustré et regroupant 25 pistes issus de la quasi-totalité des opus de la saga (Samus Returns inclus) et d’une durée totale de 64 minutes. En tant que fan, je salue du fond du cœur la démarche. La plupart des morceaux sont bien choisis et figurent parmi les meilleurs de leur jeux respectifs. Mais je regrette toutefois l’absence de ce morceau issu du 1er Metroid Prime. Qui pour moi est un de mes thèmes préférés tous opus confondus.

Badge «S»

Un très joli badge doré (mais pas en or faut pas abuser) représentant le logo même de la série. Et qui me rappelle aussi cet objet de la saga Smash Bros. Pourvu qu’il ne me fasse pas littéralement « partir en vrille » quand je l’arborerais…

Porte-clé

Un porte-clé de Samus en mode « Boule Morphing » bien protégé, et qui diffusait une forte odeur de peinture fraîche quand je l’ai retiré de son sachet. Et ça se « sent » que le tout a été fait à la main, et plutôt bien au demeurant. En tout cas vaut mieux pas l’exposer trop longtemps au soleil celui-là.

Code de téléchargement

Un simple code de téléchargement à gratter pour obtenir la version démat de l’opus originel. Qui vaut actuellement 3,99€ sur l’eShop de la 3DS. Les illustrations de la carte proviennent du même opus.

Artbook – Metroid Samus Returns / Metroid 2

Bien évidemment, je vous ai réservé le meilleur pour la fin. Un aperçu du double Artbook de 36 pages d’illustrations, artworks et autres provenant des épisodes Game Boy et 3DS. L’occasion à la fois de faire un bond de 25 ans en arrière et mesurer le chemin parcouru en un quart de siècle.

Conclusion

Au vu de sa rareté et surtout de sa qualité, j’ai pleinement conscience de la chance que j’ai d’avoir pu obtenir ce « Collector de la Muerte » comme l’appellent certains. C’était très radin de la part de Nintendo de limiter à ce point les tirages, collector ou non. Ils n’ont visiblement pas conscience de la popularité de cette série qui est hélas moins mise en avant que ses homologues Mario et Zelda pour ne citer qu’eux.

Mais paradoxalement, c’est certainement le plus beau cadeau que la firme ait pu faire envers cette licence et ses fans. Certes ça n’aura pas été pour les 30 ans l’année dernière, mais l’essentiel est que comme le titre du jeu lui même l’indique, Samus soit bel et bien de retour.

« See you next mission ! »

Galeries Photos : Citrouilles Halloween !

Quelle est la première chose à laquelle vous pensez quand on vous parle d’Halloween ? Je pense que beaucoup d’entre vous crieront « Citrouilles » ! Et c’est exactement la raison pour laquelle j’ai décidé en ce jour spécial, de regrouper en galerie des modèles comme vous avez pas du en voir souvent.

Joyeux Halloween, chers mortels ! 😈

Photos : Déballage édition collector – Xenoblade Chronicles X

1446751033xenoblade-collector

Reçu le 4 Décembre 2015, jour de sa sortie en Europe, ce Xenoblade Chronicles X se décline en 2 versions. Le jeu seul, et l’édition limitée que je vais vous décortiquer par le biais de mes photos maison. Edition qui m’a coûté 51,90€ sur Amazon, et qui est la 2ème version collector d’un jeu que j’ai acheté. La précédente étant celle de The Legend Of Zelda : Skyward Sword (avec la Wiimote dorée), 4 ans plus tôt

Contenu :

  • Disque du jeu Xenoblade Chronicles X
  • Boite métallique Steelbook
  • Artbook
  • Carte du jeu
  • Poster Recto Verso

La Boite

Dans la lignée des collectors sortis sur consoles Nintendo depuis déjà quelques années au niveau du format. Les informations inscrites sur la face et le dos sont les mêmes que sur la jaquette (plus bas dans l’article), sauf pour la tranche récapitulant le contenu de la boite.

Déballage complet. De gauche à droite et de haut en bas on a, la boite, la jaquette, le steelbook, l’artbook, le poster double face et la carte de la planète Mira.

La Jaquette

Rien de particulier à dire sur elle, à part que les logos PEGI+12 font très tache. 1 ou 2 fois à la limite mais 3 c’était franchement pas nécessaire, et vu la place que ça prend…Mais cela doit s’expliquer par le caractère universel de l’édition, si on en croit le nombres de langues européennes représentées au dos.

Mais pour ceux dont les multiples informations dérange, Nintendo et Monolith Soft ont pensé à tout en rendant la jaquette réversible. Voyez plutôt.

C’est déjà plus épuré ainsi 😎

Le Steelbook

De très bonne qualité, on y retrouve le même artwork que la jaquette inversée du dessus. A la seule différence que l’intérieur de celui-ci a sa propre illustration.

Pour précision, c’est moi qui a mis le disque du jeu dedans 😉

Le Poster Recto-Verso

Dans ce papier cartonné un peu plus grand que le format A3 (29,7 x 42cm), le recto est (encore) illustré par l’artwork des jaquettes, et sur le verso une peinture illustrant un affrontement entre 2 Mechas (Skells). J’ai une p’tite préference pour cette dernière.

La Carte de Mira

Avec une zone annoncée comme étant 5 fois plus grande que celle du premier Xenoblade (qui était déjà gigantesque dans le genre), ce guide d’exploration sera je pense, l’objet le plus utile de cet édition collector. Du même format que le poster du dessus mais pas de la même matière (papier mat), les 5 continents avec leur points d’intérêt respectifs y sont clairement représentés.

L’Artbook

Le meilleur pour la fin. Les plus belles illustrations et de multiples croquis sont regroupés dans ce petit livret de 70 pages aux mêmes dimensions que la jaquette. Seule bizarrerie, le logo du jeu inscrit dessus est presque invisible sans source lumineuse. Voici quelques photos afin de se faire une idée.

 

Conclusion

On va laisser place à la nouvelle génération 😉

Au vu du contenu et de son prix presque équivalent à un jeu boite, cette édition limitée vaut tellement le coût/coup que ce serait dommage de passer à coté. A moins de ne porter aucun intérêt aux collectors, auquel cas le jeu seul suffira amplement. Je n’aurais pas été contre un pack avec une manette pro spéciale incluse et mieux encore, un guide stratégique (vendu séparément lui). Là, on aurait clairement eu l’édition ultime.

Et vous, vous l’avez acheté ? 🙂