[Unboxing] Xenoblade Chronicles : Definitive Edition – Collector

Pas plus tard qu’hier sortait la Definitive Edition de Xenoblade Chronicles sur Switch. Remake du jeu Wii sorti 10 ans plus tôt au Japon, et dont je vais vous présenter la version collector Européenne à travers ce nouvel article Unboxing.

Face avant

De dimensions 32 x 6 x 32 cm, c’est une grosse boite carrée. Peut-être même la plus grosse pour un collector Switch juste devant celle d’Astral Chain qui mesure 5,5 cm de moins sur la largeur, et seulement 1,8 cm de plus sur la longueur.

On y distingue la Monado rouge vif avec le titre du jeu, et les inévitables logos PEGI / USK qui pour une fois ne prennent pas trop de place sur la languette.

Face arrière

Cette même languette qui à l’arrière nous dévoile tout le contenu de ce collector.

La languette une fois retirée, met en évidence le kanji de l’art « Enchantement » de la Monado. Qui dans le jeu permet aux compères de Shulk de faire des dégâts aux Mekons. Un symbole que l’on retrouvera quelques photos plus bas.

Jaquettes

Une fois ouverte, le premier étage de la boite laisse apparaitre la jaquette du jeu et le steekbook.

Je me suis amusé à mettre côte à côte les jaquettes Wii et Switch. Pas de changements majeurs mis à part que le logo PEGI a disparu de la couverture de cette dernière, collector oblige.

Couverture qui est même réversible si on en croit l’illustration (que l’on retrouvera plus bas) se dévoilant à l’ouverture de la jaquette. Illustrant le tout nouvel épilogue du jeu.

Steelbook

La boite métallique aux couleurs des titans Bionis et Mekonis lors de leur affrontement à mort qui sert d’ouverture au jeu. Une illustration d’époque, et épique.

À l’intérieur, deux artworks du Facia Némésis à gauche, et du Facia d’Or à droite. Deux personnages dont je ne peux pas en dire plus pour ne pas spoil, mais dont le parallèle avec les Titans du côté extérieur de du steelbook est pertinent.

Poster

On retrouve l’illustration d’intérieur de la jaquette sous la forme d’un gros poster recto mais au format 1:1. Qui une fois déplié, fait pas moins de 64,5 cm de côté. En parlant de poster, un autre est offert sous forme de bonus de précommande dans l’édition collector chez Fnac. Ne pouvant donc pas être vendue séparément donc.

Vinyle

Certainement l’objet le plus intéressant du collector, et qui justifie à lui seul la taille de la boite. Quand la plupart optent pour un CD (comme pour la version Américaine du collector), voire une clé usb pour regrouper des morceaux de leurs jeux, chez nous européens, le studio Monolith Soft n’a pas fait les choses à moitié en intégrant un Vinyle, rien que ça.

Et ils ont même pensé à ceux qui n’auraient pas de platine pour le faire tourner en glissant un code de téléchargement des morceaux figurant au verso.

Voici à quoi ressemble le disque vinyle que je trouve magnifique. Reprenant le design de la zone circulaire de la Monado. Comme si elle avait été séparé rien que pour former cet objet.

La face B avec « L’enchantement » que l’on retrouve ici. Peut-être que le fait de la jouer nous protégera des Mekons, qui sait…

Porte-clés

Le bonus de précommande offert par Micromania. Un porte-clés reprenant la forme de l’épée. Mais qui étrangement n’est pas percé là où elle devrait être. Peut-être pour ne pas fracturer le logo à l’arrière.

Artbook

Une fois de plus, je termine un unboxing de collector avec l’indissociable Artbook. Assez costaud ici (30 x 1,6 x 21 cm), et ne comptant pas moins de 256 pages d’illustrations, de croquis et plus encore.

Avec Mekonis en première de couverture, et Bionis en dernière de couverture. La prestance est présente sur ces artworks eux aussi d’époque.

