[Challenge] 30 jours de musiques Metroid (2/3)

Second article sur mon défi des 30 jours de musiques Metroid, recensant mes entrées musicales du 11ème au 20ème jour. Le challenge suit toujours son cours sur mon thread Twitter et mon post Facebook épinglé tous deux mis à jour quotidiennement.

Jour 11 : Musique stressante – Metroid Fusion : SA X

Jour 12 : Musique aquatique – Super Metroid : Maridia

Jour 13 : Musique de combat contre Ridley – Super Smash Bros Ultimate

Jour 14 : Musique de fan-game- AM2R : Hydro Station

Jour 15 : Musique d’un combat de boss– Metroid Prime 3 : Rundas

Jour 16 : Musique 16-bits – Super Metroid : Norfair

Jour 17 : Musique dont on ne se lasse jamais – Metroid Prime : Phendrana

Jour 18 : Musique d’un spin-off – Metroid Prime Pinball : Space Pirate Frigate

Jour 19 : Cover d’une musique par un artiste différent / Remix – Harmony of a Hunter Returns : My past is not a Memory

Jour 20 : Musique originale issue de la saga Super Smash Bros – Super Smash Bros Melee : Brinstar

À suivre 🎧

[Musique] OST #3 – The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Le 3 Mars dernier marquait le 4ème anniversaire de la sortie de The Legend of Zelda : Breath of the Wild (et de la Nintendo Switch par la même occasion). Un jeu qui quoi qu’on en dise, aura bouleversé les codes d’une série venant tout juste de fêter son 35ème anniversaire.

Un renouvellement qui s’est étendu jusqu’à sa bande-son. Composée en grande partie par Manaka Kataoka, Yasuaki Iwata et Hajime Wakai. Sélections perso à l’appui, je vais tenter de réhabiliter cette OST si particulière qui selon moi n’a pas eue le traitement qu’elle méritait.

Une musique immersive 🍃

L’un des principaux reproches fait à ce BotW concernait son OST. Jugée trop discrète et donc moins marquante en comparaison des anciens opus. Je reconnais que beaucoup de thèmes ne sont pas aussi percutants et restent moins facilement en tête que celui de la Vallée Gerudo d’Ocarina of Time pour ne citer que lui. En revanche, la bande-son de BotW s’adapte parfaitement avec son environnement et le style du jeu. Un monde totalement ouvert et dominé par la nature.

Parfois, la musique passe au second plan, ou se coupe totalement pour mettre en avant cette nature environnante et par extension le sound-design du jeu. Que je trouve d’excellente qualité encore aujourd’hui. Le bruit du vent, le ruissellement de l’eau, les oiseaux qui chantent, le feu qui crépite et j’en passe. Ce sont des choses qui n’existaient tout simplement pas dans les anciens jeux Zelda. D’où l’intérêt d’avoir une musique plus posée et relaxante afin de profiter au mieux de ce qui nous entoure. Et vu le temps qu’on passe dans certaines zones immenses, une fanfare qui se répète toute les 2-3 minutes aurait vite fait de nous gâcher l’immersion.

Pour y parvenir, les compositeurs ont eu la bonne idée de mettre le piano plus en avant qu’auparavant. L’instrument par excellence pour ce type d’atmosphère, et constituant la majeure partie des musiques de BotW. Sans oublier les traditionnels instruments à cordes, à vent, percussions, et autres qui ne sont jamais très loin. Ainsi que des instruments synthétiques pour tout ce qui touche à la technologie Sheikah et les sanctuaires. De plus, on retrouve souvent des musiques emblématiques de la saga glissés subtilement. Comme quoi malgré le virage musical entrepris, les origines ne sont pas reniées.

Afin d’illustrer mes propos, voici ma sélection d’une douzaine de mes morceaux préférés du jeu en tentant d’expliquer (avec un peu de spoil) pourquoi ils valent le détour. Enfilez vôtre casque, et laissez-vous guider au gré du vent, ou plutôt au gré de la musique à travers ces contrées sauvages.

Sélection 🎧 

Main theme

Je démarre avec le thème principal du jeu. Qui pour moi remplit le même rôle qu’un synopsis ou une cinématique d’introduction. Car c’est une manière musicale de nous présenter le monde de BotW. Une grosse partie des instruments utilisés dans la bande-son du jeu y figurent. Avec des sonorités rappelant celle des différents peuples d’Hyrule que sont les Gorons, Piafs, Gerudos et Zoras.

