[Avis] Nintendo Direct du 17.02.2021

Hier soir le 17 Février 2021 à 23h chez nous, s’est tenu le premier gros Nintendo Direct depuis presque 1 an et demi. Une présentation ô combien attendue et centrée sur les jeux à venir sur Switch en 2021 et au-delà. Voici ce que j’ai retenu en bien et en mal de ces 50 min.

Super Smash Bros. Ultimate – Pyra/Mythra

La première annonce du Direct. Avec une cinématique qui a failli me faire croire à une suite (ou un DLC) de Xenoblade 2 jusqu’à ce que je comprenne que c’était pour annoncer l’arrivée du duo Pyra/Mythra dans le Fighter Pass 2 de Smash Ultimate. Succédant donc à Shulk qui avait fait entrer la saga dans Smash avec l’opus 3DS/Wii U.

Artwork officiel de l’annonce de Pyra/Mythra

Pour ma part, je ne suis pas du tout hostile à leur venue connaissant la popularité de la licence de Monolith chez Nintendo. Même si je m’attendais à voir le héros Rex (ayant déjà un costume Mii à son effigie et présent durant le final smash du duo), ou même Elma de Xenoblade X. Et de ce que je vois du trailer, le duo à l’air de fonctionner d’une manière similaire à Zelda/Sheik (ou Samus et sa version Sans Armure) du temps où on pouvait intervertir entre les deux personnages. De toute manière, Sakurai nous en dira plus d’ici sa sortie en Mars prochain.

En revanche, je me permets un coup de gueule concernant la censure grotesque appliquée à nouveau sur Mythra (et Pyra aussi dans une moindre mesure). Avec cette texture noire sur ses jambes et une partie de son corps. C’est quoi l’intérêt ? Surtout que le chara-design du duo est déjà suffisamment « sexy » de base. Alors qu’à côté t’as des personnages comme Samus SA qui a déjà les jambes à découvert. Tout ça pour ne pas « choquer » les occidentaux. Hypocrisie quand tu nous tiens…

Fall Guys Switch

Le jeu multi qui avait fait sensation l’été dernier sortira à son tour sur l’hybride de Nintendo (et sur Xbox) l’été prochain. Mix entre Battle Royale et Intervilles déjà disponible sur l’online PS4 et sur PC. Reste à voir le tarif et si le crossplay sera de la partie.

Mario Golf: Super Rush

J’aurais préféré le retour d’un Mario Football ou même d’un regroupement de sports divers à la Mario Sports Mix sur Wii, mais bon. Une licence qui revient sur le devant de la scène après 7 ans d’absence, et dont je n’ai encore fait aucun opus à ce jour. À voir si je me laisserais tenter par ce Super Rush qui sort le 25 Juin 2021. En tout cas le mode aventure à l’air intéressant.

Project TRIANGLE STRATEGY

Un titre sur lequel Nintendo a passé un peu trop de temps durant leur Direct. Avec ce style graphique reconnaissable entre-mille et que j’aime beaucoup, j’ai cru à une suite d’Octopath Traveler (que je n’ai pas fait) en premier lieu. Sauf qu’on est plus du tout sur du JRPG mais du Tactical RPG. Un genre avec lequel je ne suis pas du tout familier mais dont je ne doute pas de l’efficacité. Un des rares jeux annoncés pour 2022 et dont la démo est déjà disponible sur l’eShop.

Hyrule Warriors: L’Ere du Fléau – Pass d’extension

Celui-là je le voyais venir. Même si j’aurais préféré des infos plus concrètes qu’un simple listing d’un contenu qui me parait « léger » compte tenu du tarif appliqué. Bien que je ne serais pas mécontent de prolonger mon expérience sur un jeu qui m’a fait dépasser la centaine d’heures, j’attends d’en voir davantage avant de craquer (ou pas) avec la première vague qui arrivera au moins de Juin 2021.

Splatoon 3

Bien que chronologiquement parlant ce fut le dernier jeu du Direct, j’en parle ici car je veux garder le « meilleur » (ou le pire c’est selon) pour la fin.

