[Avis] The Game Awards 2017

Le Vendredi 8 Décembre 2017 à 1h30 du matin heure française s’est déroulé l’annuelle cérémonie des Games Awards, animé par l’irremplaçable Geoff Keighley et récompensant les jeux phares de l’année. Trop tardive pour que je puisse la visionner en direct, je vais quand même vous résumer les récompenses attribuées, quelques grosses annonces et mon avis global en fin d’article.

Et le successeur à Overwatch est…🥁

Nominés & Lauréats

Jeu de l’année

Gagnant : The Legend of Zelda : Breath of the Wild

  • Horizon Zero Dawn
  • Persona 5
  • PlayerUnknown’s Battlegrounds
  • Super Mario Odyssey

Meilleure game-design

Gagnant : The Legend of Zelda : Breath of the Wild

  • Horizon Zero Dawn
  • Resident Evil 7 : Biohazard
  • Super Mario Odyssey
  • The Legend of Zelda : Breath of the Wild
  • Wolfenstein II : The New Colossus

Meilleure narration

Gagnant : What Remains of Edith Finch

  • Hellblade : Senua’s Sacrifice
  • Horizon Zero Dawn
  • NieR : Automata
  • What Remains of Edith Finch
  • Wolfenstein II : The New Colossus

Meilleure direction artistique

Gagnant : Cuphead

  • Destiny 2
  • Horizon Zero Dawn
  • Persona 5
  • The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Meilleure bande originale

Gagnant : NieR : Automata

  • Cuphead
  • Destiny 2
  • Persona 5
  • Super Mario Odyssey
  • The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Meilleur Sound Design

 

Gagnant : Hellblade : Senua’s Sacrifice

  • Destiny 2
  • The Legend of Zelda : Breath of the Wild
  • Resident Evil 7 Biohazard
  • Super Mario Odyssey

Meilleure performance / doublage

Gagnant : Melina Juergens, Hellblade : Senua’s Sacrifice (Senua)

  • Ashly Burch, Horizon : Zero Dawn (Aloy)
  • Laura Bailey, Uncharted : The Lost Legacy (Nadine Ross)
  • Claudia Black, Uncharted : The Lost Legacy (Chloe Frazer)
  • Brian Bloom, Wolfenstein II : The New Colossus (B.J Blazkowicz)

Jeu le plus marquant

Gagnant : Hellblade : Senua’s Sacrifice

  • Bury Me, My Love
  • Life is Strange : Before the Storm
  • Night in the Woods
  • Please Knock on My Door
  • What Remains of Edith Finch

Meilleur suivi

Gagnant : Overwatch

  • Destiny 2
  • Grand Theft Auto Online
  • Player Unknown’s Battlegrounds
  • Rainbow Six : Siege
  • Warframe

Meilleur jeu indépendant

Gagnant : Cuphead

  • Hellblade : Senua’s Sacrifice
  • Night in the Woods
  • Pyre
  • What Remains of Edith Finch

Meilleur jeu mobile

Gagnant : Monument Valley 2

  • Fire Emblem Heroes
  • Hidden Folks
  • Old Man’s Journey
  • Super Mario Run

Meilleur jeu portable

Gagnant : Metroid : Samus Returns

  • Ever Oasis
  • Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia
  • Monster Hunter Stories
  • Poochy and Yoshi’s Woolly World

Meilleur jeu VR/AR

Gagnant : Resident Evil 7 : Biohazard

  • Farpoint
  • Lone Echo
  • Star Trek : Bridge Crew
  • SUPERHOT VR

Meilleur jeu d’action

Gagnant : Wolfenstein II : The New Colossus

  • Cuphead
  • Destiny 2
  • Nioh
  • Prey

Meilleur jeu d’Action Aventure

Gagnant : The Legend of Zelda : Breath of the Wild

  • Assassin’s Creed : Origins
  • Horizon Zero Dawn
  • Super Mario Odyssey
  • Uncharted : The Lost Legacy

Meilleur RPG

Gagnant : Persona 5

  • Divinity : Original Sin II
  • Final Fantasy XV
  • NieR : Automata
  • South Park : L’Annale du Destin

Meilleur jeu de combat

Gagnant : Injustice 2

  • ARMS
  • Marvel vs. Capcom : Infinite
  • Nidhogg 2
  • Tekken 7

Meilleur jeu familial

Gagnant : Super Mario Odyssey

  • Mario Kart 8 Deluxe
  • Mario + Rabbids Kingdom Battle
  • Sonic Mania
  • Splatoon 2