Je ne mettrai pas plus de photos que ça. D’une pour garder la surprise parce que 256 pages c’est un peu beaucoup, et de deux car le contenu de cet artbook spoil énormément le jeu.

Et pour l’avoir comparé un peu avec celui du collector de la version Wii dont vous avez un aperçu ci-dessus, il est assez différent dans l’ensemble.

Conclusion

Un beau collector assez fourni comme vous avez pu le constater, et étonnamment bien meilleur en contenu que la version américaine. Qui elle, opte pour une boite plus petite, un simple CD au lieu du vinyle, et le poster en moins. Pour moi, il vaut sa centaine d’euros contrairement à celui de Link’s Awakening dont j’ai déjà fait l’unboxing et ayant moitié moins de contenu pour un tarif similaire. Allez la seule chose qui pourrait rendre cette édition parfaite sans trop bouger le prix, serait l’ajout d’une petite figurine ou statuette.

Et le fait d’avoir pris ce collector est aussi une façon pour moi de me consoler du fait que je n’avais pas pu chopper celui de la version Wii à l’époque. Avec sa manette pro rouge, et l’artbook qu’on devait chopper à part et qui me faisait déjà saliver.

[Unboxing] Zelda Link’s Awakening – Édition Limitée

Remake d’un jeu aussi vieux que moi, et sorti pile le jour de mon anniversaire le 20 Septembre dernier, voici mon Unboxing en photos de cette édition collector de The Legend of Zelda: A Link’s Awakening sur Switch.

Face avant

De dimensions 19,5 x 24 x 4,3 cm, la boite est suffisamment grande pour contenir 2 boîtiers de jeux Switch collés l’un à l’autre sur la longueur. Une taille non négligeable mais qui reste raisonnable en comparaison de celle du collector d’Astral Chain sur la même console. Qui à titre de comparaison, fait près de 10 cm de plus sur la longueur et 7 cm supplémentaires en largeur.

Sur la face avant on y retrouve un artwork de l’Île de Cocolint du jeu, ainsi qu’une languette se superposant dessus, et où sont apposés le logo de Nintendo et ceux de la famille PEGI / USK toujours plus envahissants.

Fort heureusement, on peut l’enlever et ainsi laisser « respirer » cette face avant.

Face arrière

 

Voici à quoi ressemble la boite de dos. D’abord avec la languette apposé et illustrée avec des images du jeu et son contenu.

Et la voici sans la languette cette fois. Révélant le Hibou qui nous accompagnera durant le jeu.

Contenu de la boite

Comme je le disais plus haut, la boite est assez large pour contenir 2 boîtiers au format de ceux de la Switch côte à côte. Les boîtiers en question étant celle du jeu et le steelbook.

La boite complètement vidée laisse apparaître le Poisson Rêve (Wind Fish en VO). Qui à titre personnel, tient davantage de la baleine que d’un poisson mais passons.

Jeu & Steelbook

Pas de surprises. La boite du jeu est quasiment identique à celle vendue séparément dans le commerce. Les différences étant la présence des logos PEGI sur le recto, et la langue d’écriture en Anglais sur le verso.

Et que dire sur le plus bel objet du collector. Peut-être même l’un des plus beaux steelbook qu’il m’ait été donné de voir jusqu’ici. Reprenant l’apparence de la toute première GameBoy avec l’écran du jeu en façade, et la cartouche de jeu à l’arrière. Mais c’est pas fini.

 

Car l’intérieur n’est pas en reste non plus. Avec des images de la version GameBoy en arrière plan qui rappellent de vieux souvenirs. Comme toujours avec ce genre de boîtiers, je me suis moi-même permis d’insérer le jeu dedans.

Artbook

 

Et pour finir, l’artbook de 120 pages dont j’ai pris quelques photos de l’intérieur.

