[Unboxing] Zelda Link’s Awakening – Édition Limitée

Remake d’un jeu aussi vieux que moi, et sorti pile le jour de mon anniversaire le 20 Septembre dernier, voici mon Unboxing en photos de cette édition collector de The Legend of Zelda: A Link’s Awakening sur Switch.

Face avant

De dimensions 19,5 x 24 x 4,3 cm, la boite est suffisamment grande pour contenir 2 boîtiers de jeux Switch collés l’un à l’autre sur la longueur. Une taille non négligeable mais qui reste raisonnable en comparaison de celle du collector d’Astral Chain sur la même console. Qui à titre de comparaison, fait près de 10 cm de plus sur la longueur et 7 cm supplémentaires en largeur.

Sur la face avant on y retrouve un artwork de l’Île de Cocolint du jeu, ainsi qu’une languette se superposant dessus, et où sont apposés le logo de Nintendo et ceux de la famille PEGI / USK toujours plus envahissants.

Fort heureusement, on peut l’enlever et ainsi laisser « respirer » cette face avant.

Face arrière

 

Voici à quoi ressemble la boite de dos. D’abord avec la languette apposé et illustrée avec des images du jeu et son contenu.

Et la voici sans la languette cette fois. Révélant le Hibou qui nous accompagnera durant le jeu.

Contenu de la boite

Comme je le disais plus haut, la boite est assez large pour contenir 2 boîtiers au format de ceux de la Switch côte à côte. Les boîtiers en question étant celle du jeu et le steelbook.

La boite complètement vidée laisse apparaître le Poisson Rêve (Wind Fish en VO). Qui à titre personnel, tient davantage de la baleine que d’un poisson mais passons.

Jeu & Steelbook

Pas de surprises. La boite du jeu est quasiment identique à celle vendue séparément dans le commerce. Les différences étant la présence des logos PEGI sur le recto, et la langue d’écriture en Anglais sur le verso.

Et que dire sur le plus bel objet du collector. Peut-être même l’un des plus beaux steelbook qu’il m’ait été donné de voir jusqu’ici. Reprenant l’apparence de la toute première GameBoy avec l’écran du jeu en façade, et la cartouche de jeu à l’arrière. Mais c’est pas fini.

 

Car l’intérieur n’est pas en reste non plus. Avec des images de la version GameBoy en arrière plan qui rappellent de vieux souvenirs. Comme toujours avec ce genre de boîtiers, je me suis moi-même permis d’insérer le jeu dedans.

Artbook

 

Et pour finir, l’artbook de 120 pages dont j’ai pris quelques photos de l’intérieur.

Conclusion

Un bel objet avec de jolies illustrations aussi bien à l’extérieur que dedans, mais qui ne vaut clairement pas son prix. Pratiquement 100€ juste pour un jeu, un steelbook et un artbook ? Même s’il s’agit de la licence Zelda ça reste beaucoup trop. Pour que ce soit un minimum honnête il aurait fallu intégrer un porte-clé et une OST en plus. C’est exactement ce qui a été fait pour le collector de Metroid Samus Returns sur 3DS (dont j’ai déjà fait l’unboxing). Bien plus riche en contenu alors qu’il était quasiment au même tarif.

Et pour couronner le tout, ce collector fut lui aussi très difficile à acquérir. Pour être honnête je n’ai même pas essayé de le commander par moi-même. Si je l’ai en ma possession, c’est grâce à une âme charitable qui l’a sécurisé pour moi. Un grand merci à cette personne si elle lit ces lignes.

À posséder si on est fan uniquement.

[Photos] Xenoblade Chronicles 2 – Figurine de Siren

Ceux qui ont joué à Xenoblade Chronicles 2 ou à son extension Torna – The Golden Country doivent connaitre l’Artifice Siren (ou Sirène en français). Mecha qui a été produit en maquette plastique « Model Kit » par le fabricant japonais Kotobukiya en Novembre 2018, et fraichement montée par mes soins. L’occasion de vous la montrer à travers cette Galerie Photos.

Avant-propos

De base, les figurines c’est pas trop mon truc. Qu’il s’agisse des plus connues comme les Funko Pop, Amiibo de Nintendo ou autres, j’en collectionne très peu. Peut-être parce qu’au fond de moi j’ai conscience que si je commence à me lancer la dedans, ça sera difficile de m’arrêter.

Mais ça, c’était avant qu’un de mes proches m’ait parlé de cette Siren, dont je suis instantanément tombé sous le charme. Commandée chez Nin-Nin-Game en import depuis le Pays du Soleil Levant, et qui était en promo à environ 81,56€  (9.990 yens japonais) au lieu de 121,6€ (14.895 yens) au moment où j’écris ces lignes. Le tout sans compter les frais de port.

Après réception plus de deux semaines après commande, j’ai réalisé que l’assemblage de la maquette allait me prendre beaucoup, mais alors beaucoup plus de temps que je ne l’aurais imaginé. Il faut savoir que je n’avais encore jamais monté de figurine de la sorte avant celle-ci. Et au final, ça m’aura pris une bonne grosse dizaine d’heures cumulées pour tout assembler. Assez parlé, place aux photos.

Boite et contenu

Une grosse boite de 40 x 33 x 9cm avec un joli artwork de Siren en façade, et qui n’est pas à l’échelle de la figurine comme précisé sur celle-ci.