Meilleur jeu de stratégie

Gagnant : Mario + Rabbids Kingdom Battle

  • Halo Wars 2
  • Total War : Warhammer II
  • Tooth and Tail
  • XCOM 2 : War of the Chosen

Meilleur jeu de sport/course

Gagnant : Forza Motorsport 7

  • FIFA 18
  • Gran Turismo Sport
  • NBA 2K18
  • Pro Evolution Soccer 2018
  • Project Cars 2

Meilleur multi

Gagnant : PlayerUnknown’s Battlegrounds

  • Call of Duty : WWII
  • Destiny 2
  • Fortnite
  • Mario Kart 8 Deluxe
  • Splatoon 2

Jeu le plus attendu en 2018

Gagnant : The Last of Us Part II

  • God of War
  • Marvel’s Spider-Man
  • Monster Hunter : World
  • Red Dead Redemption II

Trailers & Annonces

Bayonetta 3

Breath of the Wild – Expansion Pass: DLC Pack 2 – La Ballade des Champions

Soul Calibur VI

A Way Out

 

Death Stranding

Mon Avis

Autant en 2016 j’étais assez mitigé sur l’attribution des lauréats, autant cette année je trouve que la plupart sont mérités. Même si je regrette le fait que Horizon Zero Dawn n’ai pas eu de prix (dans la catégorie Meilleure Réalisation par exemple). C’est d’autant plus regrettable qu’en plus d’être un jeu qui fut très attendu et plutôt apprécié de la presse et des joueurs, il s’agissait d’une nouvelle licence. Et j’espère qu’à l’avenir, une catégorie « Meilleure nouvelle IP » verra le jour.

Le jeu qui aura marqué les esprits, est sorti 1 semaine après ce dernier. Il s’agit bien évidement de The Legend of Zelda : Breath of the Wild qui ne vole pas sa place de G.O.T.Y pour trop de raisons pour que j’en parle ici. Avec 3 prix de raflés à lui tout seul. D’ailleurs, les développeurs ont choisi le bon moment pour enfin sortir la Partie 2 du Season Pass initialement annoncé pour la fin de l’année.

D’ailleurs, ces Games Awards ont signé un gros retour en force de Nintendo. Super Mario Odyssey, Mario + Rabbids Kingdom et Metroid Samus Returns ont raflé un prix chacun. En tant qu’aficionados de la firme au plombier, je ne vous cache pas que les voir relever la tête après une précédente génération quasi catastrophique me fait beaucoup plaisir. Si la catégorie du Meilleur studio avait été conservée cette année, nul doute qu’elle leur serait attribuée.

Pour le reste, Hellblade et Cuphead raflent plusieurs prix chacun qui me semblent mérités (même si je n’ai pas encore touché à ces jeux). Ce qui est encourageant pour des nouvelles licences qui en plus arrivent à se démarquer des autres jeux du genre par leurs thématiques (la Psychose dans Hellblade), ou bien par leur univers (l’aspect dessin animé à l’ancienne de Cuphead).

Je suis aussi très content que le prix de la Meilleure musique soit attribué à NieR Automata. J’ai pas fait le jeu, mais son OST est l’une des plus belles qu’il m’ait été donnée d’écouter dans un Jeu Vidéo. Sérieusement, allez l’écouter.

Et je vais finir par les annonces qui m’ont interpellés. Le retour de la série des jeux de combat Soul Calibur après presque 6 ans d’absence. L’annonce de Bayonetta 3 en exclusivité sur Switch et qui fait moins polémique que l’annonce du 2 en exclue sur Wii U en son temps. D’ailleurs, les 2 précédents opus (que j’ai fait cette année sur Wii U) ressortiront sur Switch avec une édition collector que je ne prendrai probablement pas.

Le jeu de coopération en milieu carcéral, et assez prometteur qu’est A Way Out fait son retour avec la possibilité pour le premier joueur de faire jouer « gratuitement » le second en ligne grâce à un « friend pass ». Les jeux en écrans splittés se faisant de plus en plus rares à notre époque, c’est une excellente chose de permettre ce genre de fonctionnalités. Et enfin le très attendu Death Stranding plus mystérieux que jamais, mais dont on aimerait bien voir un bout de Gameplay un de ces 4.

