[Avis] Nintendo Direct du 13.09.2022

Avant-hier le 13 Septembre à 16h s’est tenu le traditionnel Nintendo Direct de la rentrée. L’heure de faire le point sur ce que j’ai retenu de ces 45 min de présentation.

La foire aux RPG et au Farming

Pour ceux qui ne sont pas friands des jeux RPG, une grosse partie de ce Nintendo Direct ne devait pas être la plus intéressante. Et je m’inclus moi-même dans le lot. Non pas que je n’aime pas ce genre ou que je n’y joue pas, mais la plupart des jeux montrés durant cette présentation tels que Crisis Core: Final Fantasy VII Reunion, Tales of Symphonia Remastered, et Atelier Ryza 3: Alchemist of the End & the Secret Key, ne m’ont pas particulièrement interpellés. Mis à part Octopath Traveler 2 dont j’aime toujours autant le style graphique même si je n’ai pas fait le premier.

Beaucoup de RPG, mais aussi beaucoup d’autres d’un genre auquel je suis encore moins familier, les jeux de gestion de ferme / simulation de vie. Et qui ont transformé ce Nintendo Direct en un « Farm Direct ». Parmi-eux, Story Of Seasons, Rune Factory 3 Special, Fae Farm, Harvestella, ou encore Various Daylife. C’est peut-être ça la nouvelle tendance vidéoludique chez Nintendo. Ca change des jeux d’horreur dans l’espace qui pullulent chez les autres constructeurs.

Le catalogue N64 s’étoffe

Cela fait un an tout pile que le Nintendo Switch Online intègre le catalogue N64. Accessible seulement si on a le Pack Additionnel faisant monter le tarif de l’abonnement annuel de 19,99€ à 39,99€. À l’époque de son annonce, j’avais exprimé mon fort mécontentement sur le fait que les jeux de cette console ne soient pas inclus dans le service de base. Ce qui fait qu’encore aujourd’hui, je n’ai toujours pas souscrit à cet abonnement.

Mais c’était sans compter la puissance marketing de Nintendo qui nous balance d’un coup d’un seul, une flopée de classiques de la console. Dont les trois premiers Mario Party, les deux premiers Pokémon Stadium, Pilotwings 64, 1080 Snowboarding, Excitebike 64, et surtout le FPS mythique Goldeneye 64. Qui bénéficiera d’un mode multijoueur en ligne exclusif à la Switch, alors que la version Gamepass de chez Xbox ne devra se contenter que du multi local pour une raison qui m’échappe. J’avoue que toutes ces annonces m’ont presque donné envie de sauter le pas, mais pour le moment je résiste.

Des retrouvailles timides

Mais ce qu’on retiendra surtout de ce Direct, c’est la présence de deux jeux très attendus dont un qu’on n’espérait même plus revoir.

Le premier étant Pikmin 4. Annoncé pour la première fois en 2015 par Shigeru Miyamoto du temps où la Wii U était encore dans la course. Ce dernier assurait d’abord à l’époque que le jeu « était sur le point d’être terminé », puis que son développement « suivait toujours son cours ». Le tout sans jamais rien montrer du jeu. Une communication qui s’est transformée en Running Gag et a fini par lasser.

Sept ans plus tard, le grand manitou revient à la charge en nous dévoilant un court teaser et quelques images de cette arlésienne. Ainsi qu’une fenêtre de sortie pour 2023. Personnellement je ne suis pas un adepte des jeux de la licence, mais j’espère pour les fans que cette longue attente en vaudra la peine.

Le second est celui qu’on n’appellera plus Breath of the Wild 2 mais Tears of the Kingdom. Ne s’étant plus montré depuis l’E3 2021, et qui a enfin une date de sortie fixé au 12 Mai 2023. Il aura été repoussé à de maintes reprises en 2021 puis en 2022, mais cette fois semble être la bonne. J’imagine difficilement un autre report après ça à moins d’un cataclysme. Le compte à rebours peut commencer.

Néanmoins, je reste assez sceptique après avoir vu ce trailer qui ne nous apprend pas grand-chose de plus de ce qu’on sait déjà. Avec une fresque énigmatique dont le défilement prend la moitié de la vidéo. Et une exploration céleste qui semble toujours au cœur du jeu avec divers moyens de monter au ciel. Cela a aussi confirmé une de mes plus grosses craintes. Le fait d’être littéralement en terrain connu puisque les terres d’Hyrule semblent être identiques au précèdent opus. Au point où j’ai l’impression qu’on est face à un immense DLC qui a pris plus de 6 ans à germer. J’espère très sincèrement me tromper.

