[Avis] State of Play du 25.02.2021

Après Nintendo et son Direct la semaine passée, c’est au tour de Sony de donner un peu plus de visibilité sur les titres à venir cette année sur PS4 et PS5 via un State of Play de 30min hier soir. Voici ce que j’en ai retenu.

Sifu (2021)

Le seul jeu inédit de cette conférence aura été la nouvelle production de chez Sloclap. Studio à qui l’on doit le jeu de combat Absolver (2017) dont il reprend quelques mécaniques. À savoir de combattre à mains nues des vagues d’ennemis, mais à la différence que chaque défaite fera vieillir davantage le personnage incarné. Un trailer qui m’a rappelé ces bons vieux films d’arts martiaux. À surveiller.

Solar Ash (2021)

Dévoilé il y a 2 ans, Solar Ash s’est montré à nouveau via un gameplay commenté nous éclairant un peu plus sur l’histoire du jeu, ses phases de plateformes, et ses affrontements contre des sentinelles. En tout cas la direction artistique me plait toujours autant.

Returnal (30/04/2021)

La seule véritable exclue PS5 et partageant avec Deathloop (toujours prévu le 21 Mai prochain) le point commun de jouer sur le principe de « boucle temporelle », ce TPS à la sauce rogue-like nous a montré un gameplay assez nerveux qui m’a rappelé un certain Vanquish (2010) pour mon plus grand plaisir.

Oddworld Soulstorm (6/04/2021)

Je n’ai jamais joué à un Oddworld auparavant mais celui-ci me fait envie. Maintes fois repoussé pour au final sortir le 6 Avril prochain, il fera également parti des jeux offerts dans le PS+ du même mois pour les possesseurs de PS5.

Kena: Bridge of Spirits (24/08/2021)

Pour finir, le jeu qui reste toujours numéro 1 dans ma liste d’attente des jeux PlayStation, mais que je vais devoir encore attendre un peu plus. La date étant tombé et elle fait assez mal puisque ça sera pour le 24 Août 2021. Autrement dit dans 6 mois tout pile. En croisant les doigts pour que ce jeu prévu à l’origine pour le lancement de la PS5, ne soit pas (encore) repoussé d’ici là 🤞

Conclusion

Pour un premier State of Play de 2021, c’était assez classique sans être virevoltant. Peu de surprises, et il manquait au moins une grosse cartouche à la Horizon 2, Ratchet & Clank, ou encore Grand Turismo 7. Mais j’imagine qu’ils ont été laissés de côté pour un peu plus tard. Ceci dit les jeux présentés connus ou non, était plutôt intéressants. Mais encore une fois, rien qui me motive à passer sur la next-gen. La plupart étant prévus sur une PS4 qui n’a décidément pas encore dit son dernier mot.

[Avis] E3 2018 – Conférence PlayStation

Conférence vue en rediff à cause de l’heure trop tardive pour moi. Pas mauvaise mais loin d’être exceptionnelle. La faute d’abord à un rythme assez inégal surtout au début. Et un nouveau format de présentation à base de “changement de salle” assez déroutant et qui cassait la dynamique.

Le décor style « église » était assez original pour le coup, et j’ai plutôt apprécié les concerts acoustiques en guise d’introduction à la présentation de The Last of Us : Part 2 au tout début, et à celle d’une des plus grosses claques de cet E3 qu’était Ghost of Tsushima.

Ce show ne rendait pas non plus honneur aux exclusivités Sony qui elles, envoyaient du lourd. Même si la plupart des jeux présentés étaient déjà connus au moins de nom. À l’exception de Control. Une nouvelle licence développée par la même équipe derrière Quantum Break (2016) sur Xbox One, et Alan Wake (2010).

Maintenant que c’est dit, il est temps pour moi de pousser une grosse gueulante axée sur 3 points suite à cette conférence.

Death Stranding pour commencer. Alors autant j’ai beaucoup de respect pour Hideo Kojima et sur son travail sur la saga des Metal Gear Solid, autant là il commence sérieusement à m’ennuyer. Ça fait déjà 3 ans que son jeu a été dévoilé, et en 2018 il nous pond un autre trailer (pas mauvais au demeurant et avec de nouvelles têtes à ce casting 5 étoiles) pseudo-conceptuel dont personne comprend le sens à part lui.

C’était intéressant la première fois, ça passe encore à la seconde, mais au bout de la 3ème, ça serait pas mal d’expliquer en quoi consiste réellement le jeu non ? Et ce n’est pas le petit bout de gameplay (depuis le temps qu’on l’attendait) qui nous mettra davantage sur la piste. Et une date de sortie, même hypothétique, ça ne mange pas de pain non plus. Mais ce n’est pas le seul jeu dans ce cas.

