[Top 10] Mes jeux marquants de l’E3 2021 et Summer Games Fest

Alors que cette grande messe vidéoludique est déjà derrière nous, voici mon top 10 des jeux les plus marquants parmi tous ceux annoncés.

#10. Soulstice (2022)

Une épée plus grande que la personne qui le manie. L’œil droit caché. Un bras gauche métallique. Et un binôme luminescent. Une description rappelant en tous points celle de Guts du manga Berserk. À la seule différence que l’épéiste est une femme doublée par Stefanie Joosten qui fut révélée en prêtant ses traits à Quiet dans Metal Gear Solid V. Et les inspirations ne s’arrêtent pas là car le gameplay me fait fortement penser à du NieR. Ce qui n’est pas pour me déplaire.

#9. Avatar Frontiers of Pandora (2022)

Le jeu qui m’a le plus impressionné durant la conférence d’Ubisoft. Même si on connait le passif du studio qui nous a déjà vendu du rêve avec un rendu final très loin de ce que montraient les premiers visuels. D’autant plus qu’on n’a vu aucun gameplay de ce jeu qui sera en vue subjective. Ce qui le rapprocherait davantage d’un Far Cry que d’un Assassin’s Creed. En tout cas l’ambiance du premier film (en attendant les autres) est là et ça fait du bien d’avoir un peu de sang neuf chez Ubi.

#8. Replaced (2022)

Quand je vois ce genre de direction artistique, je me dis que le pixel-art dans les jeux vidéo a encore de beaux jours devant lui. L’ambiance « retro-futuriste » m’a l’air au top.

#7. Somerville (2022)

Ça me rappelle le très bon Inside, mais en beaucoup moins oppressant pour le coup. Ce qui n’est guère étonnant car c’est fait de la main du co-fondateur du studio Playdead. Le style graphique étant si similaire, et si beau.

#6. Silt (2022)

Histoire de rester dans le thème, celui-ci me fait penser à du Limbo mais sous l’eau. J’aime énormément l’esthétique me faisant penser à une bande dessinée macabre. Ce qui est raccord avec l’ambiance si inquiétante de ce trailer qui pourrait presque me faire boire la tasse

#5. Planet of lana (2022)

Cette peinture vivante est certainement mon coup de cœur de cet E3 2021. Avec une ambiance visuelle et sonore très proche des Ori. Je sens d’avance qu’il me fera ressentir énormément de choses à l’instar des pépites de chez Moon Studios.

#4. Elden Ring (21/01/2022)

À ce jour, je n’ai jamais joué à un jeu de chez From Software. Car je sais d’avance que je ne passerai pas un moment très agréable à mourir à répétition à force d’apprendre le pattern des boss par cœur. Ce qui ne m’a pourtant pas empêché d’avoir été subjugué par cet Elden Ring. Avec sa direction artistique tout bonnement somptueuse, et son ambiance de folie. Il n’est même pas encore sorti qu’il m’a déjà l’air d’être un très grand jeu vidéo. Pourvu qu’on me donne raison.

#3. A Plague Tale Requiem 🥉(2022)

Ayant beaucoup aimé A Plague Tale Innocence, j’attends naturellement cette suite qui à défaut de montrer du gameplay, pose le ton avec cette cinématique annonçant un jeu encore plus sombre que ne l’était déjà le premier opus. Nos deux protagonistes Amicia et Hugo ont l’air d’avoir pris quelques années, et une bonne dose de brutalité j’ai l’impression.

#2. The Legend of Zelda : Breath of the Wild 2 🥈(2022)

Après deux ans de silence, la suite de Breath of the Wild se montre à nouveau dans un trailer qui apporte plus de questions que de réponses. Notamment au niveau de l’exploration céleste qui est la principale nouveauté. Peut-être qu’on pourra aussi explorer les souterrains voire les fonds-marins du monde d’Hyrule qui sait ? Ça serait dommage que le sol ne se résume qu’à un terrain quasi identique à celui du premier opus. Je me demande aussi s’il n’existe pas plusieurs Link. Un dans le présent, et un autre aux cheveux longs dans un lointain passé. Ça présage un retour en force du voyage dans le temps tout ça. Un thème si cher aux jeux Zelda. On va encore devoir attendre un peu..

#1. Metroid Dread 🥇(8/10/2021)

J’avais déjà rayé la possibilité de voir Metroid Prime 4 à cet E3. Pourtant, ma surprise fut totale quand j’ai vu les images, le nom, et la date de sortie  ce nouveau Metroid sur Switch. Avec un « Dread » qui nous fait remonter très loin à l’époque des premiers Metroid Prime. Cette même époque qui aura vu l’opus Fusion sur GameBoy Advance. Le dernier jeu canonique de la série en 2D, sorti 19 ans plus tôt. Autant vous dire que je suis très heureux de revoir cette licence sous cette forme de la main de Mercury Steam qui ont déjà fait leurs preuves avec le plutôt sympathique Samus Returns sur 3DS. Une belle manière de fêter les 35 ans de la saga cette année.

