[Voyage] États-Unis (2/7) : Times Square, Top Of The Rock, et Nintendo Store

Jour 2

Après une bonne nuit de sommeil, les choses sérieuses commencent. On découvre un peu l’appart-hôtel avec la petite salle de sport au sous-sol, la terrasse sur le toit avec vue sur le centre-ville, et le p’tit déj à l’américaine bien copieux.

8-)👍

Ensuite, direction l’une des avenues les plus connues aux monde, Times Square. Un des passages obligés pour quiconque pose le pied pour la première fois dans la Big Apple. Mais avant, j’aimerais faire un petit aparté sur le Métro New Yorkais. Que leur habitants appellent trains, et qui aura été notre seul et unique moyen de transport durant mon séjour à NYC.

Desservant les quartiers de Manhattan, Brooklyn, le Queens et le Bronx, il est constitué d’une vingtaine de lignes différenciées par des chiffres et des lettres. Dit comme ça, ça ressemble assez au réseau SNCF et RATP de chez nous. Sauf que y a des subtilités qui peuvent nous passer sous le nez si on est pas suffisamment informé. Du genre un train local et un train express (qui saute plein de stations) différenciés par un point de couleur différente. Je prend cet exemple car on s’est bien fait avoir là dessus

20160502_154357

Sinon, le Métro là bas contraste assez violemment avec la ville de NYC. Alors que celle-ci fait sûrement parti des villes les plus modernes qui soit, son métro lui à l’air d’être resté figé dans le temps depuis des décennies. On peut râler en France sur le manque de ponctualité de nos trains, mais au moins les infrastructures sont globalement aux normes, modernes, et surtout propres ! Pour vous donner un exemple, on a vu un rat se balader sur les rails…

Si des franciliens me lisent, vous vous souvenez certainement des trains de banlieue grisâtres, ayant quasiment tous disparus aujourd’hui. Eh bien aux USA ça existe encore, mais en version “extra large”. Après ça reste du détail, car je préfère infiniment avoir un train à l’heure (ou avoir un train « tout court » ), qu’avoir un train plus « actuel ». Mais bien sur, ça ne reste que mon avis. Fin de la parenthèse.

Revenons à Times Square donc. Une de mes plus grosses claques de mon trip. On a l’habitude de voir cet endroit aux travers des films, séries, ou autres cartes postales. Mais le fait d’être sur place, c’est incomparable. Ce quartier représente parfaitement toute la démesure américaine.

Des écrans partout, des magasins thématiques hors normes comme le M&M’s World dont je parlerais plus bas), autant de taxis jaunes que de voitures, et des gratte-ciel hauts au point de s’en provoquer un torticolis rien qu’en les regardant. Le quartier de la Défense à Paris (que j’aime beaucoup), fait pâle figure à coté.

C’est aussi un quartier ultra vivant, de jour comme de nuit. Ce n’est pas pour rien que cette fourmilière humaine est aussi surnommée La ville qui ne dort jamais. D’ailleurs, si un jour l’envie vous prend de faire un selfie avec des Cosplays de super-héros ou autres Mascottes dans T.S, sachez que certains réclameront de l’argent en retour. Sur le coup ça m’a fait halluciner car j’étais même pas au courant de cette pratique, bien que je n’ai absolument rien contre dans l’absolu. En revanche, aucune trace d’un Spider-Man tissant sa toile de building en building, déçu sur ce coup là.

Peu après, on arrive à “BM Double Pieds” au Rockefeller Center. Complexe commercial avec moult boutiques prestigieuses situé dans le quartier de Midtown en plein coeur de Manhattan, afin de réaliser nôtre première activité parmi celles proposées par le NY Citypass. Un carnet regroupant des billets de quelques unes des attractions phares de la ville.

Et l’une d’entre-elles consistait à gravir le Comcast Building. Un gratte-ciel octogénaire du style Art déco mesurant 260m de haut pour 70 étages (soit 50m et 12 étages de plus que la Tour Montparnasse à Paris pour vous donner une idée). Le but étant d’atteindre le point d’observation Top Of The Rock en son sommet, donnant une vue imprenable sur tout NY. L’ascenseur est d’ailleurs vachement rapide car il a mis moins d’une vingtaine de secondes pour arriver au sommet. Mes oreilles s’en souviennent…Mais une fois en haut, ce fut le déclic.