Car il faut noter l’absence remarquée et inquiétante du remake de Final Fantasy 7 annoncé lui aussi en 2015, et dont on ne sait rien de plus à part ce que nous avait montré sa vidéo de Gameplay datant du PSX de la même année. Et sur le fait qu’il sera livré sous un format épisodique. Sincèrement je ne sais pas ce qu’ils mijotent avec cette licence et j’ignore leurs raisons, mais je trouve que c’est un manque de respect total envers leurs fans. Je ne serais même pas surpris qu’il sorte sur PlayStation 5 à ce rythme-là.

Et enfin je finirais avec The Last of Us: Part 2. Ayant fait l’objet d’une “double polémique” qui n’a pas lieu d’être. D’abord, on reproche au jeu d’être “trop violent”. Soit, mais dans ce cas, pourquoi le reprocher à lui et pas à la quantité infinitésimale de jeux, de films, livres et autres supports tout aussi violents voire plus ? Forcément quand ça touche aux Jeux Vidéos c’est tout de suite plus médiatisé qu’ailleurs. Hypocrisie quand tu nous tiens..

Certainement la tête que Ellie à dû tirer en lisant les réactions sur le net..

Et deuxièmement, j’ai vu beaucoup trop de monde s’offusquer sur l’orientation sexuelle de Ellie dans cet opus, suite à la scène ayant eu lieu dans le dernier trailer. Le truc c’est que d’une part, l’homosexualité dans les Jeux Vidéos, ça ne date pas d’hier (Life is Strange, Mass Effect, etc..). Et d’autre part, il serait peut-être temps pour ces gens-là d’accepter le fait que dans notre société, cela fasse partie de la réalité d’aujourd’hui. Si c’est le cas dans la vie de tous les jours, qu’est ce qui empêcherait les Jeux Vidéos d’en faire autant ?

Pour ma part, je salue le parti pris de Naughty Dog pour l’avoir fait dans un jeu de cette envergure. Et je suis convaincu que ça donnera bien plus de profondeur à un personnage féminin déjà bien badass.

À suivre, mon dernier avis sur le Digital Event de Nintendo.

[Avis] E3 2017 (6/7) – Sony : Sans pression

Ils nous avaient habitués à mieux, mais cette année Sony n’aura pas autant marqué les esprits que par le passé. La faute d’abord à l’absence remarquée de Shenmue III et Final Fantasy VII Remake, dévoilés pour la toute première fois à l’E3 2015 et déjà absents en 2016, et de The Last Of Us : Part II absent lui aussi cette année. J’imagine qu’ils doivent les garder sous le coude pour leur prochains événements à venir comme le PSX à la fin de l’année pour ne citer que lui.

Et sur la forme, c’était assez classique avec toutefois quelques effets de mise en scène et pyrotechniques. Même si la conférence s’est focalisé exclusivement sur les jeux et gardait un rythme assez soutenu. D’ailleurs les concernant, beaucoup d’entre eux étaient déjà connus comme Days Gone, God of War, Detroit et le Spiderman qui ont l’air très prometteurs. Mais deux ont été de réelles claques pour moi. Le Monster Hunter World et l’inattendu remake de Shadow of the Colossus avec le moteur graphique de The Last Guardian. Soit plus de 6 ans après sa version HD parue sur PS3 en 2011.

Par contre, carton rouge pour Sony concernant l’aspect Crossplay. Alors que la One, le PC et même la Switch peuvent partager leur serveurs pour jouer à Minecraft et Rocket League, Sony lui préfère rester à l’écart alors qu’ils ont justement tout a y gagner et que c’est certainement pas ce qui compromettrait leur place de leader sur cette génération avec leur 60 millions de PS4 vendues depuis sa sortie. Niveau fair-play, on repassera.

À suivre demain, mon ultime avis E3 sur le Nintendo Spotlight.

PlayStation Experience 2016 – Résumé en vidéos

Décidément, Sony n’aura pas chômé en cette année 2016. Après une conférence E3 au mois de Juin toujours aussi efficace, un Playstation Meeting  en Septembre en demi-teinte mais qui aura au moins eu le mérite d’officialiser les modèles Slim et Pro, voici qu’ils clôturent l’année en beauté avec une nouvelle édition du PlayStation Expérience.

S’étant déroulé le 3 Décembre 2016 au Anaheim Convention Center en Californie et retransmise en live à 19h chez nous en Europe durant une grosse heure, cette conférence fut rythmée et non avares en jeux aussi bien AAA, VR qu’indépendants.

