[Aperçu] Paris Games Week 2022 : Forspoken

Unique jeu que j’aurais testé au stand de Square Enix à la Paris Games Week 2022, voici mes impressions sur Forspoken. La prochaine grosse production de Luminous Productions qui après de multiples reports, arrivera le 24 Janvier 2023 sur PS5 et PC.

Celui qu’on appelait « Project Athia » avait titillé ma curiosité le jour où il a été dévoilé pendant l’annonce de la PS5 en 2020. Cette nouvelle licence se présentait comme un jeu d’action RPG dans un monde ouvert qui visuellement, donnait déjà l’impression de passer à la nouvelle génération de consoles.

On y incarne Frey Holland. Une jeune femme interprétée par l’actrice Ella Balinska (Charlie’s Angels) vivant à notre époque. Et soudainement catapultée à son insu dans un univers fantastique qui n’est pas le sien. Un sacré choc des cultures qui semble être la toile de fond du jeu, et où reposera une grosse partie de la communication autour. Pour le meilleur, mais aussi pour le pire.

Le pire étant ce récent « bad buzz » suite au court trailer posté depuis le compte Twitter officiel du jeu. Et qui s’est instantanément transformé en « meme » de l’internet. La faute aux répliques balancées par l’héroïne qui ont été parodiés à toutes les sauces.

Puis vint ce jour où j’ai pu le prendre en main durant 15-20 min à PGW. Et je dois dire que mes premières impressions sont plutôt bonnes. Forspoken se révèle très agréable à jouer et à regarder. Le « Parkour Magique » fonctionne bien et c’est assez grisant de sprinter à toute vitesse à travers la carte du jeu (au prix d’une certaine quantité d’endurance). Une agilité qui s’étend aussi dans les airs avec un lasso magique qui nous permettra de s’agripper en hauteur. Ce lasso étant un des nombreux pouvoirs magiques qu’elle aura à sa disposition pour l’exploration et surtout pour la confrontation.

Des pouvoirs qui sont répartis sur deux roues de sorts. L’une offensive avec des attaques qui peuvent aller du simple lancer de projectiles à une attaque de zone dévastatrice. Et l’autre roue défensive avec des sorts permettant entre-autres d’entraver la progression ennemie, ou de drainer leur énergie vitale. Ces attaques rendent super bien à l’écran avec un déluge d’effets visuels et de particules. De toute manière les développeurs nous promettent une bonne centaine de sorts différents. On ne risque donc pas de s’ennuyer en combat.

Kamehameha !

D’ailleurs les affrontements sont très dynamiques même si parfois un peu brouillons quand beaucoup d’ennemis se ramènent. La lisibilité de l’action n’est pas le point fort dans ces moments-là. Le monde d’Athia m’a l’air à première vue assez classique et peu rempli. Même si çe seul environnement vu dans cette démo n’est pas suffisant pour me faire un véritable avis sur cet aspect. D’autant plus que si je me réfère aux autres trailers et screenshots, les décors s’avéreront plus variés que prévus, et les confrontations encore plus spectaculaires que durant ma session de jeu.

Les photos et vidéos étaient interdites au sein du stand

Dernier point que je souhaite aborder et qui risque de poser problème à certains joueurs. Le fait que Frey blague et parle énormément pour ne rien dire. Aussi bien à elle-même qu’à son compagnon de voyage Cuff. Matérialisé par le bracelet qui donne tous ces pouvoirs spéciaux à l’héroïne. Alors oui ça donne une certaine dynamique au duo, mais si c’est comme ça tout le jeu ça risque d’être compliqué. Je crains le genre de jeu qui de la bouche d’un des protagonistes, va donner un indice voire la solution d’une énigme sans demander la permission. Trop de jeux le font déjà en ce moment et on n’a pas besoin de ça.

Ça sera tout pour ma Preview de Forspoken. À surveiller de près.