La dernière fois que j’ai contemplé une ville d’aussi haut, c’était au sommet de la Tour Eiffel à plus de 300m de haut. Une vue déjà splendide, mais celle de New York est à un tout autre niveau. Et c’est un amoureux, et natif de Paris qui vous parle.

On voit encore mieux cet aspect démesure avec ces innombrables gratte-ciel dont certains dépassent même les 400m de haut. De l’Empire State (381m), au 432 Park Avenue (426m), en passant par le One World Trade Center (541m). Des chiffres à donner le vertige même à ceux qui n’en sont pas atteints.

D’ailleurs pour anecdote, durant mon adolescence, j’étais fasciné par ces structures gigantesques. A tel point qu’à l’époque je voulais même devenir architecte dans le but de les concevoir moi même. Un rêve de gosse que je n’ai pas pu concrétiser à l’heure actuelle, mais j’ai pu au moins en réaliser un autre en ce beau Samedi ensoleillé. Venir à NY et la contempler de haut. Et j’ai eu de la chance car cela aura été le seul jour où il aura fait beau de tout mon séjour dans la « Big Apple ».

Après ça, on redescend sur terre afin de visiter une endroit qui me tenait particulièrement à coeur. Le Nintendo New York Store. Autrefois connu sous le nom de Nintendo World Store, c’est une boutique officielle de la firme au plombier, couvrant une superficie de 930m² sur 2 étages, et ayant ouverte en Mai 2005.

Pour l’adepte de la firme que je suis, j’avais vraiment l’impression d’être ici chez moi. Tout a été aménagé pour les fans, les vrais. On y trouve tous les produits dérivés imaginables. Fringues, sacs, peluches, figurines, porte clés, posters, jeux et j’en oublie. Deux vitrines ont retenu mon attention. D’abord une dédié spécialement à Starfox à l’occasion de la sortie de l’opus Zero sur Wii U

Et une autre exposant toutes les consoles de salon et portables Nintendo sorties à ce jour. Ici,  Mario, Zelda et Pokemon sont les sagas les plus représentées.

Et enfin, des zones “gaming” étaient présentes afin de tester les récents titres sortis. Et le tout sur un fond de musiques Nintendo. Pour le coup, ca me fait penser à une des conventions que j’ai l’habitude de faire (Japan, PGW), mais en version miniature. Bref un pur régal, dont je ne suis pas reparti bredouille 😉

Suite à ça, pique nique à Central Park qui ne se trouvait pas très loin du Rockefeller. En compagnie de Merles d’Amérique, toutes mignonnes mais qui n’arrêtaient pas de tourner autour de notre bouffe. Le parc a l’air immense mais je ne l’ai pas parcouru en long et en large. Et le contraste entre cette verdure et les gratte-ciels qui la surplombent surprend assez.

A suivre…

>> Partie (1/8) <<

3 réflexions sur “[Voyage] États-Unis (2/7) : Times Square, Top Of The Rock, et Nintendo Store

  1. Ah moi je savais pour les mascottes. Ils vivent de ça en fait donc bon ^^
    Sinon je ne sais pas comment tu as fait pour ressortir sans rien du Nintendo New York Store haha
    Si tout va bien j’y vais en septembre et je me prévois déjà un budget pour ça haha
    J’attend la suite de tes aventures avec impatience ! 😀

    Aimé par 1 personne

    • Ah mais j’ai aucun soucis avec ça, surtout si ca peut leur permettre de vivre. Ca m’avait surpris sur le coup x)

      Arf on a du mal se comprendre. Bien sur que j’avais récupéré des trucs du NY Store. Mais je le posterai la photo plus tard xD

      Prévois beaucoup alors. Au moins 1000$ voire plus. Après je sais pas cb de temps tu reste là bas. Et Merci ! 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s