[Aperçu] Gamescom 2022 : A Plague Tale Requiem

Faisant partie des jeux que j’attends le plus en 2022, voici ma preview Gamescom d’A Plague Tale Requiem. La prochaine production majeure des Bordelais de chez Asobo Studio, et que j’ai testé au sein du stand de BenQ pendant une bonne demi-heure.

Ayant beaucoup apprécié le 1er opus sorti en 2019, j’étais naturellement très curieux de voir dans quelle direction irait cette suite. Et je peux dire que je n’ai pas été dépaysé. Peut-être même trop peu.

On y retrouve d’abord nos protagonistes Amicia, Hugo, et d’autres, six mois après les événements du premier jeu (alors que j’étais persuadé qu’il s’était écoulé 2-3 ans lors des premières présentations). Une fratrie toujours en cavale dans un monde qui bien qu’un peu plus chatoyant qu’à l’époque, leur en veut toujours autant.

On retrouve aussi la même ambiance moyenâgeuse qui faisait le charme d’Innocence. Avec ses animaux de basse-cour, ses quartiers pas toujours très propres (Amicia en aura fait les frais durant ma session de jeu), mais aussi l’insécurité quotidienne avec la milice qui fait sa loi d’un côté, et la peste qui sévit toujours de l’autre.

Et on retrouve surtout le même gameplay, ou presque. Devenu un peu moins lourd et plus agréable manette en mains et ayant subi d’autres évolutions. Comme la fameuse fronde (ou arbalète) d’Amicia servant toujours à détourner l’attention ou viser la tête, qui intègre désormais une notion de craft permettant de combiner divers éléments assignables à cette arme, devenant de plus en plus multifonctions. Comme par exemple générer un nuage de poussière qui éteindra les foyers et laissera le champ libre à des rats de proximité.

L’infiltration tient toujours une place aussi importante même si je n’ai pas noté de grands changements de ce côté. L’idée étant toujours de contourner les gardes ou les neutraliser discrètement, plutôt que d’y aller de front à la fronde. De toute manière, le premier opus n’avait pas pour vocation d’être un jeu d’action pur et dur et sa suite à l’air de s’inscrire dans cette même lignée. La narration avant tout.

En revanche je n’ai pas joué assez longtemps pour voir comment se comportait l’Intelligence Artificielle. Mais j’ai cru comprendre qu’il y a eu du progrès.

Malheureusement, je n’ai pas pu tester la nouvelle capacité d’Hugo à pouvoir contrôler les rats. Les véritables ennemis de cet univers qu’il faudra toujours éviter à tout prix sous peine de ne laisser que les os. Même si il paraît qu’il ne vaut mieux pas en abuser au risque d’influencer dramatiquement le déroulement du jeu..

Et graphiquement, y a pas photo c’est joli. Effets de lumières, animations, textures, cinématiques, on est un cran au-dessus du premier volet qui était déjà loin d’être vilain. On avait même accès au mode photo durant cette démo pour voir encore plus les détails environnants. Le seul point où je chipoterais est sur les visages que je ne trouve pas assez expressifs.

En tout cas j’ai encore plus hâte d’être au 18 Octobre prochain et suivre les nouvelles aventures d’Amicia et Hugo.

Une réflexion sur “[Aperçu] Gamescom 2022 : A Plague Tale Requiem

  1. Pingback: [Reportage] Gamescom 2022 | Blog de Nindo64

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.