Reportage : Paris Games Week 2015

12140907_1022241604473821_4214585194858978869_o

Déjà 6 ans que je me rend chaque année au Paris Games Week depuis sa première édition en 2010. Le gros salon annuel du Jeu Vidéo à Paris Porte de Versailles et qui grâce à cette édition du 28 Octobre au 1er Novembre, pourrait être en passe de devenir un salon important internationalement dans les années à venir. Je vais vous conter ma visite du Samedi 31 Octobre 2015 de 9h à 19h. Épuisante, frustrante, mais riche en expériences et en rencontres.

Un salon qui prend du galon…

La pré-conférence Playstation (résumée dans mon article) qui a eu lieu la veille de l’ouverture du salon au public a beaucoup aidé à la médiatisation du PGW, jusqu’à présent assez peu connu en dehors de l’hexagone les années passées. A tel point que même des grands noms du média ont répondu présents comme Shuhei Yoshida, président de Sony Computer Entertainment ou Nolan North et Troy Baker, respectivement les doubleurs de Nathan Drake et Sam Drake de Uncharted 4.

Entre l’Agent 47 et Adam, qui est le plus Basass des 2 ? 😎

Et bien que la quantité de jeux présents quasi sortis soit toujours aussi importante, quelques exclusivités jouables (ou non) annoncées pour 2016 ont pu être montrées pour la première fois en France. Dont Quantum Break, The Division le prochain Hitman et Deus Ex : Mankind Divided pour ne citer qu’eux. Un léger effort à été fait à ce niveau là par rapport aux éditions précédentes et c’est important de le souligner.

CSvkyEcWcAAIXaJ

Le salon a aussi (et heureusement) gagné en superficie avec 10.000m² supplémentaires. Je dis « heureusement » car le nombre de visiteurs a lui aussi augmenté en franchissant la barre des 300.000 pèlerins durant les 5 jours. Et battant par la même occasion le record de l’année passé qui battait déjà le record de l’année d’avant et ainsi de suite…

Mais il est bon de rappeler que la Gamescom en Allemagne, le plus gros salon européen du Jeu Vidéo, regroupait autant de curieux pour une surface beaucoup plus grande. Et ca se ressent clairement.

…Mais sans être parfait

Ca allait encore aux environs de 8h à l’entrée…

Les années passent mais les problèmes persistent, dont un qui est malheureusement toujours d’actualité. Trop de monde pour très peu de place.

Dans les grands boulevards où se côtoient les stands Xbox, Ubisoft et Playstation, c’est pire que sur le périph à Paris. J’vous jure, sur certains tronçons la circulation se stoppait net et les bousculades était légion. Largement de quoi faire un malaise en espérant que ce n’est arrivé à personne durant le salon. J’ai même perdu temporairement la trace des miens à cause de ce bain de foule.

Ca n’aurait pas été plus simple d’agrandir la largeur des voies franchement ? Ou encore mieux d’utiliser un Hall supplémentaire ? Visiblement ça n’a pas traversé l’esprit des organisateurs du salon…

Des ballons partout ! Et encore ce n’était rien comparé au reste…

L’hygiène laisse toujours autant à désirer, c’est dingue. Je ne comprendrai jamais pourquoi certains jettent tout et n’importe quoi par terre alors qu’il ya une poubelle tout les 20m. Mais paradoxalement un truc qui m’a bien fait marrer, ce sont les innombrables ballons Playstation gonflés à l’hélium et coincés au plafond. C’est l’équipe de nettoyage qui a du être ravie.

20151031_101229

Autre souci, le bruit ambiant. Certes, c’est le cas dans pratiquement toutes les conventions. Mais ici, c’est à la limite de l’assourdissement, presque pire qu’en Boite de Nuit. Surtout vers le stand Sony où ca crie de partout.

Y a 2 techniques pour contrer ça. Y aller de son casque/écouteurs avec du son (ou pas) afin de diminuer la quantité de décibels que nos oreilles doivent supporter. Ou sinon, se rendre au Pavillon 2.1 hébergeant la partie PGW Junior et le coin Retro Gaming (avec tout plein de bornes d’arcade), beaucoup plus tranquille et moins densément peuplée.