Et s’il y a bien une licence que je ne m’attendais pas à revoir sur Switch, c’est bien Splatoon avec ce 3ème opus prévu pour 2022. Ma première réaction à ce trailer était : « Déjà ? » Puis je me suis rappelé que cet opus sortira 5 ans après Splatoon 2, qui lui-même n’est sorti que 2 ans après le premier volet sur Wii U. Le temps passe vite.

En tout cas j’espère un solo plus consistant que celui du 2 (qui fut rattrapé par l’Octo Expansion), davantage de modes multi originaux, et qu’on en finisse une bonne fois pour tous avec ces intempestifs briefings d’avant-match des maps qu’on ne peut pas passer…

The Legend of Zelda: Skyward Sword HD

« Désolé »

Ce simple mot d’Eiji Aonuma a suffi à rendre fou une grosse partie du web avec ce que j’appellerais la « contre-annonce » de Breath of the Wild 2. Qui n’aura pas été l’objet de cette présentation, mais dont on en saura plus dans le courant de l’année selon ses propres dires. Probablement durant la version Digitale de l’E3 2021 ou avant. Pas sûr que c’était la meilleure manière de tourner la chose connaissant l’impatience des fans. Après aurait-il été préférable de ne rien dire du tout ? Compliqué…

2011 vs 2021

Histoire de « nous aider à tenir » pour le citer à nouveau, il nous a balancé le seul Zelda 3D qui n’avait pas encore fait l’objet d’un Remake ou Remaster. Le Skyward Sword sur Wii sorti en 2011, et qui fut un des derniers gros jeux de ladite console. Pour l’avoir fait à l’époque, c’est un opus que j’ai apprécié sans être mon préféré, mais que je ne me vois pas refaire pour autant. D’ailleurs, je prévoyais de reparler de ce jeu sur ce blog pour son 10ème anniversaire. Et sachant que la version HD arrive le 16 Juillet prochain, ça devrait arriver un peu avant.

Pour terminer non pas sur ce jeu mais sur la saga Zelda en général, j’aurais préféré quelque chose de plus consistant pour célébrer les 35 ans de la saga. Comme une compilation regroupant Skyward Sword HD, mais aussi Twilight Princess HD et Wind Waker HD. À l’image de Super Mario 3D All Stars contenant l’opus 64, Sunshine et le 1er Galaxy. Mais c’était trop demander manifestement.

Conclusion

Ce n’était pas le meilleur Nintendo Direct mais loin d’être le pire non plus. La faute à un manque d’annonces originales et marquantes, des portages toujours plus nombreux, et surtout des jeux attendus depuis trop longtemps dont on n’a toujours pas de nouvelles. Dont Metroid Prime 4 et Bayonetta 3 pour ne citer qu’eux, et que je pense tout simplement arrêter d’attendre. Que ce soit en 2021 ou en fin de vie de la Switch, ils sortiront quand ils sortiront, point.

Au final, je me demande si on ne place pas trop d’attentes et d’exigences envers Nintendo. Est-ce que ce Direct a déçu car il était attendu comme le messie ? Ou bien parce que les jeux que les fans réclament sans cesse n’y figurent pas ? Je pense que c’est un peu un mix des deux, et que le plus gros à venir sera pour le mois de Juin. On croise les doigts 🤞

[Avis] Nintendo Direct Mini du 26.03.2020

Sans crier gare, et mettant fin par la même occasion à la plus longue attente entre deux Nintendo Direct depuis l’existence de ce format, la firme au plombier a balancé hier une version « Mini » de son rendez-vous digital. Consacré aux jeux Switch dores et déjà disponibles, et ceux à venir au cours des prochains mois. À défaut d’en faire un résumé complet, voici ce que j’en ai retenu.

