Bilan E3 2016 (2/2) : Mes plus grandes attentes et conclusion

2ème et dernière partie de mon bilan post-E3, avec cette fois les jeux que j’attends le plus suite à cet événement, suivi d’une conclusion globale. 11 d’entre eux auront retenu mon attention. Et parmi eux figurent aussi bien des achats potentiels (ou quasi certains) tout comme des jeux à surveiller de très près d’ici les prochains mois.

Mes Attentes

FE

EA Originals a décidé de mettre en avant sa branche indépendante avec FE (« Feu », « Fi », « Fée », aucune idée de la prononciation). Un jeu de plateforme 3D me rappelant fortement Ori & The Blind Forest dans l’ambiance, qui lui est en 2D (et qui au passage, est un des meilleurs jeux de plate-forme de cette génération). Celui-là m’intrigue beaucoup et j’aime assez l’atmosphère. À surveiller.

Dishonored 2

Celui-là, je l’attendais avant même qu’il soit annoncé à l’E3  2015. Suite d’une de mes meilleures expériences en termes de jeu d’infiltration/action de la génération précédente, développé par les français de chez Arkane Studios, ce que j’en ai vu du long Gameplay de cet E3 présage un jeu beaucoup plus travaillé dans le fond (background, univers), et la forme (techniques d’approches, pouvoirs). En espérant que le tout ne le rendra pas trop facile. Day one pour moi.

Steep

Le « One more thing » de la conférence Ubisoft. Une toute nouvelle franchise. Je m’attendais à tout sauf à un jeu de glisse. Style de jeu assez peu répandu et plutôt « rafraîchissant » (et je dis pas ça parce que c’est un jeu de ski). Rien de comparable aux SSX pour citer les jeux du genre parmi les plus connus. Car il s’agit d’un « open world » où on peut pratiquer des sport extrêmes un peu partout (même au Mont Blanc), et sans tracés prédéfinis. Reste à voir si le jeu proposera davantage, et surtout s’il faudra remonter les montagnes à pied aussi…

Gears Of War 4

J’ai jamais eu de Xbox (pas taper), mais j’ai pas mal joué aux anciens GoW chez des amis pour que celui-ci titille ma curiosité. Sans surprise, c’est une claque visuelle et fait honneur à la réputation de la série de ce coté là. Le Gameplay lui, avec son fameux système de couverture caractéristique a l’air toujours aussi efficace, et aussi « lourd ». Ceux qui connaissent bien la série savent de quoi je parle. Reste à voir si la nouvelle équipe derrière le projet (avant c’était Epic Games) aura fait du bon boulot, et que le jeu ne sera pas un bête copié-collé des anciens opus.

Inside

Ce jeu de plateforme est la suite directe de Limbo, sorti en 2010. Et rien que ce détail en fait de ce Inside un jeu à prendre en main dans les plus bref délais. Et je serais exaucé car à l’heure où j’écris ces lignes, il est déjà dispo sur Xbox One et le sera dans quelques jours sur PC. En tout cas, l’ambiance a l’air encore plus sombre que l’opus précédent.

God Of War

À l’heure actuelle, je n’ai touché à aucun God Of War. Une bonne raison pour commencer la série avec celui là, le jour ou il sortira sur une PS4 que je n’ai pas encore. D’autant plus que ce jeu se pose comme un reboot (exactement comme pour le Tomb Raider de 2013, auquel il ressemble un peu dans la forme), laissant la mythologie Grècque derrière elle, pour s’attaquer aux mythes Nordiques. Et j’aime beaucoup le nouveau look de ce Kratos, qui a l’air d’avoir beaucoup de choses à apprendre à son fils, qui j’espère sera vraiment utile.