Le Show en entier

Voila pour ces Games Awards 2017. Et vous, quels seraient vos meilleurs jeux de 2017 ? 😉

[Avis] E3 2017 (7/7) – Nintendo : À l’écoute de ses fans – Conclusion

Et le dernier à clore le bal des conférences fut la firme au plombier. Qui nous a livré un Spotlight convenable allant à l’essentiel, mais sans être exceptionnel dans la forme et surtout bien trop court avec ses pauvres 25 min. Ce qui n’était pas très compliqué à faire étant donné l’absence de show l’année dernière au détriment des Threehouse sur Zelda Breath of the Wild d’une part, et de l’E3 calamiteux de 2015 d’autre part.

Par contre pour le fond et les annonces, Nintendo à gâté ses fans comme rarement auparavant avec entre-autres, un Kirby 2D, un Yoshi 2D, Fire Emblem Warriors et un jeu issu d’une saga qui m’est chère et qu’il m’aura fait simultanément hurler de joie et de rage.

Comme vous pouvez le voir dans le teaser ci-dessus, la seule chose qu’on a, c’est un logo (surement provisoire) d’un jeu dont on ignore presque tout. Pas de visuels, pas de gameplay, pas de date de sortie, rien ! Exactement comme l’annonce du prochain Pokemon RPG sur Switch (mais sans le logo lui). Mais on sait une chose, cet opus ne sera pas développé par Retro Studios, à qui on doit la 1ère trilogie. Ce qui pour moi est une bonne chose car on a l’assurance qu’ils ne bossent pas sur un autre jeu de la saga. Et personnellement, ça m’étonnerait qu’un autre Donkey Kong Country soit dans les chantiers après l’excellent Tropical Freeze sorti en 2014 sur Wii U.

Voila pourquoi ça me fait rager, car cette « annonce dans le vent » va générer une attente monstrueuse et douloureuse. Même si y a fort à parier qu’on en verra davantage à l’E3 prochain.

L’édition collector Européenne sur laquelle je vais probablement me jeter dessus…

Sauf que, ce n’est pas un Metroid qui a été annoncé à cet E3, mais bien 2 ! Nintendo à dévoilé dans le plus grand des calmes durant son Threehouse, un premier aperçu du prochain épisode 2D cette fois : Samus Returns, qui lui sortira le 15 Septembre chez nous. Jeu dont j’ai déjà parlé dans mon Top 10, et qui à l’air d’enthousiasmer le créateur de AM2R.

Conclusion

Je crois que plus les années passent, moins l’E3 fait rêver. À moins que l’âge y soit pour quelque chose et le fait que ce soit la 8ème saison que je me mate d’affilée depuis 2009. Certes les jeux ont l’air d’envoyer du lourd pour certains que ce soit techniquement et par leur concept, mais on n’est que très rarement surpris. Surtout quand on arrive à un point où les jeux qui sont les plus plébiscités sont des suites de licences qui n’ont déjà plus rien à prouver. 

Pour ma part, cette édition 2017 est même moins marquante que celle de 2016 qui ne l’était déjà pas énormément (sauf du coté de Sony). Avec un EA qui reste dans sa bulle, Microsoft qui privilégie la puissance au détriment de ses exclus, Bethesda qui n’annonce rien de neuf, Ubisoft qui surprend un peu mais sans marquer les esprits malgré BGE2, Sony qui reste dans le classique et Nintendo qui a tout à prouver avec sa console fraîchement sortie. Seuls Devolver ont apporté un vent d’air frais. Peut être un E3 de transition, mais une chose est sûre, la formule doit changer au risque de lasser définitivement.

Merci de m’avoir lu.

 

 

 

[Avis] E3 2017 (6/7) – Sony : Sans pression

Ils nous avaient habitués à mieux, mais cette année Sony n’aura pas autant marqué les esprits que par le passé. La faute d’abord à l’absence remarquée de Shenmue III et Final Fantasy VII Remake, dévoilés pour la toute première fois à l’E3 2015 et déjà absents en 2016, et de The Last Of Us : Part II absent lui aussi cette année. J’imagine qu’ils doivent les garder sous le coude pour leur prochains événements à venir comme le PSX à la fin de l’année pour ne citer que lui.

Et sur la forme, c’était assez classique avec toutefois quelques effets de mise en scène et pyrotechniques. Même si la conférence s’est focalisé exclusivement sur les jeux et gardait un rythme assez soutenu. D’ailleurs les concernant, beaucoup d’entre eux étaient déjà connus comme Days Gone, God of War, Detroit et le Spiderman qui ont l’air très prometteurs. Mais deux ont été de réelles claques pour moi. Le Monster Hunter World et l’inattendu remake de Shadow of the Colossus avec le moteur graphique de The Last Guardian. Soit plus de 6 ans après sa version HD parue sur PS3 en 2011.