Conclusion

Même si les jeux que j’ai retenus se comptent sur les doigts d’une main, c’était un Nintendo Direct plutôt efficace sans être flamboyant. Il m’aura bien moins marqué que celui de Février que je trouve encore aujourd’hui exceptionnel.

J’ai apprécié la diversité des jeux présentés malgré leur répartition assez déséquilibré avec masse de RPG et de farming. Et j’ai eu un souci avec le rythme de la présentation, tout particulièrement sur les 10 dernières minutes où ça n’en finissait plus.

Pour le reste, je passerai outre les sempiternels portages comme It Takes Two, Sifu, les derniers Resident Evil en Cloud, et TUNIC. Je garde toujours un œil sur Bayonetta 3, sur la prochaine vague de circuits de Mario Kart 8 Deluxe, et sur le futur Splatfest d’un Splatoon 3 que je n’ai pas encore en ma possession à l’heure où cet article est publié.

En tout cas l’horizon vidéoludique se dessine pour 2023. Et il semble radieux.

[Avis] Nintendo Direct du 9.02.2022

Le 9 Février à 23h heure française, s’est tenu le premier Nintendo Direct de 2022. Voici mon retour à froid sur un show de 40 min que je ne suis pas prêt d’oublier.

Mario Strikers:  Battle League Football (10/06/2022)

Je n’aurais jamais cru revoir cette licence un jour, et pourtant. Quel plaisir de revoir Mario et sa clique tâter du ballon rond à 8 vs 8 après 15 ans d’absence. Ça m’a l’air moins survolté que les opus Game Cube et Wii, mais j’espère que la qualité et le suivi seront au rendez-vous.

Splatoon 3 (Été 2022)

Pendant un court instant, j’ai vraiment cru voir une nouvelle map du mode horde de Splatoon 2. Alors qu’il s’agit bel et bien du troisième opus. Assez peu de changements à constater si ce n’est la présence de nouveaux ennemis aux noms toujours aussi « inspirés » et quelques nouvelles compétences comme la possibilité de lancer des œufs en direction de nos coéquipiers.

Kirby et le monde oublié (25/03/2022)

Plus j’en vois, et plus ce jeu me fait envie. Cette nouvelle présentation nous montre plus en détails la capacité signature de la boule rose qui est de copier les compétences des ennemis préalablement avalés. Une capacité qui évolue à un stade supérieur dans ce nouvel opus car Kirby peut aussi incarner des objets inanimés d’une manière assez « surprenante ». Comme une voiture ou un distributeur automatique, rien que ça. C’est ce que le jeu appelle le « Transmorphisme » (qui est aussi le nom d’une carte Yu-Gi-Oh) et ça me rappelle beaucoup le « Champimorphose » qui permettait à la casquette Cappy, de prendre possession des ennemis dans Super Mario Odyssey.

Portal: Companion Collection (2022)

Une fois de plus dans un ND, on n’aura pas échappé à la présence de portages divers et variés. Mais l’un d’eux m’aura interpelé plus que les autres. Cette collection regroupant les deux excellents Portal qui m’ont déjà bien retourné le cerveau sur PC. D’ailleurs le second volet avait fait l’objet d’un Test Rétro de ma part l’année passée.

Nintendo Switch Sports (29/04/2022)

Il fallait s’y attendre. Après l’incroyable carton de Wii Sports et Resort sur la console éponyme, la licence fait son grand retour sur Switch avec la présence dès le lancement de 6 disciplines. Parmi elles, celles que l’on connait déjà comme le Tennis, Bowling, et Chambara. Et les nouveautés que sont le Football, Badminton, et Volley. Le Golf quant à lui arrivera plus tard dans l’automne. Assez étonnant de le voir débarquer 5 ans après la sortie de la console. Il aurait été un parfait jeu de lancement à la place d’un 1-2 Switch pour ne citer que lui.

Metroid Dread – Mise à jour gratuite

L’un des plus gros cartons de la saga se dote d’une inattendue mise à jour gratuite incluant deux nouveaux modes de difficulté déjà disponibles. Le « Rookie Mode » rendant le jeu plus accessible, et le « Dread Mode » qui ne laisse pas le droit à l’erreur. Où le moindre dégât subi conduira à un Game Over de la même manière que si l’on se fait chopper par un E.M.M.I dans le jeu. De plus, un mode « Boss Rush » qui nous permettra de se refaire tous les boss du jeu sans repasser par l’histoire principale, arrivera en Avril.

