[Cinéma] Critique – Avengers : Infinity War

Cette année, le Marvel Cinematic Universe (MCU pour les intimes) initié en 2008 avec le film Iron Man souffle sa 10ème bougie. Et quoi de mieux pour marquer le coup que Avengers : Infinity War ? Le premier acte du point culminant de cet univers de 19 films en comptant celui-ci. Voici mon avis sur ce film qui n’a laissé personne indifférent.

PS : À la fin de l’article, y aura une partie spoilers. Ça sera indiqué le moment venu.

Avant-propos

On vit quand même une époque formidable. Si on m’avait dit qu’un jour des héros tels qu’Iron Man, Captain America, Thor et Hulk pour ne citer qu’eux partageraient l’affiche dans un seul et même film, je n’y aurais pas cru. Puis un certain Joss Whedon a rendu ce fantasme possible avec Avengers  en 2012. Pour l’époque c’était déjà dingue de réunir autant d’icônes de la pop culture. Et pourtant les frères Russo à qui on doit les 2 derniers films Captain America (Le Soldat de l’Hiver et Civil War) ont mis la barre à un niveau encore plus haut avec cet Infinity War (que j’appellerais IW à partir de maintenant). Dire que ce n’est que la première partie..

Ce fut les 2h30 les plus intenses que j’ai jamais vécues devant un film de super-héros. Il m’aura pris aux tripes sur toute sa durée, et son dénouement qui fera date dans l’histoire du cinéma m’a presque laissé sur le carreau. Un choc qui fut proportionnel à mon degré d’attachement (très élevé) à ce MCU. Pour vous dire, j’ai été même jusqu’à le voir 2 fois au cinéma.

L’Odyssée de Thanos

Il aura beau être l’ennemi commun des Avengers et de l’Univers tout entier, Thanos est LE personnage principal de ce film. Toute l’histoire est centrée sur ce Titan Fou. Et il est incontestablement le meilleur antagoniste de tout le MCU, très loin devant Loki et Killmonger (dont j’ai déjà parlé dans ma critique de Black Panther).

Moi qui m’attendais à voir une grosse brute qui détruit tout sans réfléchir, il n’en est rien. On a affaire à un individu déjà doté d’une puissance inégalée sans même avoir toutes les pierres de l’infini, est un fin stratège, et est prêt à absolument tout pour satisfaire son ambition démesurée. Qui n’est pas simplement de détruire l’Univers comme on pourrait le croire, mais d’en « rétablir l’équilibre » selon ses dires.

Bien que je ne valide pas ses méthodes, je ne peux difficilement lui donner tort dans son raisonnement lorsqu’il dit que les ressources de l’Univers sont limitées et qu’à terme cela entrainera une crise sans précédent entre les civilisations. Et c’est pour anticiper cette crise que Thanos recourt à des moyens aussi drastiques. De son point de vue, il ne le fait pas par égoïsme, mais pour rendre service à la population. Même si personnellement, je ne me vois pas capable d’ôter une vie pour en sauver des millions d’autres

Mais à ma grande surprise, sous sa solide carcasse se cache un être protecteur et doté de sentiments réels envers les rares personnes auquel il tient. Ce qui contraste avec les points cités plus haut.

Et puis faut dire qu’il en impose le bonhomme. Ça fout des roustes à tour de bras, à tel point que les Avengers doivent se mettre à plusieurs ne serait-ce que pour le mettre en difficulté (et encore). En tout cas Josh Brolin, l’acteur qui prête ses traits à Thanos depuis ses premières apparitions dans le MCU a fait un excellent boulot d’interprétation. J’en ai presque oublié qu’il était fait d’images de synthèse. À croire qu’il est né pour ce type de rôle puisque c’est lui qui jouera Cable, le méchant du futur Deadpool 2.

Les Avengers à leur apogée

Tous les Avengers sans exception ont eu un rôle crucial à jouer face à Thanos. Bien évidemment certains sont plus exposés que d’autres, mais que ce soit directement en lui faisant face, ou indirectement en servant de support, y en a pas un seul qui ne mérite pas sa place ici.

Et quel plaisir de voir se rencontrer pour la première fois (ou se revoir pour certains) ces personnages issus du même Univers mais aux origines tellement différentes. Les joutes verbales entre Tony Stark vs Dr. Strange et Thor vs Starlord sont savoureuses.

D’ailleurs, l’humour propre au MCU  est relativement bien dosé pour une fois et fait souvent mouche. Contrairement au film Thor Ragnarok (se déroulant juste avant IW dans la chronologie) qui en abusait pas mal même durant les moments critiques.