Par contre, carton rouge pour Sony concernant l’aspect Crossplay. Alors que la One, le PC et même la Switch peuvent partager leur serveurs pour jouer à Minecraft et Rocket League, Sony lui préfère rester à l’écart alors qu’ils ont justement tout a y gagner et que c’est certainement pas ce qui compromettrait leur place de leader sur cette génération avec leur 60 millions de PS4 vendues depuis sa sortie. Niveau fair-play, on repassera.

À suivre demain, mon ultime avis E3 sur le Nintendo Spotlight.

[Avis] E3 2017 (5/7) – Ubisoft : Du rire aux larmes

Bon certes Devolver à surpris tout le monde cette année à l’E3 par son originalité et son audace. Mais si on redescend un peu sur terre, ceux qui s’en sont le mieux sortis parmi tous, c’est Ubisoft.

Un show qui démarre avec un Shigeru Miyamoto et un Yves Guillemot qui retombent tous deux en enfance durant la présentation de leur nouvelle licence Mario & Les Lapins Crétins, ne pouvait augurer que du bon. Show qui faisait la part belle à l’émotion.

D’abord palpable sur le visage du directeur créatif du jeu Davide Soliani pour avoir travaillé avec le papa de Mario. Et aussi pour Michel Ancel, à qui on doit les Rayman et le 1er Beyond Good & Evil, qui a eu du mal à contenir son émotion une fois sur scène pour présenter le second opus. Annoncé pour la toute première fois en 2008, il est devenu par la suite une des plus grandes arlésiennes du Jeu Vidéo français, et fut attendu comme le messie par les fans de la licence.

Et la toute fin de la conférence faisait écho avec celle de l’année dernière sur la forme, avec le rassemblement sur scène de tout le personnel d’Ubisoft présent à l’E3. Une manière de montrer que malgré l’épée de Damoclès signée Vivendi qui plane au-dessus de leurs têtes, ils sont toujours là.

Concernant la conférence elle-même, ce fut celle avec le plus de surprises avec quelques nouvelles licences et maîtrisée de bout en bout. Malgré l’absence de Aisha Tyler cette année après avoir animé leur show 3 fois de suite et qui savait mettre l’ambiance.

À suivre demain, mon avant-dernier avis E3 avec la conférence Sony.

 

[Avis] E3 2017 (4/7) – Devolver Digital : Les vainqueurs de cet E3

Le monde de l’E3 se divise en 2 catégories d’éditeurs. Ceux qui viennent avec un catalogue chargé et une présentation dans les règles de l’art. Et ceux comme Devolver Digital qui creusent pour enterrer toutes les conventions classiques de l’industrie du jeu vidéo, et en se moquant de l’événement comme personne avant eux. Eux, ils creusent ! 🔫

Pour la faire courte, Devolver est connu pour développer pas mal de jeux indépendants, dont le pixélisé, violent et complètement barré, Hotline Miami pour citer le plus populaire. J’étais pas chaud au début pour regarder leur présentation, mais dès lors que j’ai eu vent des retours dithyrambiques un peu partout sur le net, j’ai décidé de mater la rediff sur YouTube, et…

Le temps s’était arrêté pour moi durant un quart d’heureJe ne comprenais strictement rien à ce qui s’y passait durant ce show animé par une Mahria Zook complètement déchaînée et qui a fait preuve tout du long d’un humour et d’un sarcasme effrayants. Même les invités et le public jouaient le jeu entre les endormis se moquant gentiment des Européens pour qui cette conférence commençait tôt le matin (7h du mat chez nous), les invités comme Suda51 (No More Heroes, Lollipop Chainsaw), qui dit lui même « qu’il ne sait même pas ce qu’il fout là », et ceux qui vont jusqu’à en perdre leur membres dans le sens littéral avec les effusions de sang qui vont avec.

Mais visiblement, ce n’était pas du gout des organisateurs de l’E3 avec qui ils ont toujours entretenu une relation « compliquée ». Jusqu’à aller annuler leur pique-nique annuel en dehors du salon, et se faire traiter de « Renégats de l’industrie » dans la foulée. Sympa l’ambiance…

Mais bon, rien que pour l’audace, je salue la démarche. Ce furent pour moi les 15 min les plus folles et les plus hilarantes jamais vécues à un E3. 👍A visionner ci-dessous pour un public averti.

À suivre demain, mon avis sur la conférence Ubisoft.