[Reportage] Gamescom 2017

Le Jeudi 23 Août dernier, je me suis rendu à la Gamescom 2017 à Cologne en Allemagne avec 2 compères à moi. Logé au sein du Parc des Expositions de la ville (appelé Koelnmesse dans la langue locale), c’est le plus gros salon Européen du Jeu Vidéo, et également un des plus gros du domaine juste derrière l’E3, le Tokyo Game Show et plus proche de chez nous la Paris Games Week

Ce fut à la fois ma toute première GC, et également ma première convention faite à l’étranger. Chose assez exotique vu que je ne parle pas un mot d’allemand. Bref, voici mon compte rendu de cette journée d’ouverture.

Immense

Et je vais commencer par ce qui frappe d’emblée, l’immensité du complexe. C’est de très loin, la plus grosse convention que j’ai jamais visité en termes de taille.

La partie GC de ce Koelnmesse s’étendait des Halls 5 à 10 pour une surface totale de 201.000 m². Les Halls restants étaient réservés à la partie business (non visitable par le public). À titre de comparaison, la dernière PGW avait 80.000m² et la Japan Expo fait 125 000 m². Autant vous dire qu’on est encore loin du compte chez nous.

Je vais vous résumer globalement ce qu’on pouvait trouver dans les Halls.

Halls 5.1 / 5.2

Le premier étage constituait la partie média avec Webedia Gaming notamment. Et le 5.2 à l’étage au dessus faisait figure de boutique géante avec les produits dérivés typiques (T-Shirts, goodies, cosplay, figurines, etc).

Hall 6

C’était le coin des gros éditeurs tels que EA (FIFA 18, Star Wars Battlefront II, Need For Speed Payback), Ubisoft (Assassin’s Creed Origins, Far Cry 5, South Park) ainsi que Bandai Namco (Ace Combat 7, Dragon Ball FighterZ) et Konami (PES 2018, Metal Gear Survive). Certainement une des zones les plus densément peuplées de la convention.

Hall 7

Ce hall lui, était scindé en 2 avec Blizzard d’un coté (Overwatch, StrarCraft, Hearthstone, WoW, HotS, Diablo III), et Sony de l’autre (Call of Duty: WWII, Destiny II, Detroit: Become Human, Gran Turismo Sport, Monster Hunter World).

Hall 8

Microsoft (Forza, Crackdown 3, Sea of Thieves, Cuphead), Activision, NVIDIA et d’autres occupaient ce secteur. La Xbox One X était même testable avec des démos de jeux en résolution 4K.

Hall 9

Le coin de Nintendo (Super Mario Odyssey, Mario + Rabbids, Fire Emblem Warriors), Square Enix (Dissidia, FFXV), SEGA (Sonic Forces), Deep Silver (ARK Survival Evolved) et la zone ESport avec ESL – Turtle Entertainment.

Halls 10.1 / 10.2

Au premier étage, il y avait Samsung, AMD, YouTube et les jeux indépendants. Et dans l’étage au dessus le Hall 10.2 la partie Retro-Gaming et la zone Cosplay.

C’est grand mais…

Cette répartition avait ses avantages. Dont la plus notable étant un gain d’espace pour à peu près tout le monde. Pour les visiteurs, il était relativement aisé de circuler même si on n’échappait pas aux marées humaines dans certains boulevards. Mais ça change quand même des conventions en Métropole où on passe le plus clair de son temps à se bousculer quand on ne marche pas au ralenti. Et pour les éditeurs / développeurs aussi, qui ont eu largement la place pour exposer leurs jeux phares.

Mais personnellement, cette taille m’a posé problème pour m’orienter dans le salon. Plusieurs fois on s’est planté de sortie alors qu’on pensait pouvoir accéder à un autre hall. Et ce n’était pas les accès bloqués par les vigiles afin de laisser passer les visiteurs dans un sens unique qui facilitait la tâche. Autant dire que sans plan, c’était mission impossible. Heureusement que le taf était fait grâce au magazine officiel fourni à l’entrée avec toutes les infos sur les Halls et exposants, et l’application mobile qui affichait un plan en 3D des locaux.

Autre constat, l’hygiène du salon. C’était pas parfait, mais ça restait bien plus propre que chez nous. Mais en Allemagne, il faut savoir qu’ils sont bien plus stricts avec la propreté et vont même jusqu’à coller des amendes pour un détritus par terre.

10 ans d’Assassin’s Creed

Parmi les nombreuses choses que proposait le salon, j’ai eu un coup de cœur pour l’une d’entre elles. Dans la zone Ubisoft, une grande vitrine exposait les costumes portés par la totalité des Assassins de la saga des Creed. Et j’ai été bouche-bée quand j’ai appris plus tard que ces costumes étaient l’oeuvre d’un seul Cosplayer. Celui-là même qui à la fin de la galerie, arbore fièrement la tenue de l’assassin Bayek du prochain opus Origins en Egypte à paraître pour la fin d’année.