Et ca ne s’appliquait pas qu’aux stands de Jeux Vidéos…

Et pour terminer avec les points qui fâchent, parlons de ce que je considère comme étant le « cancer » de ce salon, les files d’attentes interminables !

Autant les années passées j’avais beaucoup de patience et de volonté, autant là, je peux plus. Quelques minutes de queue c’est encore supportable, mais si c’est pour poireauter pendant plusieurs heures pour quelques pauvres minutes de jeu ou de non-jeu, non merci. C’est triste à dire mais sincèrement, je préfère encore m’étouffer dans la foule. Au moins, ca bouge un peu la dedans.

Et c’est encore pire quand il s’agit de jeux « quasi » sortis comme Black Ops 3 (le 6/11/2015), Assassin’s Creed Syndicate (le 23/10) ou Halo 5 (le 27/10), qui cumulaient chacun entre 2h et 5h de queue, affligeant.

Et là, certains penseront « Mais si t’a pas fait de grosses files d’attente, t’a fait quoi ? » A ceux-là je répondrai d’abord que j’ai fait qu’une seule petite file d’attente pour prendre (à 9h) une réservation pour tester le Playstation VR (à 18h). Et que deuzio, j’en ai profité pour me balader, voir du monde, des stands, des cosplays, bref profiter du salon quoi.

Sinon à part ça

L’ambiance est toujours aussi festive. C’est le show partout et pas qu’au stand de Just Dance. Entre les tournois multiples de la Coupe du Monde des Jeux Vidéo, l’ESWC (LoL, FIFA16, Trackmania Stadium, CSGO, HoTS et j’en passe) ou des phases finales de ceux de chez Nintendo (Smash Bros, Pokémon, Mario Kart) tous retransmis en direct live, difficile de s’ennuyer. Encore une fois, vive l’E-Sport !

Niveau Cosplays, y avait du bon. J’en croise jamais beaucoup dans une PGW mais le peu que j’ai rencontrés envoyaient du lourd. Dont Lucie Monroe et Ookami Ayame qui ont respectivement incarnées une VI de LoL et une Sonya de Diablo 3 très réussies. Et mention spéciale à la saga Tomb Raider qui a été représentée par une 30aine de Cosplayers. Un record pour une convention !

12182599_895965360480923_1822221612001189693_o

Photo officielle des Cosplays Tomb Raider au Paris Games Week

Pour le reste, ils ne sont pas aussi faciles à trouver qu’à la Japan ou plus récemment la Comic Con de la semaine d’avant. Là, faut vraiment chercher. L’extérieur du salon et les grands espaces étant à privilégier.

Je n’ai pratiquement pas vu de Babes, même si dans le fond la plupart ne sont là que pour faire vitrine et ne connaissent rien aux jeux qu’elles représentent en général. Tout le contraire des hôte(esses) animant les stands de jeux qu’ils connaissent vraiment et avec qui ont peut en discuter. J’ai d’ailleurs revu une amie de longue date en tant qu’animatrice qui se reconnaîtra surement 😉

Niveau Goodies même si je n’en ai pas acheté, y avait de quoi faire. T-Shirts, figurines, jeux, porte clés et tout ce qui touche de près au Jeu Vidéo (ou pas) était bon à prendre. J’ai d’ailleurs vu une collection presque complète des Amiibos sortis à ce jour, soigneusement exposés en vitrine. Vu leur prix de spéculation sur le net, les collectionneurs on du se lécher les babines en les voyant.

Et enfin pour en finir avec cette partie, je tiens à rendre hommage à tous ceux que j’ai croisés (souvent en random). Amis, Cosplayers et même Youtubers. Dont le groupe de personnes mené par le duo Bibi TM & Synea, et Jordanafolly que j’ai déjà eu la chance de croiser à la Japan Expo 2015. Des let’s players de jeux Nintendo comptant plusieurs dizaines de milliers d’abo chacun. Et qui ont fait preuve d’une très grande hospitalité.