La particularité de ce morceau, c’est qu’il est littéralement coupé en deux. Avec ce skip à 1:06 dans la vidéo que je pensais être un « oubli » de la part des compositeurs lors de la première écoute. Puis j’ai appris plus tard que ce court moment de flottement était en réalité symbolique. Car marquant le premier « souffle » de Link après son sommeil centenaire. S’ensuit l’envolée musicale du morceau qui devient beaucoup plus énergique jusqu’à la derrière « pause » vers la fin. Marquant peut-être l’affrontement final contre le Fléau Ganon. C’est dommage que le trailer de l’E3 2016 où on l’entend pour la toute première fois, ne le mette pas en scène de cette manière.

Riding (Day)

Avec son rythme cadencé comme une horloge et marqué par un piano prédominant, c’est comme si cette musique « galopait » en même temps que le cheval qu’on est en train de monter. Jusqu’à la fin du morceau marquant la « pause » ou l’arrêt de la course. J’apprécie aussi beaucoup la manière dont est dilué le thème de la Berceuse de Zelda aux violons en arrière-plan.

Kakariko Village (Day)

Certainement le morceau le plus « Japonais » que j’ai entendu dans un Zelda. Que ce soit par la présence d’instruments folkloriques en provenance du pays du soleil levant, ainsi que le village en lui-même par son architecture, les Sheikahs qui la peuplent et habillés de tenues traditionnelles. Un tout qui aide beaucoup à s’immerger dans cette ambiance. En tout cas le thème du village de Cocorico aura bien évolué à travers les âges, même si on peut entendre sa toute première version en fond de carillons à 0:24 de la vidéo.

Omen of the Bloody Moon + Reversed

La première fois que j’ai aperçu la Lune de Sang en levant la tête et que ce thème s’est lancé, j’étais clairement pas serein. J’avais l’impression que quelque chose de très dangereux allait me tomber dessus. Mais j’allais vite déchanter quand j’ai compris que son seul effet était de repeupler le monde d’Hyrule des créatures qu’on aura terrassées. Probablement un des morceaux les plus flippants du jeu, mais qui a une particularité unique.

En réalité, le morceau qu’on entend en jeu est une version « inversée » d’un thème joué au piano. Et étonnamment beaucoup plus calme mais pas moins troublant. J’imagine qu’il aurait très bien pu être un thème de Créature Divine. En tout cas ce n’est pas la première fois que Nintendo nous a fait le coup du thème à l’envers. Comme c’était le cas avec le thème principal de Skyward Sword qui est en réalité la Berceuse de Zelda inversée. Comme quoi parfois il n’y a pas besoin de se prendre la tête pour pondre des musiques de qualité.

Guardian Battle

Quiconque a déjà joué à BotW sait à quel point ces 4 premières secondes de piano sont stressantes. Ce morceau, c’est la définition même du danger de mort. Incarné par les créatures parmi les plus dangereuses du jeu que sont les Gardiens. Leur laser pointé vers nous et prêt à nous porter un coup fatal. Les violons aigus ajoutent une touche assez effrayante à cette musique.

Daruk’s Theme

Un thème qui sied parfaitement à la personnalité de Daruk. Fort et fier à la première impression, mais cachant un grand cœur et une générosité sans bornes. C’est le cas avec cette fanfare à la trompette durant les 15 premières secondes, puis cette douce mélodie au piano qui prend le relais et ajoute une touche de sincérité au morceau. Piano qui devient plus dramatique vers 0:45 comme pour marquer les derniers instants du Prodige Goron.

Attack on Vah Ruta

À la fois ma musique d’attaque de Créature Divine favorite, et aussi la première musique que j’ai trouvée vraiment épique dans le jeu. Vah Ruta étant la première créature que j’avais atteinte. Un morceau qui accompagne avec brio l’affrontement contre cet éléphant aquatique géant que j’ai mené à dos de Sidon. Faisant partie de mes meilleurs souvenirs du jeu. Ces violons frénétiques et ces chœurs ajoutent une touche héroïque au morceau. Comme pour dire que le destin des Zoras repose sur cette bataille, et que Mipha dont on entend une partie de son thème, n’est pas tombée au combat pour rien.

Divine Beast Vah Ruta

Les musiques d’intérieur des Créatures Divines ont chacune la particularité d’avoir trois intonations différentes qui se jouent selon notre niveau d’avancement. La première qui marque la découverte des lieux, est la plus calme, la plus mystérieuse. Pour la seconde, le tout s’éclaircit avec le thème « classique » qui s’enclenche dès lors que l’exploration commence réellement. Et la troisième partie se joue durant la dernière ligne droite avant le boss, avec une variation plus rapide du thème précédent afin de marquer l’urgence de la situation.