Conclusion

Un bel objet avec de jolies illustrations aussi bien à l’extérieur que dedans, mais qui ne vaut clairement pas son prix. Pratiquement 100€ juste pour un jeu, un steelbook et un artbook ? Même s’il s’agit de la licence Zelda ça reste beaucoup trop. Pour que ce soit un minimum honnête il aurait fallu intégrer un porte-clé et une OST en plus. C’est exactement ce qui a été fait pour le collector de Metroid Samus Returns sur 3DS (dont j’ai déjà fait l’unboxing). Bien plus riche en contenu alors qu’il était quasiment au même tarif.

Et pour couronner le tout, ce collector fut lui aussi très difficile à acquérir. Pour être honnête je n’ai même pas essayé de le commander par moi-même. Si je l’ai en ma possession, c’est grâce à une âme charitable qui l’a sécurisé pour moi. Un grand merci à cette personne si elle lit ces lignes.

À posséder si on est fan uniquement.

[Unboxing] Metroid Samus Returns – Édition Héritage

Le 15 Septembre 2017 sortait le jeu Metroid Samus Returns sur 3DS. Et 3 jours plus tard, je recevais la version européenne du Collector sobrement baptisé Édition Héritage, et que j’ai eu beaucoup, beaucoup de mal à acquérir. À tel point que je m’attendais à tout simplement ne jamais le recevoir.

Attrape moi si tu peux

Car pour info, cette édition était limitée qu’à seulement 1500 exemplaires en France. Et je peux vous dire qu’avec si peu de stocks, ça partait extrêmement vite sur les sites marchands. Et quand je dis vite, c’est de l’ordre de la minute au grand maximum.

Sur mes 4 tentatives, 3 ont échoués avant même que je n’aie le temps d’enregistrer ma commande qui avait disparu du panier entre-temps. Seul Amazon Allemagne avait gardé la mienne pendant 2 mois et demi jusqu’à ce que je reçoive le jour de la sortie du jeu, un mail écrit dans leur langue natale indiquant que mon colis était annulé car perdu en cours de route

J’étais dépité à ce moment-là et n’ai guère eu d’autres choix que d’acheter le jeu en édition simple. Mais j’ignorais qu’au même moment, mon colis était bel et bien en route. Ma surprise ainsi que ma joie, furent à leur paroxysme le jour de sa réception.

Maintenant que j’ai fini de raconter ma vie, entrons dans le vif du sujet si vous le voulez bien.

Boite et contenu

De dimensions 20 x 14,5 x 9 cm, c’est une assez grosse boite pour un jeu 3DS. Ce qui n’a rien d’étonnant au vu de son contenu. On retrouve en face avant et en tranche, le logo du jeu, qui brille de mille feux et comportant un très léger relief. Mais ce qui va nous intéresser sont les 7 objets figurant sur la face arrière :

  • Le jeu Metroid Samus Returns – 3DS
  • Boite métallique «Steelbook»
  • CD Audio «Samus Archives »
  • Badge avec logo «S» doré
  • Porte-clé Boule Morphing
  • Code de téléchargement à gratter pour Metroid 2 : Return of Samus Game Boy
  • Artbook – Metroid Samus Returns / Metroid 2

Le jeu

Ici, pas de surprises. C’est la boite du jeu telle qu’elle apparaît en magasin. À la seule différence près que davantage de langues y sont représentées. Avec en plus du Français, de Anglais, Allemand, Espagnol, Italien et Néerlandais. Et contrairement à l’édition américaine, la couverture de cette jaquette n’est pas réversible aux couleurs de l’opus originel.

Steelbook

Un de mes objets préférés du pack. Cette boite métallique reprend de manière assez fidèle, l’apparence des cartouches Game Boy d’antan. Impression renforcée avec la vignette du jeu originel apposée sur cette même boite.