Artwork que l’on retrouve en partie sur 2 tranches opposées. Les 2 restantes montrant l’apparence finale de la maquette une fois montée d’un côté, et des avertissements de sécurité de l’autre.

Contenu de la boite après l’assemblage final

Pour le contenu de la boite, on retrouve les grappes contenant les 400 pièces différentes de la maquette. Ainsi que la notice d’utilisation écrite intégralement en Japonais (import oblige). Chose qui au final est loin d’être un obstacle et vous allez comprendre pourquoi.

À gauche, le recto de la notice avec l’artwork vu sur la boite plus haut. Au milieu, le verso illustrant l’étape finale de décalcomanie des liserés dorés sur la photo de droite, et qui devront être trempées dans l’eau avant application sur quelques portions de la maquette. Étape que j’ai un peu loupée.

Voici à quoi ressemblent les 2 premières pages de la notice. Sur celle de gauche, ce sont les origines de Siren qui sont expliquées. D’ailleurs pour ceux qui ont fini Xenoblade 2 et qui veulent en savoir davantage, je vous invite à consulter cet article blog de Feiki sur Gamekyo qui a traduit du Japonais cette page-là.

Et à droite sont représentées les différentes grappes, identifiées par des lettres et dont chacune de leurs pièces sont numérotées.

Après ça, il n’y a plus qu’à suivre les étapes indiquées en assemblant les bonnes pièces en elles, et voir la maquette prendre forme petit à petit. Quand je vous disais qu’il n’était pas nécessaire de connaitre le japonais 😉

Siren sous tous les angles

Et voilà comment rend cette maquette de 30 cm a garrot en comptant le socle et la pointe des ailes. J’ai essayé de lui faire faire les différentes poses vues dans la notice mais non sans difficulté. Avec des grandes jambes s’accrochant assez mal au niveau des hanches, et une amplitude de mouvements restreinte à cause des ailes et du halo.J’avais dit plus haut que j’avais négligé la partie décalcomanie. Cela se voit un peu au niveau des lames avec des bouts qui se sont déchirés en cours de route.

Kotobukiya a eu la bonne idée d’avoir colorisé la plupart des pièces aux couleurs finales de Siren. Ce qui évite d’avoir à la peindre soi-même, et fait gagner un temps considérable.

Ça c’était pour la pose « par défaut » avec les lames sur le côté. Pour les images qui vont suivre, j’ai essayé de la mettre en mode « attaque » avec ces mêmes lames formant un canon à particules.

Conclusion

Une superbe figurine d’une qualité plus qu’acceptable, et pas si grande qu’elle n’en à l’air si on enlève les ailes. Elle fut moins compliqué à monter que je l’imaginais, même si j’ai dû prendre mon mal en patience pour en venir à bout. Mon seul regret est qu’on ne puisse pas vraiment la bouger comme on le souhaite sans risquer de la bloquer ou de faire détacher des pièces.

Vous aussi vous avez des figurines du genre ? 🙂

[Galerie] Consoles Fake (3/3) – Nintendo

[1] PlayStation [2] Xbox

Ultime partie de cette série d’articles sur les Consoles Fake. Avec les fan-made les plus originaux qu’il m’ait été donné de trouver pour les consoles de la firme au plombier. Au menu, pas mal de consoles portables, quelques smartphones, et des consoles de salon donc certaines ayant fait beaucoup de bruit à leur annonce.

Nintendo Nexus

New Game Boy

Nintendo BS

Nintendo DS²

Gamecube Portable

Future Nintendo DS Mario Troise

Nintendo Smart Boy

Nintendo DS Micro

Nintendo Beem

Nintendo Plus (Nintendo Phone) – Giuseppe Avanzato

Nintendo 3DSOlivier Demangel

Project Café

 

Nintendo XDS (vidéo)

Console que l’on peut même visualiser en 3D

Le Pad Nintendo NX

Et son making-of en vidéo ⬇

N64 Mini

Nintendo Switch SP

Et le meilleur pour la fin. Un fake qui avait fait tellement de bruit en son temps qu’il a même sa propre page Wikipédia. Le Nintendo On.

Cette galerie touche à sa fin. N’hésitez pas à me dire vos préférences en commentaires 😉

[Galerie] Consoles Fake (2/3) – Xbox

Partie 1 : PlayStation

On enchaine avec les créations originales des Consoles Fake de la firme de Redmond. Au programme, Xbox 720, portable et Xbox Two.

À suivre pour le dernier, Nintendo. Des préférences ici ? 🎮

[Galerie] Consoles Fake (1/3) – PlayStation

Vous ne vous êtes jamais imaginé à quoi pourrait ressembler une future génération de consoles ? Que ce soit l’apparence de la machine, le design des manettes, ou même sur la manière de jouer  ?

Et bien sachez que j’ai un début de réponse pour vous. Avec ce premier d’une série de 3 articles qui regroupera ce qui m’a le plus tapé dans l’œil en termes de Consoles Fake imaginés par des fans avant leur sortie officielle. Et on commence par PlayStation et ses multiples déclinaisons de la PS4, PSP et même de la prochaine PS5.

À suivre au prochain, Xbox. Des préférences ? 🎮