Voilà pour mon classement de mes jeux de l’E3. Quel serait le vôtre ? 🎮

[Avis] E3 2021 / Summer Games Fest + Bilan

Après une année blanche, la grande messe vidéoludique a fait son grand retour en 2021 en compagnie du Summer Games Fest l’ayant précédé. L’heure est donc venue d’énumérer ce que j’ai retenu des conférences que j’ai pu regarder. À savoir celles du SGF, d’Ubisoft, de Devolver, de Xbox & Bethesda, de Square-Enix, et Nintendo. Et dresser un bilan de cet E3 qui d’emblée, ne fut pas le plus marquant dans sa globalité.

Summer Games Fest

Cet « E3 avant l’heure » du 10 Juin animé par l’immanquable Geof Keighley, avait quelques bonnes surprises même si j’ai trouvé le show un peu long pour ce qu’il avait à montrer. Avec beaucoup de blabla inutile et surtout une overdose de « WORLD PREMIERE » même pour des jeux déjà connus. Le principe d’une « Première Mondiale », c’est pas justement de n’avoir jamais été montrée auparavant ?

Mais bref. Concernant les jeux qui m’ont interpellé, le retour de Death Stranding dans une « Director’s Cut » exclusive à la PS5 et au PC. Au sein d’un trailer rendant ouvertement hommage aux Metal Gear Solid d’un Hideo Kojima qui nous a gratifiés de sa présence. Laissant croire pour une courte durée que cette saga n’avait pas encore dit son dernier mot. Vient ensuite la bouffée d’air frais de ce SGF qu’est Planet of Lana. Avec ce style graphique en « Wallpaper vivant » qui fait toujours mouche chez moi. Et bien évidemment Elden Ring malgré le fait que je ne suis pas un aficionado des jeux de From Software. Objectivement parlant, c’est l’un des jeux les plus marquants de tous ceux présentés avant et pendant l’E3.

Ubisoft

S’il fallait chercher de la nouveauté, c’est pas chez Ubisoft qu’on l’aurait trouvé à quelques rares exceptions près. D’autant plus qu’une fois encore, une partie des annonces avaient déjà fuitées avant la conférence. C’est lassant à force.

Mais le vrai problème d’Ubi, ce n’est même pas le fait que les mêmes licences reviennent chaque année. C’est surtout le fait qu’on peut faire une croix sur des jeux annoncés depuis une belle lurette. Comme Wild dont on ne connait pas l’avancée depuis le départ de Michel Ancel. Skull & Bones qui aurait été totalement rebooté. Et surtout Beyond Good & Evil 2 dont on a appris très récemment que son développement était en réalité très peu avancé. Alors qu’on l’a vu pour la première fois à l’E3 2017. Je ne sais pas ce qui se passe en interne mais ça doit être chaotique. D’autant plus que les scandales de l’année passée n’ont pas aidé.

À ce stade, je n’attends plus grand chose d’eux. À part Mario Galaxy + Rabbids Spark of Hope qui a l’air bien fun même si je n’ai pas fait le 1er opus. Et la seule véritable surprise de ce Forward, Avatar : Frontiers of Pandora qui a l’air d’envoyer du lourd. Reste à voir si le jeu aura une sortie proche du second film Avatar. Plus de 12 ans après le 1er volet tout de même.

Devolver Digital

Pas grand-chose à dire sur Devolver mis à part qu’ils sont toujours fidèles à eux-mêmes avec l’humour et le sarcasme qu’on leur connait depuis 4 éditions déjà. Même si je les ai trouvés plus « sages » que les années précédentes. Avec une présentation moins violente et moins sanglante pour le coup. Le seul jeu que j’ai retenu de leur « Max Pass » est Trek to Yomi.

Xbox & Bethesda

La première conférence E3 commune entre Microsoft et Bethesda fut à l’image des anciens shows de la firme de Redmond. Rythmée et efficace. Même si encore une fois, beaucoup de jeux présentés manquaient d’originalité. J’en veux pour preuve les très nombreux jeux de tir en tous genres, sans compter les licences déjà connues mais qui restent des valeurs sures. Comme Forza Horizon 5 le magnifique, et Halo Infinite qui s’est moins montré que je ne le pensais malgré le multi. Pour un jeu qui je le rappelle, devait sortir en même temps que la Series X, c’est étonnant.

Microsoft ont montré qu’ils avaient aussi un certain sens de l’humour et d’autodérision avec leur frigo Xbox. Tout comme le studio Obsidian Entertainment qui a révélé The Outer Worlds 2 de la meilleure manière que ce soit. Au sein d’une cinématique se moquant ouvertement des trailers du genre quand il n’y a rien de concret à montrer du jeu. Du génie tout simplement.

