Reportage : Paris Manga – Sci-Fi Show #22

13346656_1084865884884957_2590350011528410139_nDeux semaines après la Comic Con Paris et seulement une semaine après la Paris Games Week 2016, j’ai profité de mon après-midi de libre du Vendredi 4 Novembre 2016  pour me rendre à la 22ème édition du  salon bi-annuel de la Paris Manga. Un autre dédié  à la pop-culture et dont je vous livre un rapide résumé de ma 2ème virée en solo.

Comeback

Car la dernière fois que je suis venu à la Paris Manga, c’était y a 2 ans un Samedi (précision qui aura son importance dans quelques lignes). Lors de la 17ème édition qui a eu lieu fin 2014. Si je suis revenu d’aussi loin, ce n’était non pas par manque de disponibilité mais par manque d’envie.

J’avais assez mal vécu cette première PM à cause des même raisons qui m’ont pourri la Comic Con cette année. Beaucoup trop de monde dans les allées. Sauf qu’en comparaison de cette édition 2016, c’est le jour et la nuit. Les photos ci-bas prises à mon entrée au salon dans les coups de 14h peuvent en témoigner.

Zéro file d’attente ! Je n’avais jamais vu ça auparavant en convention. À croire que c’était bien vu de la part des organisateurs d’augmenter exceptionnellement la durée de 2 à 3 jours. Le Vendredi n’était pas un jour de forte affluence semaine oblige, la fréquentation n’a rien à voir avec la période du Week-End. Ça fait du bien de pouvoir se mouvoir librement dans les allées quand on est habitué à presque se marcher les uns sur les autres

Une sensation de déjà vu

Le fait de revenir à la PM après tout ce temps m’a fait réaliser à quel point les choses changent peu au fil des ans, et au fil des lieux. J’ai repéré des stands qui vendaient ou exposaient les mêmes produits que dans d’autres conventions du même genre. Comme ceux des photos ci-dessus, avec cet artiste qui avait dessiné mon prénom en Japonais à la dernière Japan Expo, et les propriétaires d’une DeLorean plus vraie que nature croisés à la Paris Comics Expo.

Même constat du coté des produits dérivés. Ce salon ne trahit pas sa réputation de boutique géante avec ses innombrables et incontournables T-Shirts geek, figurines, posters, épées, peluches, dvd, mangas (non sans rire), sacs, jeux en occaz…Bref, à force je connais la chanson. Mais rien que pour tout énumérer, il me faudrait un article entier.

Invités

img_20161104_145934Parmi les invités de marque, certains acteurs de la série Game Of Thrones ont répondu présent. Comme Keisha Castle-Hughes (Obara Sand), Ellie Kendrick (Meera Reed) et Charles Dance (Tywin Lannister). Acteurs visiblement assez friands des conventions françaises après Carice Van Houten (Melisandre) vu à la CC, et Kristian Nairn (Hodor) à la dernière PM où je me suis rendu.

Paris Manga #18 (2014)

Paris Manga #18 (2014)

Pas mal de vidéastes étaient présents aussi. Dont un duo que j’apprécie tout particulièrement. Le @ChefOtaku et son petit frère le le PetitChefOtaku, créateurs de Menu Manga. « L’émission qui parle de mangas d’animations, et d’autres trucs… » comme ils le résument si bien. D’ailleurs si vous aimez un tant soi peu ces médias, vous savez ce qu’il vous reste à faire. 😎

Ce qui m’a amené à faire quelque chose d’inhabituel en convention, des dédicaces

Faut dire qu’avec le peu de monde présent, ça va très vite pour ce genre de choses.  En temps normal, il faut patienter jusqu’à plusieurs heures pour ça. Chose que je n’aurais jamais faite dans ces conditions et quelque soit l’invité malgré tout le respect que j’ai pour eux. Du coup, je suis reparti avec son bouquin dédicacé Dirty Cosmos. Scénarisé par le chef lui même, et illustré par le talentueux Djiguito.

Cosplays

Quand je refais l’historique de mes articles de conventions, je remarque qu’il y en a pas un seul où je ne parle pas de Cosplay. x)

Car même si je n’en pratique pas de mon coté, j’ai beaucoup d’admiration envers cette discipline de passionnés. Car il faut au moins être ça pour être prêt à sacrifier une bonne partie de son temps libre à concevoir de A à Z, des costumes dont la qualité de certains force le respect.

À l’image de Papa Cosplay ci dessus. Cosplayeur émérite et difficile à louper avec son imposante armure. Et si vous vous demandez d’où elle provient, inutile de chercher. Il a tout imaginé lui même selon ses propres dires.

Star Wars

Difficile d’échapper au phénomène Star Wars, qui avait repris de plus belle à l’épisode VII l’année dernière et le fraichement sorti Rogue One (dont j’en ferais une critique en 2017).

Mais plus que les droïdes, animations, objets clés et autres décors, c’est le groupe de cosplayers bénévoles de la  501st Legion French Garrison qui aura fait vivre l’univers de Georges Lucas à travers le salon.

Conclusion

img_20161104_200105

T-Shirt Konoha, T-Shirt Death Note et Dirty Cosmos

À la base je n’avais même pas prévu de venir à la Paris Manga, ce n’est que le jour même que je me suis décidé à y aller. Mais finalement je ne regrette pas d’être passé, même si j’ai fini très vite par arrêter de compter combien de fois j’ai fait le tour du salon…

A refaire, si les conditions s’y prêteront à nouveau 👍

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s