Me concernant, je ne me sens pas particulièrement d’attaque pour ce nouveau mode de difficulté plus stressant qu’autre chose. Pour les boss en revanche c’est une autre histoire.

Mario Kart 8 Deluxe : Pass circuits additionnels

Avant dernière annonce du Direct et l’une des plus surprenantes, la venue d’un contenu additionnel payant pour l’increvable Mario Kart 8 Deluxe. Regroupant pas moins de 48 « nouveaux » circuits divisés en 6 vagues qui s’étaleront jusqu’à fin 2023. Et pour la modique somme de 24,99€ (ou inclus directement dans le pack additionnel du Nintendo Switch Online).

Le moins que l’on puisse en dire, c’est que cette annonce a fait jaser. Beaucoup se sont plaint du recyclage et du manque de prises de risques vis à vis de la licence. Et trouvaient absurde de sortir un DLC aussi tardif sur un jeu vieux de 5 ans (et qui de base est un portage d’un jeu Wii U vieux de 8 ans), incluant des circuits déjà connus. Et là je me permets de faire l’avocat du Diable.

D’une part, je ne considère pas ce MK8D comme un simple portage. Certes les circuits sont identiques entre les deux versions, mais y a des différences notables en termes de gameplay et surtout la présence d’un véritable mode bataille dans la version Switch.

D’autre part, je trouve ce DLC relativement correct en termes de rapport qualité prix. On parle quand même de 25€ pour 48 circuits supplémentaires. C’est autant que le jeu de base qui vaut 45€ actuellement. Après pour ceux qui n’ont pas la version Deluxe et qui seraient tentés par le DLC, la note est un peu plus salée.

Et si on revient un peu en arrière, le DLC de la version Wii U était lui-même bien généreux de mon point de vue. Pour rappel, il s’agissait de 2 packs à 8€ l’unité (ou 12€ pour le pack des 2) regroupant chacun 3 personnages, 4 véhicules, et 8 circuits. Franchement on a fait bien pire en termes de DLC.

De toute manière, je ne m’attendais pas à voir le très réclamé Mario Kart 9 de sitôt. Le Deluxe se vend encore par camions aujourd’hui, et cette annonce ne risque pas de calmer les ventes. Là c’est sûr, la nouvelle itération attendra la prochaine génération de consoles Nintendo.

Xenoblade Chronicles 3 (Septembre 2022)

Et pour finir, l’annonce (pas si surprenante mais qui fait bien plaisir) de Xenoblade 3. Qui à l’air de faire suite à l’opus sorti fin 2017, et en même temps au premier opus sur Wii récemment remastérisé sur Switch.

De ce que le trailer nous a montré, on est en terrain connu. La marque de la fabrique de cette saga est reconnaissable entre mille avec un sentiment de gigantisme plus présent que jamais, des panoramas à tomber par terre, et des titans d’une taille sans commune mesure.

Reste à voir ce qu’il proposera d’abord en termes de gameplay. Même si j’espère ne plus jamais revoir ce système de « lames » à chopper aléatoirement introduit dans XC2, et avec un taux de drop infinitésimal pour les plus rares. Mais là où je l’attends le plus, c’est sur son scénario. Il ne fait aucun doute que par certains décors, certains objets, et certains personnages présents à l’écran, que XC3 est lié à ses prédécesseurs. Reste à voir comment.

Conclusion

Ça fait très longtemps qu’un Nintendo Direct ne m’aura pas autant enthousiasmé. Sachant que pour une fois, j’avais mis mes principales attentes de côté pour simplement me contenter de ce que Nintendo avait à nous proposer.

Et on peut dire qu’on a été gâtés cette fois-ci. Avec pas mal de jeux pour tous les goûts et aux styles variés avec une dominance pour les JRPG d’hier et d’aujourd’hui. Ainsi que des licences qui sont revenues d’entre les morts.  Cela augure une année 2022 déjà solide pour Big N, sachant qu’il reste encore les jeux prévus pour la fin de l’année à montrer. Bayonetta 3 et  Zelda Breath of the Wild 2, c’est à vous deux que je pense tout particulièrement.

Pour vous dire, j’ai presque envie de refaire mon Top 10 des plus grosses attentes JV de 2022 en incluant les jeux de ce Direct. Et de vôtre côté, qu’avez vous retenu de ces annonces ?