Pour les curieux, il existe un équivalent pour les trailers des films blockbusters qui est tout aussi drôle.

Au niveau des jeux, je retiens Replaced qui a un style graphique « pixel-art » très proche de The Last Night (dont on ne connait toujours pas l’avancée) au point que ça en est troublant. Les Pirates des Caraïbes qui débarquent dans Sea of Thieves. Chose qui me semble tellement naturel vu à quel point les deux univers matchent de base. Sommerville qui a été réalisé par les mêmes derrière Inside et ça se sent. Et une de mes plus grosses attentes qu’est A Plague Tale Requiem. La suite de A Plague Tale Innocence que j’avais beaucoup aimé.

Là où je suis plus critique en revanche, c’est d’abord par le forcing sur Fallout 76 toujours alimenté en contenu alors que c’est l’un des opus les plus décriés de la saga. Et la date déjà lointaine du fameux Starfield pour fin 2022. Il serait peut-être temps d’arrêter d’annoncer des jeux pour une sortie aussi tardive. Surtout à une époque où les reports sont de plus en plus nombreux. À ce train-là, le The Elder Scrolls VI sortira pour la fin de cette génération actuelle…

Square Enix Presents

Pour reprendre un mot qui a été prononcé à de nombreuses reprises durant un certain trailer, cette conférence de Square fut « CHAOS-tique ». Surtout quand tu passes peu après Xbox.

D’abord en termes de rythme avec les 20 (trop) longues minutes consacrées au jeu Marvel’s Guardians of the Galaxy qui a l’air tout juste sympathique sans être époustouflant. Puis surtout en termes d’ambition avec des jeux qui techniquement sont à peine dignes de l’ancienne génération. Je pense surtout à CHAOS Stranger of Paradise qui est devenu très vite un « meme » malgré lui tellement il parait hors de propos sur tous les plans.

La douche froide aussi pour  Babylon’s Fall qui sera finalement un jeu service. À l’instar du très décrié Marvel’s Avengers dont on a vu le prochain contenu à venir sur Black Panther. Qui joue encore à ce jeu sérieusement ? Et je ne m’attarderai pas davantage sur l’absence de Final Fantasy XVI

Nintendo

Pour ma part, le Nintendo Direct de cette E3 2021 à défaut d’être exceptionnel, fut satisfaisant. Y en avait pour tout le monde, pour tous les goûts, et en grande partie pour 2021.

On a revu d’anciennes licences phares telles que Shin Megami Tensei V, Advance Wars 1+2: Reboot Camp, Wario Ware: Get It Together, et surtout l’annonce surprise et inespérée de Metroid Dread. Un tout nouvel opus 2D qui tombe à point nommé pour les 35 ans de la saga cette année. D’ailleurs un mini-documentaire est sorti dans la foulée pour raconter le développement du jeu.

Ceci dit, l’annonce du nouveau et avant-dernier personnage du Fighter Pass 2 de Smash Ultimate que sera Kazuya de Tekken, ne m’a fait ni chaud ni froid. Même si comme toujours, le trailer d’annonce du personnage est de qualité.

Je retiens aussi le prochain Mario Party Superstars qui réintègrera des minis jeux et des plateaux d’anciens opus. Rien que sur ce point, il m’a l’air plus intéressant que le très décevant Super Mario Party et ses plateaux minimalistes à souhait.

Forcément on n’allait pas échapper aux portages sur Switch avec les Life is Strange pour ne citer que ça. Même si j’ai eu l’impression qu’ils étaient moins nombreux que d’habitude. Du côté des jeux Wii U, c’est Project Zero qui fera son retour à la fois sur l’hybride de Nintendo, et aussi sur les consoles PlayStation.

Et pour finir, la seule attente véritable que j’avais pour ce Direct. Le retour de Breath of the Wild 2 dont on en a pas beaucoup vu sachant que la dernière fois qu’on a eu de ses nouvelles remonte à l’E3 2019. Ce qui fait que je crois très moyennement à la fenêtre de sortie annoncée pour 2022. De toute manière j’en reparlerai plus en détails dans mon futur top des jeux les plus marquants de cet E3 2021.

Conclusion

On pourra pas dire que cet E3 digitalisé fut excellent. La faute à des conférences d’une qualité très inégale. Et assez peu d’annonces marquantes et de jeux originaux. Pour une génération de consoles qui vient tout juste de démarrer du côté de Sony et Microsoft, ça n’envoie pas vraiment du rêve. Moi qui espérais un retour en force de cet évènement après la coupure en 2020 due au Covid, c’est pas pour tout de suite visiblement. En espérant que l’édition de 2022 si elle a lieu, de manière physique ou non, relèvera sensiblement le niveau et fasse honneur à sa réputation et aux jeux vidéos en général.