[Aperçu] Gamescom 2022 : Steelrising

Imaginez si la Révolution Française ne s’était pas déroulée comme prévue ? C’est le propos de ce Steelrising se déroulant dans un Paris uchronique du 18ème siècle où les automates font la loi. Et que j’ai pu tester au sein de la zone business de l’éditeur Nacon à la Gamescom 2022. Voici mes impressions.

Steelrising est le premier essai du genre « souls-like » par le studio parisien Spiders. S’inspirant de manière clairement assumé des représentants les plus connus du genre tels que Bloodborne, Dark Souls, ou plus récemment Elden Ring. On y retrouve des mécaniques similaires avec des notions de combos, de roulades d’esquive, et de parades qu’il faudra toutes très vite maitriser afin de triompher des ennemis les plus puissants. Durant cette démo, j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour faire tomber le boss de la zone après avoir longuement analysé son pattern, sa posture, et la portée de ses attaques.

Une des particularités de ce titre est que l’on y incarne un Automate humanoïde un peu à la manière d’un NieR Automata (même si le gameplay n’a rien à voir). Ce qui implique une gestion spécifique de la machinerie en plein combat. Dont un système de refroidissement qui est l’équivalent d’une jauge d’endurance dans les autres jeux. Une surchauffe étant vite arrivée, mais pouvant être compensé par un refroidissement instantané qui utilisé judicieusement, peut nous sortir d’un sacré pétrin.  De plus, le jeu intègre un mode assistance totalement optionnel qui permettra aux joueurs les plus en difficulté de progresser dans l’aventure plus sereinement.

En termes de visuels, c’est pas vilain mais ça aurait clairement pu sortir sur old gen. De plus on n’est pas sur une direction artistique complètement folle à l’image des jeux cités un peu plus haut. Je n’ai pu explorer dans cette démo uniquement les jardins du Château de Saint-Cloud. On nous promet d’ailleurs de nombreuses références à l’histoire de France dans ce jeu à travers ses personnages clés comme Marie Antoinette dont l’automate du jeu représente sa garde personnelle, et ses monuments d’époque tels que la Bastille, Notre Dame, les Invalides et etc. À ma connaissance, le dernier jeu vidéo qui nous a fait balader dans le Paris de la Révolution fut Assassin’s Creed Unity il y a 8 ans de cela.

En résumé, Steelrising est un « Souls » mais dans Paris et avec des Automates. Et ça sort la semaine prochaine le 8 Septembre 2022.

[Aperçu] Gamescom 2022 : The Last Case of Benedict Fox

Durant le Summer Game Fest de cette année, le studio polonais Plot Twist dévoila The Last Case of Benedict Fox. Un jeu qui n’a cessé de m’intriguer depuis son annonce, et auquel j’ai pu enfin jouer à la Gamescom 2022.

Et autant dire que pour l’essayer, il fallait soit se lever tôt (ce que j’ai fait), soit s’armer de patience (entre 2h et 4h dans la file). Le jeu n’était jouable que sur la seule borne disponible de tout le salon (il n’était même pas testable dans la zone Pro). Au sein d’une toute petite zone regroupant 4 bornes à l’intérieur du stand Xbox. Mais bref parlons du jeu.

La principale raison qui avait éveillé mon intérêt pour ce titre est son aspect Metroidvania 2D. Un genre auquel je suis de base très familier, et qui s’est révélé être d’une certaine efficacité durant ma (trop) courte session de jeu. Avec des zones et des portails qui se déverrouillent selon les compétences acquises et les ennemis abattus.

D’ailleurs ces derniers font assez mal et je suis mort plusieurs fois à cause d’eux. Pour me défendre j’avais un couteau pour le corps à corps, un pistolet qui ralentit le temps pour attaquer à distance, et un bouclier pour parer les coups et les projectiles. J’avais aussi la possibilité de faire une esquive rapide pour éviter un danger in-extremis.

Mais ce qui m’a le plus frappé, c’est sa direction artistique qui est à tomber par terre. Dépeignant une atmosphère qui n’est pas sans rappeler les œuvres de Tim Burton. Une ambiance semblant tout droit sorti d’un rêve et franchement inquiétante. Le jeu a beau se jouer en 2D, il bénéficie d’un souci du détail et d’une profondeur de champ comme j’en avais rarement vu dans un jeu du genre. Les derniers jeux de ce style à m’avoir fait cet effet sont les Ori.

En tout cas ça sera un jeu à surveiller de très près de mon côté d’ici sa sortie en 2023.