2K Games (29/05/2020)

Le studio 2K Games n’a pas fait les choses à moitié en annonçant pas moins de 3 portages de ses franchises phares, sortant tous le même jour sur Switch. La trilogie BioShock (dont je recommande chaudement le 1er), la compil Borderlands 1, 2 et le Pre-Sequel, et Xcom 2 Collection. Mais la question du prix se pose tout de même. Hors édition « Collection », on parle de jeux trouvables à l’unité entre 10€ et 20€ environ sur les autres consoles. Qu’en sera t’il sur Switch surtout quand on connait les tarifs parfois « surprenants » déjà appliqués sur des titres pas si récents ?

Ring Fit Adventure – MAJ (Disponible)

Très difficile à trouver actuellement (sauf à des prix exorbitants), Ring Fit se dote d’une mise à jour gratuite ajoutant entre-autres un mode musical ou il faudra bouger le RingCon en rythme sur des musiques récentes de chez Nintendo. Une MAJ qui tombe à point nommé pour les possesseurs du jeu. Puisqu’en ce « moment » et plus que jamais, il faut se dépenser chez soi.

Super Smash Bros. Ultimate & ARMS (06/2020)

Le premier perso du Fighter Pass 2 de Smash Ultimate viendra donc du jeu ARMS (2017). Aucune info quant à son identité qui sera révélée en Juin, même si je doute qu’il s’agisse de Spring Man étant donné qu’il existe déjà en tant que Trophée Aide dans Smash. D’ailleurs histoire de donner une dernière chance à un titre qui n’a pas eu le succès escompté (ou peut-être pour préparer une suite), ARMS est jouable gratuitement en ce moment jusqu’au 6 Avril.

Clubhouse Games: 51 Worldwide Classics (5/06/2020)

Typiquement le genre de jeu qu’on aurait pu avoir au lancement de la machine. Une compilation de 51 des jeux de société les plus connus qui soient. Comprenant les jeux de Dames, Président, Puissance 4, Blackjack, Échecs, Bataille et tant d’autres, et même du Golf, Billard, Bowling me rappelant les premières années de la Wii. Et aussi de la Nintendo DS qui avait eue droit à ses 42 Jeux indémodables en 2005.

Xenoblade Chronicles : Definitive Edition (29/05/2020)

Je garde le meilleur pour la fin. Le remake du tout premier Xenoblade Chronicles sorti 10 ans plus tôt sur Wii, nous montre tout le travail abattu sur le nouveau rendu graphique. Pour les environnements, et surtout les personnages qui ont enfin des visages décents. Même la bande-son pour moi quasi parfaite en l’état, a eue droit à quelques réorchestrations comme on peut déjà l’entendre sur le thème de la Plaine de Gaur dans le trailer.

Et même pour ceux comme moi qui connaissent déjà le jeu, une nouvelle aventure viendra s’y greffer sous le nom de « Un Avenir Commun ». Accessible après la fin de la trame principale au lancement du jeu et donnant l’accès à une zone encore inexplorée du titan de Bionis. La fameuse zone qui était accessible uniquement via un hack sur la version Wii, mais qui n’a pas pu être intégrée dans le jeu de base faute de temps et de place sur le disque.

En plus de cela, une très alléchante édition collector accompagnera la sortie du jeu. Avec un steelbook, un vinyle d’une partie de l’OST (avec un code de téléchargement fourni), un poster carré et un artbook de 256 pages.

Pour ma part, bien que je sois un grand fan du jeu originel, je ne me sens pas encore prêt de me relancer dans une aventure qui me prendra certainement une centaine d’heures à nouveau. D’autant plus que cette version sort exactement le même jour qu’un autre jeu que j’attends beaucoup. The Last of Us Part II sur PS4.

Conclusion

Un apéritif en attendant le plat de résistance que sera le Digital Event du mois de Juin. Voilà comment je résumerai ce mini Nintendo Direct dont on ne pouvait pas attendre de grandes annonces de par son format. Mais même en acceptant cela, il n’y a pas grand chose qui m’intéresse personnellement malgré l’annonce de titres originaux comme Ninjala, Good Job et Shinsekai: Into the Depths pour ne citer qu’eux. Vivement l’E3 2020, quelque soit sa forme.