The Last Of Us Part II (2018)

Uncharted : The Lost Legacy (2016-2017)

Horizon Zero Dawn (Février 2017)

Marvel VS Capcom: Infinite (2017)

WipEout Omega Collection (2017)

Crash Bandicoot N. Sane Trilogy (2017)

The Last Guardian (6/12/2016)

Knack 2 (2017)

Gravity Rush 2 (20/01/2017)

Ni No Kuni II: Revenant Kingdom

Yakuza Kiwami & 6 (2017-2018)

Nier Automata (7/03/2017)

NiOh (Février 2017)

Ys Origin (21/02/2017)

Dreadnought (2017)

Let it Die (Disponible)

Windjammers

PlayStation VR

Ace Combat 7 (2017)

Gran Turismo Sport (2017)

Resident Evil 7: Biohazard (2017)

Surgeon Simulator ER (2017)

Dino Frontier (2017)

Jeux Indépendants

Revoir le PSX 2016

Avis : Playstation Meeting 2016

maxresdefault-1

Mercredi 7 Septembre à 21h heure française, a eu lieu le Playstation Meeting à New York. Durant cette heure, Sony en a profité pour dégainer quelques petites cartouches sur leurs exclus à venir, et officialiser 2 nouveaux modèles de PS4. La Slim et la ProÀ défaut de fournir un résumé détaillé des annonces, je vais cette fois ci donner mon avis à froid sur ce qui a été dit hier soir.

 

Avant de parler des consoles, j’aimerais revenir sur la stratégie de communication de la firme, qui est complètement à revoir. D’une, comment une entreprise telle que Sony peut se permettre en 2016 d’avoir de telles fuites d’informations ? Entre la version Slim dont on savait déjà tout plusieurs semaines avant la conférence, et dont les nombreuses videos d’unboxing pourront en témoigner. Et les croquis de l’ex PS4 Neo qui confirment l’apparence finale de la Pro. C’est à se demander si ils ne le font pas exprès

Et de deux,  je trouve que Sony s’y est pris un peu tôt. Autant je n’ai rien contre une upgrade technique d’une console en milieu de génération (Nintendo sont les champions dans ce domaine), mais le parc des TV 4k est tellement restreint qu’il faudra attendre au moins 1 an voire 2 avant qu’il puissent profiter de ce marché. Faut croire que Microsoft avait vu juste en annonçant la Scorpio à l’E3 2016 pour une sortie courant 2017. Ça sent l’annonce dans l’urgence juste dans le but de contrer Xbox, et ainsi alimenter davantage cette foutue guerre des consoles dont je n’ai jamais compris le sens.

me3050766001_2La PS4 Slim donc. Annoncée pour le 16 Septembre 2016 à 299€.  Modèle que je trouve peu intéressant même si il a au moins le mérite d’exister.  Certes elle prendra moins de place sur un meuble (30% plus petite et 25% plus légère) et moins de place sur le portefeuille, mais elle n’embarque qu’un disque dur de 500Go au lieu des 1To de l’actuelle PS4. Et quand on connait le poids en mémoire des jeux d’aujourd’hui, ca sera très vite rempli.

D’autant plus que leur spécificités techniques sont quasi identiques. La seule différence se situant au niveau de l’apparence. Pour moi c’est un modèle destiné avant tout à un plus large public, ou à ceux qui veulent économiser un peu. Mais certainement pas à ceux qui ont déjà une PS4, à moins que ce soit pour la collection (ce que je comprend totalement), ou pour quelconque autre raison. En ce qui me concerne, je n’ai pas encore cette console à l’heure où j’écris ces lignes, mais j’envisage d’investir dans le modèle qui suit.

me3050765901_2

Anciennement PS4 Neo, c’est finalement sous l’appellation « Pro » que débarquera cette version haut de gamme de la PS4, le 10 Novembre prochain pour la modique somme de 399€. Soit le prix de lancement du modèle de base, c’est important de le souligner.

Et si ce modèle m’intéresse davantage que la slim ce n’est même pas pour la 4k. Je n’ai, et ne suis pas prêt d’avoir le matos pour. Il m’intéresse car il proposera une expérience de jeu plus confortable (mais pas si différente) que sur les autres modèles, et ce sans même avoir besoin de cette résolution. Notamment en termes de graphismes et de fluidité en jeu. D’ailleurs, ce modèle n’inclut pas de lecteur 4k. Ce qui est étrange quand on sait que la Xbox One S le propose elle…

Conclusion

Sony qui nous avait habitué à ces conférences rythmées et non avares en annonces aura livré un Playstation Meeting qui ne restera certainement pas dans les annales. Les fuites qui ont eu lieu en amont n’auront pas aidé. Mais rien que pour faire taire les rumeurs sur ses futurs modèles en les officialisant, cette conférence me semblait nécessaire.

 

Revoir le Playstation Meeeting 2016 (Fr)