Je me suis permis d’insérer moi-même la cartouche x)

CD Audio

Ce « Samus Archives » s’adresse directement aux nostalgiques. Une pochette CD joliment illustré et regroupant 25 pistes issus de la quasi-totalité des opus de la saga (Samus Returns inclus) et d’une durée totale de 64 minutes. En tant que fan, je salue du fond du cœur la démarche. La plupart des morceaux sont bien choisis et figurent parmi les meilleurs de leur jeux respectifs. Mais je regrette toutefois l’absence de ce morceau issu du 1er Metroid Prime. Qui pour moi est un de mes thèmes préférés tous opus confondus.

Badge «S»

Un très joli badge doré (mais pas en or faut pas abuser) représentant le logo même de la série. Et qui me rappelle aussi cet objet de la saga Smash Bros. Pourvu qu’il ne me fasse pas littéralement « partir en vrille » quand je l’arborerais…

Porte-clé

Un porte-clé de Samus en mode « Boule Morphing » bien protégé, et qui diffusait une forte odeur de peinture fraîche quand je l’ai retiré de son sachet. Et ça se « sent » que le tout a été fait à la main, et plutôt bien au demeurant. En tout cas vaut mieux pas l’exposer trop longtemps au soleil celui-là.

Code de téléchargement

Un simple code de téléchargement à gratter pour obtenir la version démat de l’opus originel. Qui vaut actuellement 3,99€ sur l’eShop de la 3DS. Les illustrations de la carte proviennent du même opus.

Artbook – Metroid Samus Returns / Metroid 2

Bien évidemment, je vous ai réservé le meilleur pour la fin. Un aperçu du double Artbook de 36 pages d’illustrations, artworks et autres provenant des épisodes Game Boy et 3DS. L’occasion à la fois de faire un bond de 25 ans en arrière et mesurer le chemin parcouru en un quart de siècle.

Conclusion

Au vu de sa rareté et surtout de sa qualité, j’ai pleinement conscience de la chance que j’ai d’avoir pu obtenir ce « Collector de la Muerte » comme l’appellent certains. C’était très radin de la part de Nintendo de limiter à ce point les tirages, collector ou non. Ils n’ont visiblement pas conscience de la popularité de cette série qui est hélas moins mise en avant que ses homologues Mario et Zelda pour ne citer qu’eux.

Mais paradoxalement, c’est certainement le plus beau cadeau que la firme ait pu faire envers cette licence et ses fans. Certes ça n’aura pas été pour les 30 ans l’année dernière, mais l’essentiel est que comme le titre du jeu lui même l’indique, Samus soit bel et bien de retour.

« See you next mission ! »

Photos : Déballage édition collector – Xenoblade Chronicles X

1446751033xenoblade-collector

Reçu le 4 Décembre 2015, jour de sa sortie en Europe, ce Xenoblade Chronicles X se décline en 2 versions. Le jeu seul, et l’édition limitée que je vais vous décortiquer par le biais de mes photos maison. Edition qui m’a coûté 51,90€ sur Amazon, et qui est la 2ème version collector d’un jeu que j’ai acheté. La précédente étant celle de The Legend Of Zelda : Skyward Sword (avec la Wiimote dorée), 4 ans plus tôt

Contenu

  • Disque du jeu Xenoblade Chronicles X
  • Boite métallique Steelbook
  • Artbook
  • Carte du jeu
  • Poster Recto Verso

La Boite

Dans la lignée des collectors sortis sur consoles Nintendo depuis déjà quelques années au niveau du format. Les informations inscrites sur la face et le dos sont les mêmes que sur la jaquette (plus bas dans l’article), sauf pour la tranche récapitulant le contenu de la boite.

Déballage complet. De gauche à droite et de haut en bas on a, la boite, la jaquette, le steelbook, l’artbook, le poster double face et la carte de la planète Mira.

La Jaquette

Rien de particulier à dire sur elle, à part que les logos PEGI+12 font très tache. 1 ou 2 fois à la limite mais 3 c’était franchement pas nécessaire, et vu la place que ça prend…Mais cela doit s’expliquer par le caractère universel de l’édition, si on en croit le nombres de langues européennes représentées au dos.