Et si j’ai (encore) choisi Vah Ruta, c’est parce qu’en comparaison des autres créatures, c’est celui où on ressent le mieux l’appel à l’aide et la détresse qui en émane avec ce piano chaotique. Car il y a une autre chose que les créatures ont en commun et que je trouve glaçante. C’est le signal SOS qu’on entend en fond dans leurs morceaux, et qui est particulièrement flagrant chez Vah Ruta. On imagine facilement que ce signal marquait l’ultime appel des prodiges avant leur trépas, et qu’il a continué d’émettre 100 ans durant sans jamais être réceptionné…

Hyrule Castle (Exterior)

Le meilleur morceau de tout le jeu pour moi. Au point même où je le placerai sans difficulté dans un Top 10 des meilleurs thèmes de toute la saga. Avec ces percussions en début de morceau, ces trompettes, et ce beat en fond qui survient en seconde partie du morceau sonnant comme une marche militaire. Comme si les soldats d’Hyrule tombés il y a un siècle, étaient tous derrière un Link qui va finir leur travail et sauver le royaume à leur place.

On sent clairement à l’écoute de ce thème que la fin est proche et qu’on se trouve à la fois dans le lieu autrefois le plus sûr, et aussi actuellement le plus dangereux de tout Hyrule. Par la présence du thème principal de la série, et de celui de Ganon. La cerise sur le gâteau étant ces quelques notes de piano qui se répètent au fil du morceau, faisant figure de « transitions » entre deux changements d’instruments. Un chef d’œuvre.

Activate ! The Power of the Champions

Un morceau très court mais pour moi terriblement sous-coté. On l’entend juste avant le combat contre le Fléau Ganon pour peu que les Créatures Divines soient déjà libérées. Durant des cinématiques parmi les plus stylées du jeu, on voit les fantômes des Prodiges à tour de rôle, tenir un court speech avant que leur Créature balance un rayon surpuissant en direction du château d’Hyrule où se terre Ganon. Ayant pour conséquence de diminuer grandement la barre de vie initiale de ce dernier. Un chant du cygne qui sera leur ultime soutien à Link avant de disparaître pour toujours. Si je devais prendre un élément de comparaison, ce thème c’est le « Avenger Assemble ! » version Prodiges.

Autant dire que ce morceau devait être taillé sur mesure pour être épique. Les chœurs n’ont jamais été aussi puissants, et le violon rarement aussi virevoltant. L’aboutissement d’une lutte qui aura pris un siècle.

Dark Beast Ganon Battle

Prenez le thème principal, réarrangez le en repoussant les limites de l’orchestration, mettez y quelques variations de musiques du jeu et de la saga, et vous obtiendrez la musique parfaite pour le plus grand boss final (en terme de taille) de toute la saga.

Mais ce qui rend ce morceau réellement épique, c’est ce piano de fou furieux qui me donne l’impression que le compositeur était possédé. Une montée en puissance progressive qui ne s’arrête qu’à 3:50. À  ce moment, la musique change complètement d’ambiance et sonne comme un compte à rebours. N’attendant que le héros porte le coup de grâce à une Créature Maléfique totalement immobilisée. Un coup qui fera à la fois s’évanouir Ganon et la musique dans le néant..

Switch Presentation 2017 Trailer Music

Pour finir en beauté, je me devais de mettre ce morceau en particulier et absent du jeu de base. On l’entend seulement dans le trailer dédié durant la présentation de la Switch du 13 Janvier 2017, qui fut l’un des plus beau trailers de Jeu Vidéo que j’avais vu de ma vie. Au point ou 4 ans après, il me procure encore des frissons. Il m’avait totalement retourné à l’époque par son visuel, sa mise en scène épique et émouvante, et bien évidement sa musique.

Une musique qui contrairement à celle du thème principal et son trailer dont j’ai parlé plus haut, se complète parfaitement avec ce qu’on voit à l’écran. Je pense que la raison pour laquelle elle ne figure pas dans le jeu, c’est simplement parce qu’elle a été créé spécifiquement pour ce trailer légendaire.

Conclusion

On peut aimer ou non le parti pris des compositeurs pour avoir entrepris un tel virage musical. Mais on ne pourra certainement pas leur reprocher d’avoir pris de tels risques, quitte à ce que leurs musiques ne soient plus perçues comme avant. Rien que pour l’initiative, ça mérite d’être salué et d’être mis en avant comme je l’ai fait avec cette sélection.

D’autant plus que je personnellement, je trouve les musiques très qualitatives. Que ce soit en tant que Zelda comme en tant que jeu vidéo. Avec une excellente utilisation du piano et des autres instruments, et un bel hommage aux anciennes compositions de la saga.

Je ne sais pas dans quelle direction partira Breath of the Wild 2 musicalement parlant, mais j’ai une entière confiance par le fait que la musique sera parfaitement adaptée à un univers qui semble bien plus sombre que son prédécesseur. Un grand bravo aux compositeurs pour leurs travaux.