Jeux testés

Concernant les jeux, j’en ai testé que 2. Et çe pour plusieurs raisons.

Japan Expo 2017

Déjà, les jeux qui m’intéressaient (parmi la très grosse liste du salon) se comptaient pour ma part, dans les doigts d’une seule main. Et 1 mois et demi avant, j’étais à la JE 2017 où j’ai pu tester pas mal de jeux également présents à la GC. Dont les Mario qui cumulaient jusqu’à 3h d’attente.. Et je n’avais clairement pas plus la patience d’attendre autant pour jouer. Je l’ai déjà suffisamment fait par le passé.

Puis j’ai aussi passé pas mal de temps à me balader et voir ce que le salon proposait sachant que je n’avait qu’une journée devant moi. Si je reviens, je m’arrangerai pour y aller au moins 2 jours. Assez bavardé, voici mon avis sur les jeux testés.

Metroid Samus Returns

Premier jeu testé chez Nintendo, et le seul auquel j’aurais joué dans ce secteur. Après plus d’une heure de queue, je pose mes miches sur cette refonte totale de l’opus Metroid Returns of Samus sorti sur Game Boy il y a un quart de siècle. Qui lui même avait bénéficié d’un excellent remake officieux l’année dernière par un fan sous le nom de AM2R (A Metroid 2 Remake).

Autant dire que ce “Retour de Samus” était attendu au tournant. Sachant que depuis l’opus Metroid Other M sur Wii, aucun épisode canonique n’a vu le jour durant ces 7 dernières années si on fait exception du très mal accueilli Federation Force sorti sur 3DS en 2016. L’année des 30 ans de la licence..

Et le moins que je puisse en dire, c’est que ce nouvel opus en plus d’être rassurant, est assez différent de l’opus originel, et du remake. Déjà rien que dans le gameplay c’est assez fourni et dynamique. On retrouve ce qui caractérise la série aux niveau des armes, avec les différents rayons, bombes, grappins et autres. Et pour la première fois dans un Metroid 2D, on peut orienter le tir non plus dans 8 directions comme avant, mais dans toutes les directions grâce au joystick.

Niveau nouveautés, Samus a la possibilité de contrer un ennemi en pleine charge, ou d’user des capacités AEION (tirs en rafale, ralentir le temps) qui seront indispensables selon la situation. Coté univers, on ressent bien l’ambiance solitaire qui faisait le charme des anciens opus. Et j’apprécie le souci du détail apporté aux décors d’arrière plan. Le jeu sort cette semaine le 15 Septembre, et il est déjà préco en collector pour ma part 👍

The Crew 2

2ème et dernier jeu testé dans le salon. Et qui fait suite au premier opus auquel je n’ai pas joué. J’ai beaucoup aimé le fait qu’on puisse conduire plusieurs types de véhicules différents presque sans transition. On commence par une voiture de course pour enchaîner avec un bateau et finir en avion. Ca m’a un peu rappelé le jeu de glisse Steep, un autre jeu de chez Ubisoft sorti l’année passée où on peut changer de discipline à l’envie (skis, snowboard,parapente).

Par contre, j’ai eu beaucoup de mal avec la maniabilité. J’ignore si c’était du à un pré-réglage de la sensibilité dans la version de test, mais je bougeais à peine le stick que le bolide effectuait un virage brusque. Visuellement c’est pas trop mal, mais de loin. De plus près ça pique un peu au niveau du rendu, particulièrement à New York avec les buildings qui manquent de détails. Même Watch Dogs 2 sorti en 2016 s’en sort mieux je trouve. Je pense que le jeu sera sympa à faire malgré tout, mais uniquement en multi.

Conclusion

Pactole : T-Shirt Gamescom et Poster Sonic Mania Recto (Sonic Forces dans le verso)

Cette toute première Gamescom fut sympathique, malgré le fait que j’ai pu tester très peu de jeux au final. Et même en tant qu’habitué d’autres salons du JV comme la PGW, j’ai été assez surpris en bien au niveau de l’organisation, et surtout au niveau de la taille des locaux. Hélas, on y retrouve aussi les mêmes problèmes concernant les files d’attentes interminables.

Ce fut une aussi une bonne expérience dans la mesure où j’ai pu sortir de ma « bulle Parisienne » concernant les conventions. Et pour la GC qui est carrément dans un autre pays, c’était un sacré parcours du combattant. Faut s’y prendre longtemps à l’avance aussi bien pour le logement que pour les billets (d’ailleurs ceux du Samedi étaient en rupture dès le mois de Mai c’est dire). Ça a un coût certes, mais pour peu qu’on aime le JV ça vaut vraiment le coup.

Merci de m’avoir lu.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s