Mais pour ceux dont les multiples informations dérange, Nintendo et Monolith Soft ont pensé à tout en rendant la jaquette réversible. Voyez plutôt.

C’est déjà plus épuré ainsi 😎

Le Steelbook

De très bonne qualité, on y retrouve le même artwork que la jaquette inversée du dessus. A la seule différence que l’intérieur de celui-ci a sa propre illustration.

Pour précision, c’est moi qui a mis le disque du jeu dedans 😉

Le Poster Recto-Verso

Dans ce papier cartonné un peu plus grand que le format A3 (29,7 x 42cm), le recto est (encore) illustré par l’artwork des jaquettes, et sur le verso une peinture illustrant un affrontement entre 2 Mechas (Skells). J’ai une p’tite préference pour cette dernière.

La Carte de Mira

Avec une zone annoncée comme étant 5 fois plus grande que celle du premier Xenoblade (qui était déjà gigantesque dans le genre), ce guide d’exploration sera je pense, l’objet le plus utile de cet édition collector. Du même format que le poster du dessus mais pas de la même matière (papier mat), les 5 continents avec leur points d’intérêt respectifs y sont clairement représentés.

L’Artbook

Le meilleur pour la fin. Les plus belles illustrations et de multiples croquis sont regroupés dans ce petit livret de 70 pages aux mêmes dimensions que la jaquette. Seule bizarrerie, le logo du jeu inscrit dessus est presque invisible sans source lumineuse. Voici quelques photos afin de se faire une idée.

 

Conclusion

On va laisser place à la nouvelle génération 😉

Au vu du contenu et de son prix presque équivalent à un jeu boite, cette édition limitée vaut tellement le coût/coup que ce serait dommage de passer à coté. A moins de ne porter aucun intérêt aux collectors, auquel cas le jeu seul suffira amplement. Je n’aurais pas été contre un pack avec une manette pro spéciale incluse et mieux encore, un guide stratégique (vendu séparément lui). Là, on aurait clairement eu l’édition ultime.

Et vous, vous l’avez acheté ? 🙂

Résumé Nintendo Direct du 12.11.2015

SI_NintendoDirect_12-11-2015_HomepagePreShow

Sans compter le Digital Event de l’E3 2015 en Juin dernier, on n’avait plus eu de Nintendo Direct depuis plus de 7 mois. Le dernier datant du mois d’Avril. La disparition tragique de l’ex PDG de Nintendo le 11 Juillet 2015, feu Satoru Iwata, a du bouleverser les plannings. Ce Jeudi 12 Novembre à 23h heure française, Nintendo à braqué ses projecteurs sur les jeux déjà sortis (MAJ & DLC), ceux à venir en fin d’année, et en début d’année prochaine. Alors, qu’es ce que ca donne ?

The Legend of Zelda

La saga soufflera l’année prochaine sa 30ème bougie. Pour fêter ça, Nintendo a voulu faire plaisir à ses fans en évoquant pas moins de 6 jeux issus des Zelda.

The Legend of Zelda: Twilight Princess HD (Wii U) + Collector & Jaquette

Refonte HD du jeu sorti il ya presque 10 ans (déjà) en tant que jeu de lancement de la Wii, Twilight Princess est confirmé sur Wii U le 4 Mars 2016. Cette version est compatible avec les amiibo de Link, sa version Cartoon, ZeldaGanondorf et celui de Link Loup & Midona plus basCe qui élève à 2 le nombre de Remastered sur la console de salon avec Wind Waker HD, plus Majora’s Mask et Ocarina Of Time sur 3DS. Es-ce que Skyward Sword suivra le même destin ? On le saura bien assez tôt. 😉

 

 

The Legend of Zelda Wii U – Teaser

En plus de ca une très courte vidéo du prochain Zelda à venir a été dévoilée, où on y apprend pas grand chose à part qu’il sera compatible avec l’amiibo de Twilight Princess… Frustrant quand on sait qu’il sort aussi l’année prochaine.

