[Anime] Critique – L’Attaque des Titans: Saison 3

Anime scindé en deux parties avec une diffusion sur 12 épisodes de Juillet à Octobre 2018 pour la première, et sur 10 épisodes d’Avril à Juin 2019 pour la seconde, voici mon avis global sur cette Saison 3 de L’Attaque des Titans finie depuis quelques temps déjà. Et que je considère comme étant la meilleure Saison depuis que cet anime existe.

Concernant la première partie de la saison, elle fut globalement beaucoup plus calme et posée que ce que la série nous avait habitué jusqu’alors. Et cela se ressentait jusqu’à l’opening beaucoup moins épique que ses prédécesseurs, et qui avait pas mal divisé au sein de la communauté même si je l’aimais bien personnellement. La menace des titans avait temporairement laissé place à la menace humaine et aux intrigues plus politiques. Le tout agrémenté de quelques flashbacks très importants pour le développement de certains personnages clés. Comme Livai qui aura été énormément mis en avant durant cette saison, Historia et Eren pour ne citer que ceux-là. Un changement de ton qui n’a pas plu à tous, mais qui pour moi était nécessaire.

Saison qui démarra sur les chapeaux de roues dès l’épisode 2 (épisode 39 de la série), avec des affrontements d’homme à homme d’anthologie. À l’image de la course poursuite entre Livai et les hommes de son ancien mentor Kenny. Épisode qui fut un bijou d’animation que l’on doit en grande partie à Arifumi Irai. Suivi d’un match retour à l’épisode 7 (épisode 44) lui aussi de qualité dans la chapelle souterraine où fut emprisonné Eren. Où c’est toute l’escouade de Livai qui a échafaudé un plan pour terrasser une bonne fois pour toutes leurs adversaires. On aura vu par la même occasion que cette même escouade a passé un cap en tuant non plus des titans, mais des hommes.

Deux épisodes après ça, j’ai été à nouveau marqué par celui sur le gigantesque titan de Rhodes Reiss rampant en direction du district d’Orvud. Épique lui aussi, mais surtout l’un des plus répugnants de toute la série à cause de l’apparence de ce titan aux boyaux apparents et dégoulinants. Valait mieux ne pas manger en le visionnant

Pour la seconde partie de cette saison 3 qui pour moi tutoyait la perfection à tous les étages, ce fut un retour aux sources dans le sens le plus littéral qui soit. D’abord un retour dans la ville désormais fantôme de Shiganshina. Là où l’histoire même de la série a débuté 5 ans avant la trame actuelle. Et aussi le retour des titans emblématiques avec le Cuirassé et le Colossal qui avaient ravagé ce même district à l’époque. Et qui sont à nouveau présents sur les lieux pour finir le boulot. Un clin d’œil m’a fait remémorer les excellents souvenirs de la toute première saison sortie il y a déjà 6 ans. La boucle était presque bouclée à ce moment-là.

Deux épisodes m’auront marqué au fer rouge durant cet arc. D’abord le 15ème (épisode 52) qui m’a coupé le souffle par son intensité. Les séquences où on voit la quasi-totalité du bataillon d’exploration se faire broyer par les jets de pierres du titan Bestial furent glaçantes. Et comme si la situation n’était pas assez critique, le titan d’Eren se fait balayer au sens propre du terme par le Colossal dans l’enceinte des murs au même moment. Tout était là pour nous faire croire que c’est sans issue pour nos protagonistes.

Sauf que ça serait mal connaitre le major Erwin de penser que tout est perdu. Qui du début à la fin, aura été un leader d’un charisme inégalable et d’une volonté inébranlable. Il n’aura reculé devant rien, même pas face à la mort qui lui tendait les bras lui et ses soldats (dont je n’ose même pas imaginer leur état d’esprit) suite à l’ultime charge désespéré qu’il aura mené face au Bestial. Un sacrifice qui a eu pour but de laisser un certain individu s’occuper de ce dernier à l’épisode suivant.

Et qui de plus puissant que Livai pour s’en charger ? Qui nous aura livré l’une des plus belles démonstrations de force de tout l’anime en acculant le Bestial presque sans difficulté. Le doute n’est plus permis, c’est lui le boss.

Mais le véritable héros de cet arc, c’est Armin. Qui durant le même épisode, m’aura impressionné par son esprit de déduction qu’on lui connait si bien, et surtout ému par son courage en se « sacrifiant » face au Colossal afin de permettre à Eren d’en finir avec lui. Et c’était d’autant plus émouvant quand on sait que le rêve le plus profond dArmin était de voir l’océan. Et qui a accepté d’y renoncer pour offir un futur à ses compagnons.

Et c’était sans compter le lourd dilemme auquel il était impliqué juste après cet acte héroïque. Puisqu’il a été remis sur pied en héritant du Colossal au détriment de Erwin qui était tout aussi méritant que lui et qui avait lui aussi un rêve. Celui de voir ce que renfermait cette fameuse cave du père d’Eren. Encore aujourd’hui je me pose la question. Qu’aurions-nous faits à leur place ?

Au final malgré les très lourdes pertes, les objectifs initiaux de nos protagonistes auront tous étés remplis ou presque. À l’exception du Cuirassé et du Bestial qui ont pris la tangente, les titans ont été quasiment tous éradiqués conformément au souhait initial d’un Eren qui aura gagné en maturité entre-temps. Le sous-sol a révélé tous ses secrets dont la véritable origine des titans d’Eldia, et l’existence d’une autre civilisation ennemie des Mahr, au-delà d’une mer qui était aussi l’objectif du trio Eren, Mikasa et Armin. La série aurait presque pu s’arrêter là si nos protagonistes n’étaient pas sur le point de livrer leur véritable, et plus grand combat.

 

 

Conclusion

Qu’il s’agisse du manga en tomes reliés et surtout de l’anime qui le surclasse sur tous les points, cette Saison 3 a davantage confirmé le fait que Shingeki no Kyojin fait partie des meilleures œuvres existantes du genre. Autant on peut trouver des choses à redire sur son rythme, autant pour son écriture c’est un sans-faute. Quand on revisionne les anciens épisodes, on se rend compte que par des petits indices glissés ça et là, l’auteur Hajime Isayama avait véritablement tout prévu depuis le début. Avec des révélations et retournements de situation qui arrivent à des moments où on ne s’y attend jamais. Du génie tout simplement.

Et que dire de sa qualité visuelle globale que l’on doit à Wit Studio depuis tant d’années et qui est toujours au-dessus de presque tout ce qui se fait actuellement en termes d’adaptation de mangas en animes. Et de son OST par Hiroyuki Sawano (Kill la Kill, Xenoblade X) qui bien que moins marquante pour cette saison, comporte quelques excellents nouvelles pistes toujours placés au bon moment.

Même pour moi qui étais à jour dans les scans, j’étais pas préparé pour ça. Je n’ai qu’une hâte, c’est de voir le fin mot de l’histoire en anime à partir d’Octobre 2020.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.