Si je garde un excellent souvenir de ce salon malgré les difficultés, c’est grâce à toutes les personnes auquel je pense dans ce paragraphe. Merci à vous.

Place aux jeux

Attendant mon heure pour le Playstation VR

J’en ai testé assez peu cette année. Car trop de monde et pas assez de temps surtout pour une seule journée. Parmi les jeux auxquels j’ai pu jouer, voici mes impressions manette en main sur Xenoblade Chronicles X, Fast Racing Neo, Naruto Storm 4 et le Playstation VR avec le jeu RIGS.

Xenoblade Chronicles X (Wii U)

img_keyvisual03

Le gros jeu de fin d’année sur Wii U était jouable à quasiment 1 mois de sa sortie le 4 Décembre 2015 chez nous. Un JRPG qui puise son inspiration à la fois chez la saga des Xenogears sur Playstation pour son background et scénario, et du premier Xenoblade sur Wii (que j’ai adoré) pour son gameplay.

D’ailleurs en parlant de ce dernier, ceux qui y ont joué ne seront pas trop dépaysés avec l’interface et le système de combat à base d’arts, d’auto-attaques et de gestion de l’équipe. Le jeu que je trouvais déjà très beau et avec un sacré level-design l’est encore plus quand on le voit tourner. Çà promet de belles balades sur la planète Mira tout ça. Et pour la première fois, j’ai pu voir le jeu traduit en Français, mais impossible de confirmer à l’heure actuelle si les voix Anglaises et Japonaises seront toutes deux de la partie.

Fast Racing Neo (Wii U)

SI_WiiUDS_FastRacingNeo

Jeu de course futuriste à mi-chemin entre Wipeout et F-zero (à qui il lui a volé la vedette). On affaire à un jeu nerveux, fun, et plutôt joli, sauf en multi local où la qualité d’image et le framerate chutent considérablement sur l’écran TV, mais pas sur le Gampad étrangement…

Multi qui est jouable jusqu’à 4 et avec tous les périphériques Wii & Wii U compatibles (Wiimote & Nunchuk, Pad Pro, Gamepad, etc..). A l’heure où beaucoup de développeurs isolent les joueurs en privilégiant le coop en ligne (coucou Halo 5), Nintendo fait parti des rares à encore rassembler les gens dans une même pièce pour jouer. Moi, je préfère largement cet esprit là, et jouer comme durant cette session avec 3 de mes amis.

La particularité de ce jeu de courses est qu’en fonction de la couleur qu’arbore le bolide (Bleue ou Rouge), on ne pourra accumuler du boost que sur les zones compatibles. Et à plusieurs milliers de km/h, faut avoir l’œil vif pour les repérer à temps. Date de sortie encore inconnue à ce jour.

Naruto Storm 4 (PS4)

slide2

Probablement l’ultime Storm bouclant la trame scénaristique s’étant arrêtée officiellement y a déjà 1 an de cela. C’est aussi le premier opus de la série à sortir sur PS4 et One, et ca se sent.

A ma connaissance, c’est le plus beau jeu de combat adapté d’un manga qu’il m’ait été donné de voir. Et largement plus fidèle que l’anime du Studio Pierrot qui ne brille pas toujours par sa qualité.

Sinon le gameplay ne change pas des masses par rapport aux anciens épisodes, à part le fait qu’on peut changer de « main » en interchangeant avec ses soutiens et la venue des p’tits nouveau comme Obito (et ses transformations), Kaguya, Rin et même Boruto & Sarada.

Pas de combat de boss durant ma session mais simplement un 1 vs 1 en 3 rounds entre Rikudo Obito (moi même) et Hanabi (un pote). Un combat assez improbable dans le manga je vous l’accorde. Mais comme l’a dit Zetsu lui même dans le Tome 42 page 167 durant le combat Itachi vs Sasuke « Même armé d’un Shuriken, on peut perdre face à un expert muni d’un caillou ». Sortie le 5 février 2016.