The Legend of Zelda : TriForce Heroes (3DS)

Présentation d’un nouveau mode de jeu appelé la Crypte, comportant pas moins de 30 niveaux, qui devront être vidés de tous leurs ennemis afin de passer au suivant. 2 nouveaux costumes seront présents dont celui de Linebeck de l’opus Phantom Hourglass, et celui de  OniLink de Majora’s Mask. Contenu dispo gratuitement dès le 3 Décembre 2015.

Hyrule Warriors Legends – Linkle (3DS) + Collector & Jaquette

La version féminine de Link fait ses premiers pas sur le portage 3DS du jeu Wii U Hyrule Warriors. Elle se battra avec une double arbalète qui n’est pas sans rappeler celui du jeu Link : Crossbow Training sorti sur Wii y a fort longtemps. Il sera disponible le 25 Mars 2016, avec une version collector incluant une boussole dorée.

jaquettehyrule

Phantom Hourglass & Spirit Tracks eShop (Wii U)

Les épisodes originaux sortis sur Nintendo DS sont dores et déjà disponibles sur l’eShop Wii U pour 9,99€ chacun, ou le 2ème à moitié prix si on prend les 2 versions d’un coup.

Mario

Mario & Luigi : Paper Jam Bros (3DS)

Le RPG Mario mélangeant les styles « Paper » et « Classique » s’illustre plus longuement à travers ce trailer, expliquant notamment le fonctionnement des amiibos compatibles et son système de « cartes de combat« . Sortie le 4 décembre 2015.

Super Mario Maker (Wii U)

Suite à la récente mise à jour ajoutant les checkpoints, voici qu’une nouvelle fonctionnalité (fortement demandée) s’ajoute au panel de Mario Maker. La possibilité de faire enfin une recherche avancée pour les niveaux par thème, difficulté, pays, période et popularité sera disponible au mois de Décembre. Niveaux que l’on pourra rechercher et enregistrer depuis tous les supports possibles (Wii U, PC, Tablette et Smartphone). Avec en bonus les niveaux préférés de la firme dans la 2ème vidéo.

 

Pokemon

Pokken Tournament (Wii U)

A mi-chemin entre Pokemon et Tekken, ce jeu de baston verra s’affronter ces créatures dès 2016 sur Wii U. Le tout illustré par un superbe (mais court) trailer cinématique, confrontant Lucario et Shadow Mewtwo. De plus, une Carte amiibo sera vendue séparément afin de débloquer directement ce dernier. Ca change que de les voir dans un Smash Bros.

Mewtwo

Pokémon Picross (3DS)

Téléchargeable gratuitement lors de sa sortie eShop en Décembre 2015, il sera question de révéler les Pokemon (tous présents) à travers une grille via ce jeu de casse-têtes, autrefois popularisé sur Nintendo DS. Au moins 300 stages différents ont été annoncés.

Pokémon Rouge, Bleu, Jaune eShop (3DS)

Les anciens connaissent. Voici que les premières versions de Pokemon sortis sur GameBoy vers la fin des années 90 reviennent à la charge sur l’eShop le 27 Février 2016. La fonctionnalité sans-fil de la 3DS remplace les câbles « link », autrefois nécessaires pour connecter 2 GameBoy afin d’échanger ses Pokemon et s’affronter en local.

Pokémon Mega Donjon Mystère

Déjà disponible depuis le 17 Septembre 2015 au Japon, ce nouvel opus des Donjon Mystère débarquera le 19 Février 2016 chez nous.

 

JRPG

Final Fantasy Explorers

Bénéficiant d’entrée du contenu additionnel de la version Japonaise déjà sortie depuis presque 1 an au Japon, il propose en plus de cela une édition collector incluant jeu, artbook, CD de 20 pistes, sacoche pour 3DS et quêtes bonus en vue de débloquer des armes légendaires. Sortie en Europe le 29 Janvier 2016.