Les protagonistes issus des films Gardiens de la Galaxie (les plus drôles au demeurant) sont ceux qui sont le plus mis en avant. Logique quand on sait ce qui les lie à Thanos, dont un personnage en particulier (j’en reparlerai dans la partie spoil). Idem pour Thor directement impliqué dans les premières minutes du film, et qui n’a jamais aussi bien porté son titre de Dieu nordique que dans cet opus.

Esthétique

Ce film se passe à la fois sur Terre, dans l’Espace et ailleurs pour ne pas en dire plus. Ce qui donne lieu à une grande variété d’environnements assez jolis visuellement, dont certains qui sont liés intrinsèquement à des personnages du MCU.

Les scènes d’actions sont excellentes et assez bien filmées. Que ce soit dans la chorégraphie des combats à mains nues ou à armes blanches, ou des affrontements à base de pouvoirs magiques, c’est du grand spectacle. Celles impliquant le Dr. Strange en sont le meilleur exemple, même si on n’est pas au même niveau que dans son propre film ou la barre était mise très haute en matière d’effets visuels.

Le film de la maturité

Cet IW est certainement le plus mature des films du MCU. Pas seulement à cause du contexte apocalyptique avec le danger d’une fin des temps imminente, mais aussi par ses thèmes abordés.

Le premier qui crève l’écran est la mort (pour des raisons évidentes) et aussi le sacrifice. Pour cette dernière je ne dirais pas tout de suite qui est concerné, mais cette notion est abordée dans un acte clé du film.

Le second c’est le désir de vengeance. Partagé par une partie des protagonistes envers Thanos car le tenant responsable de leurs maux.

Et le dernier est l’amour. Alors certes dans la plupart des films du MCU une romance survient avec les personnages principaux, mais ici certaines relations déjà amorcées dans d’anciens films se cristallisent et ont un enjeu plus dramatique. Je pense notamment au couple Starlord / Gamora qui pour ma part est très bien traité, et à Vision / Wanda dont je suis moins fan et que je trouve un peu niaise.

Conclusion

Infinity War est un film qui fera date dans l’histoire des super-héros, et des films tout cours. Non pas grâce aux nombre d’icônes présents à l’écran, mais surtout par le fait qu’il tient quasiment toutes ses promesses. Un méchant excellent et très ambigu, beaucoup de moments de gloire, et son final extrêmement couillu. Même si on n’est loin d’en avoir fini avec les Avengers, je tiens à remercier tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce film, et ainsi que Kevin Feige sans qui tout cela aurait été impossible. Rdv l’année prochaine !

 

 

 

ZONE SPOILERS

À partir de maintenant, on entre dans la partie Spoil. Je sors de l’aspect critique du film pour revenir en détails sur certains points. Si vous n’avez pas encore vu IW, je vous conseille chaudement de vous arrêter là.

Vous êtes encore là ? Alors allons y

 

Impossible de parler de ce film sans évoquer les (très) nombreuses morts dues à Thanos. Certaines étaient plus faciles à deviner que d’autres, comme Vision à cause de la pierre de l’esprit qui était logée dans son crâne et arrachée par Thanos lui-même, et Loki, qui a eu une belle fin pour ma part. Ce dernier était présent dans les trailers mais pas dans l’affiche du film, le calcul était donc simple. Mais de là à imaginer que un des seuls survivants du royaume d’Asgard soit Thor (devenu méchamment badass pour le coup) me fait beaucoup de peine pour ce dernier. Que ce soit son père, sa mère, son peuple, son meilleur ami Heimdall et son frère, il aura réellement tout perdu. Sa haine, sa rage et sa grande puissance sont totalement justifiés pour le coup.

J’en place une pour Gamora. Le meilleur personnage féminin de ce film pour moi. Et de loin la plus réfléchie de son groupe (la seule qui ne déconne pas). Elle est même allée jusqu’à tenter de se sacrifier pour les sauver de son Titan de père adoptif. Et sa mort des mains d’un Thanos déchiré mais résigné pour l’obtention de la pierre de l’âme fut la scène la plus poignante de tout le MCU.

Maintenant que j’ai parlé des morts « définitives », parlons des morts post-claquement de doigts. Donc certains que je n’ai pas vu venir.

C’était quand même osé de faire mourir les 3 derniers arrivants du MCU que sont Dr. Strange, Spiderman (inattendue et avec une courte scène très touchante avec Stark) et Black Panther. Ainsi que la quasi-totalité des Gardiens de la Galaxie qui sont partis en fumée. Seuls Rocket et Nebula ont survécu. Et le plus étonnant, c’est que d’autres films solo sont prévus pour eux à l’avenir. Ce qui laisse finalement peu de doutes quant à leur survie après IW. Reste à voir comment cela sera amené avec l’intervention très certaine de Captain Marvel si j’en crois la scène post-générique.

Merci de m’avoir lu.

 

Une réflexion sur “[Cinéma] Critique – Avengers : Infinity War

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s