The Last Guardian

Annoncé pour la toute première fois à l’E3 2009 pour une sortie prévue pour 2011 sur PS3, TLG est surement l’une des plus grandes « arlésiennes » du Jeu Vidéo. Repoussé un nombre incalculable de fois pour enfin sortir à la fin de l’année 2016 sur PS4, ce jeu avait suscité une attente monstre. A tel point que beaucoup de joueurs avaient acheté une PS3 spécialement pour jouer à ce jeu. Une pensée pour eux…

C’est difficile à expliquer mais ce jeu dégage quelque chose d’énorme. Ca ne présage peut être pas le plus grand jeu de cette génération, mais surement une expérience inoubliable, je l’espère. Car depuis le temps qu’on l’attend, je le vois très mal être décevant ou très mauvais. Ce qui serait surprenant de la part des créateurs des jeux Ico et Shadow of the Colossus, jeux considérés unanimement comme étant cultes et sortis sur PS2. On en reparle fin Octobre

Spiderman

Développé par Insomniac Games, à qui l’on doit entre autres la série Ratchet & Clank, Spyro et plus récemment Sunset Overdrive, ce jeu Spiderman qui n’est pas tiré du film Homecoming à venir l’année prochaine avec (encore) un nouvel acteur, à l’air assez prometteur.  Lui aussi, je le vois mal être mauvais, surtout avec une telle équipe derrière le projet. À surveiller de près lui aussi.

Horizon Zero Dawn

Ce jeu qui était déjà un de mes coups de cœur de l’E3 2015 est revenu en force avec un Gameplay assez conséquent, mettant en scène l’héroïne du nom de Aloy, évoluer dans un monde post-apocalyptique où des Robots Dinosaures font la loi. Dit ainsi, ça peut faire sourire. Mais c’est bien plus que ça.

Un univers original, un système de jeu qui révolutionne peut être pas le genre mais qui a l’air solide, des ennemis assez costauds, une direction artistique plaisante et surtout une héroïne qui pourrait rivaliser avec Lara Croft en terme de charisme, cette nouvelle licence a vraiment tout pour plaire. J’ai presque envie de me prendre une PS4 juste pour çe jeu, qui ne sortira hélas pas avant 2017

Deus Ex : Mankind Divided

Si je devais faire un top  de mes plus grosses attentes post-E3, Dishonored 2 serait au pied du podium. Ce Deus Ex en 3ème position. Horizon gratterait la 2ème place. Et je vous laisse deviner lequel est numéro 1…

Comme pour Dishonored premier du nom, j’ai eu une très bonne expérience du précédent Deus Ex. Très poussé dans le domaine de l’infiltration et très travaillé dans son univers. Montrant ce que pourrait donner une société future prônant l’eugénisme avec d’un coté les humains « classiques », et de l’autre les « augmentés ». Et Mankind Divided a l’air d’aller encore plus loin dans l’idée. Rien qu’au titre du jeu on peut s’en douter. Day One également.

The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Sans plus de suspense, le jeu que j’attend le plus est Zelda BoTW. Mais avant cet E3, j’étais loin d’être enthousiaste à son encontre pour deux raisons.

La première, c’est le silence radio de ces deux dernières années. Depuis la session du Games Awards de fin 2014, plus rien n’a filtré sur le jeu. Trailer, gameplay, screenshots, artworks, nada…Ce qui était franchement inquiétant pour l’un des derniers gros jeux de la Wii U, et un des premiers de la NX.

JYFhVBY

Et c’est ce dernier point qui  justifie la seconde raison. L’annonce de sa sortie simultanée sur 2 consoles de génération distincte. Autrement dit, le même scénario que pour la sortie de Zelda Twilight Princess 10 ans plus tôt. Dont la version Game Cube avait été repoussée pour la Wii.

Ça, c’est le le coup de grâce définitif infligé à une console déjà sur les genoux. Qui pour info est la console de salon qui s’est la moins vendue de la firme. Un échec commercial dont j’espère que Nintendo en tirera des leçons pour leurs futures machines. 

Le tout avait réduit ma hype à néant, du moins jusqu’à cet E3 et le magnifique trailer, et les lives Treehouse qui ont suivi. Car maintenant, j’attends cet opus plus que n’importe quel jeu vidéo à l’heure actuelle. Ma passion pour Nintendo et mon affection pour la saga y jouent beaucoup.