FF Explorers collector

Fire Emblem Fates

Disponible en 2 versions différentes : Conquête et Héritage, chacune d’entre elles propose une vision différente d’un même conflit. Une troisième histoire appelé Révélation sera disponible plus tard sur l’eShop, qui lui aussi proposera un autre angle de vue des événements. Sortie en 2016.

Bravely Second – Trailer + Collector

Suite de Bravely Default sorti en 2012 sur 3DS, ce JRPG au tour par tour en profite pour dévoiler dans la seconde vidéo, une édition collector (encore une) plutôt généreuse comprenant CD, carte du jeu, figurine et artbook de 250 pages. Sortie en 2016.

Dragon Quest VII & VIII

Sortis respectivement sur PS1 en 2000 au Japon (mais pas en Europe), et sur PS2 en 2006 chez nous, ces 2 épisodes de la saga Dragon Quest reviendront telles-quelles sur 3DS, et une bonne fois pour toute en Europe. Dragon Quest VII : la Quête des Vestiges du Monde et Dragon Quest VIII : l’Odyssée du Roi Maudit sortiront en 2016.

 

Autres Sorties Wii U

Super Smash Bros – Cloud + Images

L’annonce finale de ce Direct, l’arrivée de Cloud de FFVII sur Playstation dans le casting déjà prestigieux de Smash Bros Wii U & 3DS. Un nouvel épéiste bénéficiant d’attaques spéciales ravageuses, et qui a son propre stage dédié, Midgard. Déjà aperçue lors du trailer du remake PS4 du jeu à l’E3 2015. Une vidéo de présentation plus exhaustive devrait arriver sous peu.

Splatoon – Stages et équipements (MAJ)

2 nouveaux stages feront leur entrée. D’abord Galeries Guppy (déjà dispo) qui se présente comme une galerie d’art aux références tentaculaires et avec des murs ornés de messages du Miiverse. Et ensuite Club Ca$halot (dispo en Janvier) qui intègre des plateformes immergées montantes et descendantes au fil du temps. Un cauchemar pour les Inklings qui pour rappel ne peuvent pas nager. Une 40aine de nouveaux objets (déjà dispos) ont été présentés également.

Xenoblade Chronicles X

Toujours annoncé pour le 4 Décembre 2015 (et déjà préco en collector pour ma part), ce trailer montre une facette plus humoristique du jeu, pour changer.

Starfox Zero

Prévu initialement à la fin Novembre pour finalement être repoussé à Avril 2016, StarFox Zero s’illustre une nouvelle fois depuis l’E3 à travers un trailer un poil plus rassurant et qui ravira les plus nostalgiques avec sa musique d’intro. D’ailleurs, le site Japonais officiel du jeu est déjà en ligne.

FAST Racing Neo

Nouveau trailer du jeu de courses futuriste de Shin’en, toujours prévu pour un « vague » Décembre 2015 sur l’eShop.

Typoman

Jeu de plate-forme/reflexion du studio Headup Games où il sera question d’assembler les diverses lettres trouvées sur le terrain afin de « modeler«  son environnement grâce aux mots constitués. Il sortira le 19 Novembre 2015 sur l’eShop, mais en Anglais uniquement.

 

Autres sorties 3DS

Megaman Legacy Collection

Déjà sortis sur PS4, One et PC en Août dernier, cette compil des 6 premiers Megaman sera aussi disponible le 23 Février 2016 sur 3DS. Au programme, une galerie d’artworks inédits, et un mode défi avec 50 stages remaniés pour l’occasion. L’amiibo Smash Bros de Megaman est compatible.

SteamWorld Heist

Jeu de tir stratégique au tour par tour dans un univers « SteamPunk », faisant suite à  SteamWorld Dig sur 3DS et Wii U, dispo en Décembre sur l’eShop 3DS.

Revoir le Nintendo Direct (en Français)

Pour ma part, un ND pas trop mal en termes d’annonces même si la plupart des jeux étaient déjà connus, et marqué par les remakes et très nombreuses éditions collectors à foison.