Playstation VR – RIGS

rigs-mcl-sony-morpheus-ps4-e3-2015-4

Et pour finir en beauté, j’ai pu tester pour la première fois de ma vie un casque de réalité virtuelle, le Playstation VR. Spécialement conçu pour la PS4 et aussi compatible avec le PS Move. Le jeu testé était RIGS. Un FPS en 3 vs 3, où il est question de marquer des « buts » (mais pas comme au Foot) après avoir récupéré 5 balles disséminées un peu partout sur le terrain.

Une fois le casque vissé à ma tête, l’immersion est totale. Un autre monde entièrement modélisé que je peux contempler à 360° s’ouvre à moi. J’ai même essayé de me regarder moi même et le fait de se voir dans le corps de quelqu’un autre c’est perturbant…D’ailleurs en parlant du casque, celui-ci est moins lourd qu’il ne le laisse paraitre et on bouge la tête sans trop de difficultés en sa possession.

Par contre au niveau de l’image c’était pas trop ça. Pas que le jeu soit moche (même si ca aurait pu être mieux), mais la netteté n’était pas toujours au rendez-vous avec même un léger effet de « flou » par endroits. Après, ca vient peut être du réglage de la sensibilité du casque. En bref, tout n’est pas parfait mais soyons indulgents et laissons le temps aux développeurs pour perfectionner leur engin et leur jeux d’ici sa sortie en 2016.

efv5sfgk8dwcpj5vizwbC’est clair que ca changera beaucoup de choses en termes d’expérience de jeu. Mais selon moi, l’effet sera le même que la Wii et sa Wiimote 9 ans plus tôt. Révolutionnaire un temps, impopulaire  après. Je prend l’exemple de Nintendo mais c’est pareil chez les autres. Le PS Move et la caméra Kinect (annoncé comme indispensable pour la One, mais plus après) ont bidé eux aussi, chez les joueurs tout comme les développeurs qui ne les exploitaient plus.

A croire que le Motion Gaming est considéré comme gadget et n’a pas sa place dans le Jeu Vidéo. Et même si les casques VR ne représenteront probablement pas son l’avenir sur le long terme, leur potentiel est colossal, surtout en dehors du média.

Puis ce casque, seuls une poignée de fortunés pourront se l’offrir. La PS4 + le VR + le Move + les jeux, ca va coûter une blinde…Surtout qu’il faudra un minimum d’espace pour profiter de certains jeux, ce qui restreint déjà une bonne partie de la population.  Et enfin, c’est clairement pas le type de technologie à mettre entre les mains d’individus à la santé fragile ou en proie aux phobies comme le vertige. Des connaissances ont même été pris de nausées durant la session de test. J’avais prévu de me prendre une PS4 l’année prochaine car les jeux annoncés m’intéressent, mais ce casque ne me tente pas. Malgré ça, même si j’aurais aimé tester d’autres démos avec, ce fut une sacré expérience !

Testé et approuvé par Nindo64 8)

Testé et approuvé par Nindo64 8)

Conclusion

J’ai longtemps reproché à ce salon de ne plus évoluer au fil des éditions, mais force est de constater qu’il commence enfin à prendre les choses au sérieux avec une meilleure gestion des événements et des jeux/périphériques un peu plus « exclusifs » et pas seulement des « déjà sortis ».

Mais les problèmes majeurs persistent toujours. Manque d’hygiène, trop de monde pour un espace restreint et trop de queue. Et si après 6 ans, ces problèmes d’affluence ne sont toujours pas résolus lors des prochaines éditions et que les organisateurs n’agrandissent pas le salon de manière considérable, ce Paris Games Week 2015 pourrait être mon dernier.

Mis à part ça, j’ai encore une fois apprécié l’ambiance générale du salon, les jeux présentés même si j’en ai testé que très peu au final, la découverte de la réalité virtuelle et les Cosplays présents. Mais plus pour l’aspect « ludique », c’est l’aspect « humain » que je retiendrai personnellement de cette édition. J’ai revu un sacré paquet de mes proches, et a appris à en connaitre d’autres. Et rien que pour ca, j’en garde un excellent souvenir.

 

Merci pour votre attention 😉

Le reste de mes photos du salon >> ICI <<

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s