Zelda_breath_of_the_wild-14

En clair ça va être difficile pour moi d’être objectif. Mais je reste toutefois lucide. Je ne fais pas parti de ces gens qui crient sur les toits que Nintendo à gagné l’E3, non. Depuis quand on gagne l’E3 avec un seul jeu, aussi grandiose soit il, alors qu’à côté ça les autres constructeurs en ont présenté des dizaines d’autres ? Les fans hardcores sont toujours pleins de surprises…

the-legend-of-zelda-breath-of-the-wild-020

Le trailer de l’E3 m’a foutu des frissons comme j’en ai rarement eu. La dernière fois qu’un Zelda m’a fait autant d’effet, c’était lors du trailer de l’E3 2004 de Zelda TP (encore lui). L’année même ou Reggie Fils Aimé annonçait qu’il allait, je cite, “botter des culs”, et où Miyamoto à fait une entrée en fanfare, bouclier Hylien et Mastersword à la main. La bonne époque.

Y a quelque chose de très Ghibli dans ce trailer, avec ces couleurs flamboyantes et cette atmosphère poétique. Le tout sublimé par une splendide musique qui me donne très très envie d’écouter la bande originale au plus vite.

Oui vous avez bien lu, on peux enfin sauter manuellement dans un Zelda

Oui vous avez bien lu, on peux enfin sauter manuellement dans un Zelda

Pour le reste, de ce que j’ai vu du trailer et des phases de Gameplay commentées, ce Zelda n’est comparable à aucun autre jeu de la série. Il y a peut être 2-3 mécaniques empruntés à Skyward Sword par ci, d’autres Zelda par là, mais sinon la série repart clairement sur de nouvelles bases. Et j’ai envie de dire tant mieux. On peut grimper un peu partout, enfin sauter manuellement, et même faire de la chasse afin de se concocter un barbuq perso afin de recharger les batteries. Ce sont des choses qui existent déjà chez la concurrence, mais voir ca dans un Zelda fait du bien.

the-legend-of-zelda-bre-57690f0d4afc2

Pour une saga qui vient tout juste de fêter ses 30 ans, il était grand temps d’évoluer. Mais  Comme toujours lors qu’un nouvel épisode est annoncé, une partie non négligeable de l’immense fanbase criera au scandale au moindre petit changement. C’était déjà le cas à l’époque de Ocarina Of Time et ça l’est encore maintenant. Et le pire, c’est que ce sont souvent les mêmes personnes qui gueulent dès que la formule se recycle un peu. Décidément, les gens ne savent plus ce qu’ils veulent…

Naturellement, je le prendrai Day One très probablement sur Wii U, étant donné qu’on ne sait encore rien de la NX à l’heure actuelle, et qu’il faudra plus qu’un Zelda pour me convaincre d’acheter une nouvelle machine.

Conclusion

Personnellement, c’est l’E3 qui m’a le moins enthousiasmé depuis bien longtemps.  Même si de marquant, je retiendrais la seconde victoire d’affilée de Sony à un E3, qui a fait la meilleure prestation en termes de rythme et de contenu. Microsoft qui tente un gros coup de poker en annonçant la Scorpio. L’ambition gigantesque du prochain Zelda à venir. Le discours prémonitoire de Yves Guillemot sur l’avenir d’Ubisoft, et les autres jeux dont j’ai parlé plus haut dans cet article. Mais globalement, on sent que la formule s’essouffle peu à peu. 

Mais le plus gros point noir de cet E3, ce sont ces foutus leaks dévoilant une très grande partie du contenu des conférences. Ce n’est pas la première fois que ça arrive, mais ça devient sérieusement embarrassant. Ou est l’intérêt si on sait déjà tout en avance ?

Sur çe, RDV le 13 et 15 Juin 2017 pour la prochaine édition toujours à Los Angeles. Si rien ne change d’ici là. 😎

Partie (1/2) – Les Conférences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s